mercredi 11 juillet 2012

La Roumanie prise dans une dérive anti-démocratique à la hongroise

"Ce mardi, le chef de l’État roumain Traian Basescu a passé temporairement le pouvoir à son opposant Crin Antonescu, après la validation par la Cour constitutionnelle de sa suspension, initiée par la coalition de centre gauche au pouvoir. Alors que plusieurs pays européens et les États-Unis ont exprimé leur inquiétude, le Premier ministre, Victor Ponta a décidé de saluer la décision de la Cour constitutionnelle." La suite sur atlantico.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire