mercredi 30 avril 2014

Soirée des Mardis hongrois le 29 avril 2014 avec Pier Marton - Les images

Pier Marton présentait le travail de son père, le grand photographe d'origine hongroise,






 





 






























Le site consacré à Ervin Marton http://ervinmarton.com/

Puskás en exemple à la Pancho Aréna

"Premier stade majeur construit en Hongrie depuis 40 ans, la Pancho Aréna espère accoucher du prochain Ferenc Puskás.
"C'est un investissement dans les enfants", a confié l'ancien sélectionneur de la Hongrie Lothar Matthäus alors que l'inauguration d'un nouveau mini-stade a coïncidé avec celle d'une statue de Ferenc Puskás.
L'un des stades du Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA de cet été, la Pancho Aréna (4 000 places) à Felcsut, à 25 km de Budapest, a été construit avec l'accord total de la Fédération hongroise de football (MLSZ), et après des visites du site par l'UEFA." La suite sur uefa.com

Concours : deux pass à gagner pour le Balaton Sound 2014 en Hongrie !

"Le lac Balaton, ça vous parle ? Il s'agit tout simplement du lac le plus vaste d'Europe centrale, sis à l'ouest de la Hongrie, à quelques encablures de Budapest. La capitale hongroise, réputée pour accueillir en son sein le fameux festival Sziget, regardera le Balaton s'activer du 10 au 13 juillet prochain pour un festival qui devient, année après année, incontournable. Le Balaton Sound, organisé par la même team que celle du Sziget, se veut être davantage orienté vers les musiques électroniques, en particulier celles qui nous branchent." La suite sur tsugi.fr

Le temps retrouvé - Expositions ROZSDA

"En hommage à Endre Rozsda pour le centenaire de sa naissance deux expositions de grande envergure ont eu lieu à Budapest. Peintre originaire de Mohács, il a trouvé une seconde patrie auprès des surréalistes à Paris et un atelier au Bateau-Lavoir. Son oeuvre fut célébrée à Budapest d’abord à la galerie Várfok, ensuite à la Galerie Nationale Hongroise.
« Cet homme a posé sa tête sur le Temps. Il a patiemment oublié ce qu’il savait des identités et des morcellements. Il a seulement tendu l’oreille. De ce guet passionné, voici le résultat : une ronde souveraine .» -Erik Orsenna a écrit des phrases élogieuses sur le peintre, ses couleurs, son art et son humanisme. A la Galerie Nationale les commissaires de l’exposition se sont inspirés des paroles d’Orsenna et de l’inspiration proustienne du maître pour le titre de la rétrospective. Rozsda avait une relation exceptionnelle avec le temps, avec de très vieux souvenirs et avec les moments importants dans l’immédiat – c’est aux rythmes de la musique que son art – énigmatique – vit et séduit." La suite sur jfb.hu

mardi 29 avril 2014

Prochaine soirée des Mardis hongrois de Paris en présence de Pier Marton le 29 avril 2014 à partir de 20 h au Studio

Ervin Marton: Au coin de la rue, Paris, 1960, 19,3x25,5 cm, gélatine au bromure d'argent.
Prochaine soirée
Invité : Pier Marton 
qui présentera le travail de son père
le grand photographe
 Ervin Marton
le mardi 29 avril 2014
 à partir de 20 h

The Studio,
41, rue du Temple 75004 Paris
Métro Châtelet-Les Halles ou Hôtel de Ville
Marton: Antiquaire, Paris, 1961, 20,5x25 cm, gélatine au bromure d'argent
Kedves Mardis Hongrois-látogatók,

A legközelebbi összejövetel április 29. este 8 kor kezdődik

The Studio, 41, rue du Temple 75004 Paris
Métro Châtelet-Les Halles vagy Hôtel de Ville.

Petit guide de la Hongrie, chapitre 4 : Michel Babits – Le fils de Virgile Timár

"Les trois précédentes étapes de mon exploration chronologique de la littérature hongroise avaient été plutôt marquées par l’aventure et les rebondissements, quelque fois patriotiques, quelque fois juste drôles. Dans Le fils de Virgile Timár le ton est tout à fait différent, c’est celui d’un drame d’intérieur : l’intérieur d’un couvent et surtout celui d‘un homme." La suite sur passagealest.wordpress.com

Une seconde vie pour les coquilles d‘œufs

"Tous les jours, en Europe, des dizaines de tonnes de coquilles d‘œufs sont jetées à la poubelle. Mais saviez-vous que l’on peut les recycler en les faisant entrer dans la composition de plastiques, produits cosmétiques ou compléments alimentaires ?
Chez Ecomotive Kft, une petite usine de Hongrie, on connaît bien le sujet : chaque année, environ quinze millions d‘œufs y sont transformés en ingrédients pour les pâtes, pâtisseries, pains ou encore plats préparés. Reste une quantité énorme de coquilles difficile à gérer. “Dans l’industrie, les coquilles d‘œufs sont considérées comme des déchets dangereux”, nous explique son directeur général, Tas Orbán, “parce que les protéines qui se trouvent dans les membranes entament facilement leur décomposition et cela peut devenir toxique. On doit faire appel”, poursuit-il, “à des sociétés spécialisées pour évacuer ces déchets vers un site où ils peuvent être traités et cela a un coût pour nous”." La suite sur euronews.com

Ukraine: Les Etats-Unis prêts à assurer la défense de la République tchèque et de la Hongrie

"Prague, 28 avr. 2014 (MAP) - Les Etats-Unis ont réaffirmé à la République tchèque et à la Hongroie leur disposition à assurer leur défense face à la situation tendue en Ukraine, rapporte lundi l’agence presse tchèque CTK.
Lors d’un entretien téléphonie dimanche entre le vice-président américain, Joe Biden, et les chefs des gouvernements tchèque et hongrois, le responsable américain a souligné que les Etats-Unis étaient prêts à respecter leur engagement de défense dans le cadre de l'OTAN." La suite sur menara.ma

Hongrie: les résultats définitifs confirment la large victoire de Viktor Orban

"Élections - Comme le montraient déjà les résultats provisoires annoncés le 13 avril, le Fidesz de Viktor Orban, avec son allié chrétien-démocrate, disposera de 133 des 199 sièges du Parlement…
La Commission électorale a confirmé la large victoire du chef de gouvernement hongrois conservateur Viktor Orban aux élections législatives du 6 avril, selon les résultats définitifs diffusés lundi." La suite sur 20minutes.fr

Kader Keita à la relance en Hongrie

"Le tour du monde se poursuit pour Kader Keita… L’ailier ivoirien s’est engagé pour un an et demi avec le Budapest Honved FC, actuel 8e (sur 16) du championnat hongrois, à 4 journées de la fin. Il était sans club depuis l’an dernier après avoir été licencié d’Al-Sadd (Qatar) en raison de son comportement (sa dernière frasque lui aurait causé un passage par la cellule de dégrisement, indique Afrik-Foot). L’ancien joueur du Losc (2005-2007) et de l’OL (2007-2009) découvre un nouveau championnat après la Tunisie, les Emirats, la Ligue 1, la Turquie et le Qatar." Source : football.fr

Bruxelles demande des assurances à la Hongrie sur la gestion des fonds européens

"La Commission européenne a indiqué lundi avoir demandé à la Hongrie des assurances sur une gestion transparente et efficace des fonds de développement accordés au pays, après une récente réforme du système en vigueur.
L'exécutif européen a envoyé un courrier le 16 avril aux autorités hongroises pour "exprimer ses préoccupations sur les conséquences" de ce changement de règles, "en particulier en matière de fonctionnement du système de gestion et de contrôle, et demander en conséquence plus de détails", a indiqué une porte-parole, Shirin Wheeler.
La Commission "qui reste en coopération étroite" avec Budapest sur ce dossier, "a besoin de ces assurances avant de procéder aux prochains paiements" dont la demande lui sera adressée par Budapest, a-t-elle ajouté." La suite sur lesechos.fr

lundi 28 avril 2014

N'hésitez plus, on vous attend au Sziget Festival du 11 au 18 août 2014 ! Pass Sziget Festival : J-3 avant la fin des tarifs malins !

Comme le dit l’adage : « En avril ne te découvre pas d’un fil »
Mais Réserve vite, avant le 30, Ton Pass pour une semaine de folie sur la plus idyllique des îles!
« En mai, fais ce qu’il te plaît »,
Mais le 1er, il sera trop tard pour, des tarifs malins, en profiter!
Il ne reste donc plus que 3 jours pour profiter des tarifs malins : n’attendez pas la rupture de stock!
  • 209 euros le Pass 7 jours (250 euros à partir du 1er Mai)
  • 179 euros le Pass 5 Jours (199 euros à partir du 1er Mai)

Line Up 2014 :
Queens of the Stone Age / Calvin Harris / Macklemore & Ryan Lewis / The Prodigy / Stromae / Outkast / Lily Allen / London Grammar / Skrillex / Deadmau5 Placebo / Imagine Dragons / Kavinsky / Madeon / Ska-P / The Kooks / Axwell / Bastille / La Roux / Borgore / R3hab / Klaxons / Bonobo / Bombay Bicycle Club / Crystal Fighters / Fink / Darkside ... et bien d’autres !

Si vous souhaitez voir où en est le line up : http://www.szigetfestival.fr/programs/sziget_prog

N'hésitez plus, on vous attend au Sziget Festival du 11 au 18 août 2014 !

Partenariat entre la Hongrie et l'Albanie dans le domaine de l'environnement

"La vice-ministre albanais de l' Environnement, Olijana Ifti s'est entretenue vendredi avec l'ambassadeur de Hongrie à Tirana, Janos Huszar, le conseiller économique régional (non résident à Tirana), Erwin Szel et le conseiller Zoltan Solyom, selon ATA. 
Cette rencontre, demandée par la partie hongroise, s'inscrit dans le cadre du Comité économique mixte Albanie - Hongrie (HAJEC). Le thème de la réunion était la préparation de la prochaine réunion régulière de HAJEC. Lors de la réunion, les discussions ont porté sur le développement des intérêts communs dans le domaine de la gestion intégrée des déchets, de l'eau et de la pollution atmosphérique et le boisement." Source : cri.cn

Vaste manifestation en Hongrie contre l'antisémitisme


"Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé dimanche à Budapest contre la montée de l'antisémitisme en Hongrie qu'illustre, selon elles, le bon score recueilli il y a trois semaines par le parti d'extrême droite Jobbik aux élections législatives.
La Marche pour la vie, un événement annuel organisé en hommage au demi-million de juifs hongrois exterminés durant la Seconde Guerre mondiale, a tendance à attirer de plus en plus de monde ces dernières années." La suite sur zonebourse.com

Hongrie: "Marche de la vie" en souvenir des victimes de l'Holocauste


"La "Marche de la vie", organisée chaque année dans la capitale hongroise en souvenir des victimes de l'Holocauste, s'est déroulée avec une participation record de quelque 25.000 personnes, a constaté un journaliste de l'AFP à Budapest.
Avant la marche, le gouvernement hongrois avait organisé un concert à ciel ouvert devant le Musée de la terreur, dédiée aux victimes du nazisme et du communisme. "L'Holocauste est la tragédie de l'humanité, de la Hongrie et de la communauté juive", a déclaré Tibor Navracsics, Premier ministre adjoint et ministre de la Justice." La suite sur lepoint.fr

Biden discute des nouvelles sanctions contre Moscou avec des leaders hongrois et tchèque

"Le vice-président américain Joe Biden s'est entretenu séparément au téléphone samedi avec des dirigeants hongrois et tchèque sur les nouvelles sanctions contre la Russie, sur fond d'escalade des tensions dans l'est de l'Ukraine.
Lors de la discussion avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban, les deux dirigeants "ont discuté de la situation en Ukraine et ont convenu que la Russie paierait le prix pour avoir soutenu les séparatistes armés en Ukraine, et pour avoir ainsi violé directement la Déclaration conjointe de Genève ", a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué." La suite sur cri.cn

dimanche 27 avril 2014

Le PSG s'effondre à Veszprem

"Dans l'obligation de l'emporter pour atteindre le Final Four, son objectif avoué, le PSG a craqué à Veszprem en quart de finale retour de la Ligue des champions. 
Comme son homologue du football, le PSG handball, plus gros budget d'Europe (13,5 millions d'euros) depuis son passage pavillon qatarien, avait de grandes ambitions européennes cette saison. Mais comme Laurent Blanc et les siens, les champions de France n'iront pas plus loin que les quarts de finale de la compétition après leur défaite à Veszprem samedi (31-26), la deuxième en une semaine contre le club hongrois, déjà vainqueur du match aller (26-28)." La suite sur lefigaro.fr

Insolite : Alex veut promener son piano dans Lunel

"Ce pianiste hongrois se balade dans toute la France avec son piano sur roulettes.
Si tout se passe comme annoncé, les Lunellois et les Lunelloises devraient avoir une vision insolite, dimanche, vers 11 h. Et surtout, leurs oreilles devraient brusquement entendre résonner des notes de piano en pleine ville. En effet, le pianiste Alex a décidé de suivre son envie de jouer au cœur de Lunel. "Son piano est monté sur roulettes", explique son ami Paul - joueur de cors des Alpes -, qui l’héberge à Saint-Sériès." La suite sur midilibre.fr

vendredi 25 avril 2014

Quarante ans pour le Rubik's Cube!

"Le  célèbre casse-tête de Rubik, le Rubik’s cube, un petit cube multicolore, a célébré cette semaine ses 40 ans. A cette occasion, le créateur de ce casse-tête, le Hongrois Ernö Rubik, a offert un gâteau au président de la Commission européenne (CA), José Manuel Barroso - un gâteau à l'image du célèbre cube, bien sûr." La suite sur lavoixdelamerique.com

jeudi 24 avril 2014

La Hongrie derrière le rideau, premier roman de Krisztina Tóth

"INTERVIEW «Code-barres»
Prenez un écrivain et des pêcheurs à la ligne, une fille qui surveille sa ligne et des jeunes gens qui meurent à la frontière, prenez un cahier d’écolier et une ligne de cosmétique, une ligne téléphonique occupée et du malheur sur toute la ligne, un ticket de ligne de métro et les lignes de la main, lisez, jouez, croisez, créez, c’est à peu près illimité. Code-barres, premier roman de la poétesse hongroise Krisztina Tóth, se présente en quinze chapitres comme autant de nouvelles. Les intitulés sont chaque fois assortis d’une expression contenant le mot «ligne». En français ..." La suite sur liberation.fr (version payante)
Krisztina Tóth Code-barres Traduit du hongrois par Guillaume Métayer. Gallimard, 204 pp., 18,50 €.

En Hongrie - Reconvertis dans le lait

"Par ubiquité ou par passion, Péter Nagygyörgy et Philippe Collin sont devenus ou redevenus producteurs de lait quand leurs collègues optent pour les céréales ! La frénésie pour les produits laitiers les met en première ligne pour profiter d’une remontée durable du prix du lait. Un article extrait de Terre-net Magazine n°33.
Les contraintes du libéralisme et de la Pac
Dans la famille Nagygyörgy, on a toujours vu grand ! Actuellement, Péter livre 500.000 l de lait à la société Sole-Mizo à 15 km de la ferme familiale, située à Zsombó dans le département de Csongrád (sud-est de la Hongrie). Dans cette région, la topographie du paysage a conditionné l’évolution de l’agriculture, aussi bien sous le régime communiste que de nos jours.
Aux aides Pac, Péter Nagygyörgy préfère des prix rémunérateurs encadrés pour avoir plus de visibilité et disposer ainsi d'un revenu décent et de capacités d’investissement sécurisées." La suite sur web-agri.fr

Après l'Ukraine, la Hongrie ? Orban pourrait bien s'inspirer de Poutine...

"FIGAROVOX/ANALYSE- L'écrivain Christian Combaz, rappelle que le quart de la population hongroise vit hors des frontières malmenées par Clemenceau en 1920. Les Hongrois de l'exil ont suivi l'affaire ukrainienne avec beaucoup d'attention.
Imaginez que la Bretagne ait été donnée à l'Angleterre par traité en 1920, et que la pratique du français y soit, un siècle plus tard, une source de conflits. Imaginez que l'Alsace et la Lorraine aient été cédées de force à l'Allemagne. Imaginez que la Savoie et le comté de Nice aient été attribués à l'Italie à l'issue d'une conférence internationale.
La Hongrie a été victime d'une équipe de chirurgiens fous de la géopolitique. En scellant le traité de Trianon ils ont posé un plâtre sur une fracture ouverte. Depuis un siècle, et singulièrement depuis la chute du mur de Berlin, le pays continue à couver une infection qui pourrait flamber à la faveur de l'exemple ukrainien. Le niveau de vie à Budapest, et ce qu'il faut bien appeler le génie hongrois, source d'un complexe de supériorité facile à déceler dans toute la région, de Bratislava à la ville de Cluj en Roumanie, et à la Voïvodine serbe, accentuent le ressentiment des populations de langue hongroise piégées par l'histoire hors de leur mère-patrie." La suite sur lefigaro.fr

Le Conseil de l'Europe demande à la Slovénie de mieux promouvoir les langues minoritaires

"Le Conseil de l'Europe a lancé un appel aux autorités slovènes de mieux promouvoir les langues minoritaires dont le hongrois et l'italien, en publiant mardi un rapport d'évaluation sur l'application de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires dans ce pays.
En fait, le Conseil de l'Europe a demandé à la Slovénie de réduire le fossé entre la législation et la pratique en ce qui concerne l'utilisation du hongrois et de l'italien dans les services publics, dans les activités économiques et sociales, et dans les relations avec les autorités administratives de l’État." La suite sur cri.cn 

Les Hongrois d'Ukraine revendiquent l'autonomie nationale

"Les Hongrois d’Ukraine revendiquent la création d’une autonomie nationale dans la région de Transcarpatie et demandent aux autorités actuelles de Kiev de redonner aux députés hongrois la possibilité de représenter les intérêts des minorités nationales au sein de la Rada.
Le Budapest officiel distribue des passports aux habitants de la Transcarpatie bien que la double nationalité soit interdite en Ukraine. Le ministre hongrois des AE Janos Martonyi a également déclaré la veille qu’il soutenait à fond les compatriotes et leurs intérêts." La suite sur ruvr.ru

Mini ouvre le Mini Bar

"Depuis quelques jours à peine, Budapest compte un nouveau lieu de divertissement mondialement inédit. Il est l'œuvre de la marque britannique, qui continue de miser sur une stratégie décalée.
Les expériences d'association entre le monde de l'automobile et celui de la restauration ne datent pas d'hier. A ce jour, peu d'exemples de modèles économiques pleinement rentables ont été mis en lumière, d'autant plus en France. Qu'importe, Mini a tout de même décidé d'investir en propre dans le concept et d'ouvrir un bar Mini, en plein cœur de Budapest." La suite sur journalauto.com

mercredi 23 avril 2014

Easter Parade 2013 edit par Attila Sohar

http://vimeo.com/70389647
video

Un alpiniste hongrois sur les pentes de l’Everest

"Dávid Klein va-t-il devenir le premier alpiniste hongrois à atteindre le toit du monde ? Au 16e jour de l’expédition, son équipe s’est établie au camp de base avancé, à 6 400 mètres d’altitude.
La presse sportive en Hongrie a les yeux rivés sur l’évolution de Dávid Klein dans l’Himalaya, sans réserves d’oxygène. Le traumatisme de l’an dernier n’est pas effacé : on se souvient que la dernière expédition hongroise en date dans l’Everest – au mois de mai 2013 – s’était terminée de la façon la plus tragique avec la mort de deux de ses alpinistes : Péter Kiss (26 ans) et Zsolt Erőss (45 ans), un alpiniste renommmé qui avait l’objet d’un film documentaire." La suite sur hu-lala.org

Top: 10 hôtels pour une lune de miel de rêve

Le Corinthia Hotel de Budapest.  Photo Corinthia
Les époux peuvent découvrir le Corinthia Hotel Budapest, qui aurait fortement inspiré Wes Anderson pour son dernier film The Grand Budapest Hôtel.
L'ex-Grand Hotel Royal, joyau cinq étoiles de la capitale hongroise, ravira les passionnés d'histoire avec ses offres permettant de découvrir quels personnages célèbres ont séjourné dans l'établissement datant de 1896.
Un luxueux spa ainsi qu'une grande piscine permettront aussi de se détendre.
Tarif: à partir de 417 $ la nuit
Plus d'informations: corinthia.com
Source : canoe.ca

La Hongrie, un cas dans l’Europe

"Au début du mois, en Hongrie, le Fidesz, le parti conservateur de Mr Orban a obtenu 45% des voix soit prés des 2/3 des sièges à l’Assemblée. Même si chacun a pu voter librement, l’organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, l’OSCE, a porté un jugement sévère sur cette élection qui s’est déroulée sous l’égide d’une nouvelle constitution limitant l’indépendance de la justice, de la presse et de la fonction publique. Comment l’Europe avec ses valeurs démocratiques peut elle accepter cette situation d’un pays membre de l’UE ?
Interview de Christian Makarian, Directeur Délégué de la rédaction de L'Express." A écouter sur franceinter.fr

mardi 22 avril 2014

Cycle « Paroles de créateurs » Littérature 26 mai à 18h à l’INALCO

Salons d’honneur de l’INALCO 2, rue de Lille 75007 Paris
photo : Judit Marjai
 

Krisztina Tóth à Paris
A l’occasion de la parution de son roman intitulé Code-barres en français chez Gallimard (2014), la poétesse, écrivaine et traductrice hongroise participe à trois événements littéraires organisés à Paris.
Organisée à l’INALCO, dans le cadre du cycle « Paroles de créateurs », par le CERLOM (Centre d’Étude et de Recherche sur les Littératures et les Oralités du Monde), en partenariat avec l’Institut hongrois de Paris, cette rencontre avec Krisztina Tóth est animée par son traducteur, Guillaume Métayer (chercheur au CNRS et traducteur littéraire), en présence de son éditeur Jean Mattern (écrivain et directeur de la collection « Du monde entier » aux éditions Gallimard).
Entrée libre

Nuit de la littérature 24 mai de 17h à minuit Chapitre 20

Chapitre 20 - 8 rue Saint-Paul 75004 Paris
photo : László Emmer
  

Krisztina Tóth à Paris
A l’occasion de la parution de son roman intitulé Code-barres en français chez Gallimard (2014), la poétesse, écrivaine et traductrice hongroise participe à trois événements littéraires organisés à Paris.
La littérature étrangère est mise à l’honneur durant cette soirée pendant laquelle le public est invité à parcourir différents lieux, à la découverte d’écrivains et de leurs œuvres. L’invitée de l’Institut hongrois, Krisztina Tóth attendra le public accompagnée de Guillaume Métayer (chercheur au CNRS et traducteur littéraire) et de Sissi Duparc (comédienne), pour lui faire découvrir son roman publié récemment en français et lui faire partager son univers fictionnel. 
Entrée libre

La fin de l’Autriche-Hongrie : une victoire des nationalités ? Colloque 22 mai à 17h Institut hongrois et 23 mai à 9h30 Maison de la Recherche

Colloque
22 mai à 17h Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
23 mai à 9h30 Maison de la Recherche 28, rue Serpente, 75006 Paris

photo : fortepan.hu
Durant la Première Guerre mondiale, la question nationale prend dans l’empire des Habsbourg une dimension nouvelle. Longtemps considérée comme un facteur d’équilibre en Europe, la monarchie des Habsbourg était jusque-là considérée comme un élément nécessaire, dont la préservation allait dans l’intérêt des puissances. Progressivement, les décideurs de l’Entente finissent par envisager un possible démantèlement de la monarchie en plusieurs entités nationales, nouvelles pour certaines. Parallèlement la guerre se prolonge et la situation de l’Empire – économique surtout – s’aggrave, bien que le front tienne toujours. L’effondrement de la monarchie des Habsbourg et son remplacement par des États successeurs a été représenté dans la plupart d’entre eux comme un triomphe des nationalités sur un Empire obsolète, oppresseur et catholique qui ne correspondait plus au Zeitgeist.  Or la victoire des nations se révèle bien plus complexe que sa présentation par la propagande (par-delà l’entre-deux-guerres et l’après 1945, tous régimes confondus).
Le colloque a pour but de faire le point sur la question nationale à la veille, durant et à la fin de la guerre. Peut-on parler en effet d’une « victoire des nations » et d’une « défaite de l’idée supranationale » ? Les projets fédéralistes qui  naissent dans l’entre-deux-guerres ne sont-ils pas révélateurs de la nécessité pour certains de revenir à une communauté de destins ? Les traces de la « victoire » chez certains et de la « défaite » chez d’autres sont encore durables et ont imprégné le discours depuis lors. Les participants réfléchiront également sur cette empreinte, tant dans l’historiographie que dans la mémoire collective. Coordinatrice : Catherine Horel (CNRS)
Avec la participation (parmi d’autres) : Franjo Šanjek, Jean-Paul Bled, Armando Pitassio, Ignác Romsics, Ulrike Harmat, Antoine Mares, Tomasz Schramm, Traian Sandu, Edi Miloš, Dubravka Stojanović, Božo Repe, Étienne Boisserie.
Entrée libre

Saisons – Théâtre pour enfants 21 mai à 16h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Au cours de ce spectacle (où les plantes parlent, les grenouillent récitent des poèmes et les enfants peuvent rencontrer le bonhomme de neige), les marionnettes prennent vie sous les yeux du public, grâce à la métamorphose d’objets familiers aux enfants, et sont accompagnées de chants et de comptines qu’ils connaissent bien. Le spectacle de 25 minutes est suivi d’un atelier d’expression dramatique au cours duquel les comédiennes continueront à jouer avec les enfants et les inviteront à participer au spectacle.
Comédiennes : Vera Lőrincz, Eszter Sákovics et Zsófia Telepó
Metteur en scène : György Honti
Entrée : 2€/enfant ; 4€/adulte

Un roi de Hongrie à Paris Chaire tournante Conférence 20 mai à 19h30 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Sigismond de Luxembourg, roi de Hongrie et empereur, était un chef d’État et un diplomate ambitieux de la fin du Moyen Age. Vers le milieu des années 1410, il entreprend un parcours à travers l’Europe, réunit un concile, intervient dans la Guerre de Cent Ans et dans la guerre civile française qui oppose Armagnacs et Bourguignons. Il voyageait avec peu de moyens mais ses projets étaient audacieux. La description de la vision politique et des méthodes novatrices du roi de Hongrie serviront de fondement à l’analyse de la scandaleuse visite diplomatique qu’il a effectuée à Paris en 1416 : le déroulement du voyage royal, les réactions de l’entourage hongrois du roi et les cérémonies qui ont fait tant de bruit.
Intervenante : Veronika Novák, maître de conférences (Université d’ELTE de Budapest) Soirée animée par Boris Bove, maître de conférences (Université Paris 8)
Entrée libre