lundi 9 juillet 2012

Denise René, abstraction faite

"La galeriste parisienne, qui a défendu toute sa vie les pionniers de l'abstraction géométrique, est décédée lundi.
A la manière de Léo Castelli qui a défendu le Pop Art, ou encore de Daniel-Henry Kahnweiler, qui a soutenu le cubisme, la galeriste parisienne, Denise René, a durant toute sa vie milité sans concession, au service de l'abstraction géométrique. Les Américains l'avait surnommée alors, «l'Indomptable Denise».  
De son vrai nom Denise Bleibtreu, la «Papesse de l'art abstrait», est décédée lundi à l’âge de 99 ans. A la Libération, elle avait révélé Vasarely et soutenu de nombreux pionniers de l’abstraction géométrique et du cinétisme du XXe siècle, alors très difficile à imposer, en France, surtout. En 2001, fait exceptionnel, le centre Pompidou lui a même rendu hommage, à travers l’exposition «Denise René, l’intrépide. Une galerie dans l’aventure de l’art abstrait, 1944-1978». La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire