samedi 21 octobre 2017

Récital de l’organiste Zsolt Máté Mészáros Frescobaldi, Ligeti, Messiaen, Szathmáry et Virágh

"Notre semaine au festival CAFe Budapest se poursuit au Belvárosi Plébániatemplom (Église paroissiale de la cité de Pest) : ce soir, c’est à un concert d’orgue que nous assistons, donné par le jeune Zsolt Máté Mészáros sur un Rieger du XIXe siècle, vraisemblablement plusieurs fois relevé tant s’avèrentefficace la dynamique et brillante la sonorité. Ce rendez-vous, dont la particularité est d’accueillir gratuitement le public, fera la part belle à András Gábor Virágh dont hier nous entendions Les visages de la lune [lire notre chronique de la veille], lui-même organiste. D’une veine hymnique à la gloire néoromantique, son Impromptu clairement tonal plonge dans l’emphase des Widor et Guilmant. Le troisième mouvement de ses Tres orationes (Trois oraisons) de 2012 invite un soprano aux côtés de la console. Eszter Zemlényi, d’un timbre lumineux et pur, ouvre cette page piétiste relativement austère. On la retrouve dans le Psaume n°4 de 2005 qui, bien qu’ayant emporté le premier prix du Los Angeles International Composer Competition l’année suivante, ne présente aucun intérêt." La suite sur anaclase.com

Rire contre Orbán

"Le rire serait-il une réponse adaptée au népotisme, à la xénophobie et aux atteintes à la liberté d’expression qui ont cours en Hongrie ? Par le biais de la parodie, le parti du Chien à deux queues combat la politique absurde de Viktor Orbán. Une tâche beaucoup plus sérieuse qu’il n’y paraît.
Népotisme, xénophobie, atteinte à la liberté d’expression : la Hongrie est le vilain petit canard de l’UE, mais Bruxelles ne sanctionne pas vraiment le premier ministre Viktor Orbán pour autant. Comme par un fait exprès, c’est précisément un parti satirique qui sème la zizanie dans le pays. Après avoir fait leurs premières armes dans le "street art", les comiques du Chien à deux queues sont passé à la vitesse supérieure. En 2016, ils ont pour la première fois fait les gros titres hors des frontières hongroises en placardant des affiches qui ont fait imploser le référendum anti-immigration de Viktor Orbán. Par le biais de la parodie, le parti du Chien à deux queues combat la politique absurde du dirigeant du pays. Une tâche beaucoup plus sérieuse qu’il n’y paraît." 

Diffusion : lundi 23 octobre à 13h00
Disponible en direct : oui
En ligne du 23 octobre au 22 novembre 2017

A voir sur artetv.fr

Trois créations mondiales Le prétexte de Michel-Ange de János Decsényi, Larmes de Máte Hollós et Mosar de Judit Varga

"Outre d’investir tout ce que la ville compte de lieux où jouer de la musique (salles du MŰPA, du BMC, Vigadó, musées, églises, galeries, clubs, etc.), dans ses trois grands quartiers (Pest, Buda et Óbuda), le festival CAFe Budapest fédère plusieurs entités et institutions. Ainsi de la Société de Musique Hongroise (Magyar Zeneművészeti Társaság) à laquelle sont confiés les quatre concerts labellisés Mini-Fesztivál. Nous assistons au troisième rendez-vous de cette série, dans une salle de conférence du Várkert Bazár, élégant complexe urbain restauré il y a deux ans, conçu en contrebas des jardins du château de Buda, au dernier quart du XIXe siècle, par l’architecte Miklós Ybl auquel on doit également la maison d’opéra de l’avenue Andrássy.
Ce soir, deux chanteurs, trois pianistes, un clarinettiste, un violoniste et un trio à cordes servent un programme voyageant dans le temps, puisque les huit compositeurs qu’il affiche sont issus de plusieurs générations. Si la musique hongroise s’est bien souvent révélée indépendante des courants européens – jamais Bartók ne fut tenté par la série de Schönberg, par exemple, tout en ne fermant pas les oreilles de sa plume aux harmonies debussystes –, ce concert et certains moments des deux précédents, où l’on abordait les travaux des jeunes créateurs de l’UMZF – Új Magyar Zenei Fórum Zeneszerzőverseny : Forum des nouveaux compositeurs hongrois [lire nos chroniques des 9 et 10 octobre 2017] –, révèlent une tendance à se tourner vers le passé, y compris dans la récupération de gestes ne venant pas de la sphère classique. Sur ce point, la Hongrie entre donc à grands pas dans l’Europe où, de plus en plus, s’affermissent – et non sans quelque agressivité si l’on parle de la France – les adeptes d’une rétrogradation inquiétante, néotonalité en tête." La suite sur anaclase.com

Prochaine soirée des Mardis hongrois de Paris le 24 octobre 2017 à partir de 20 h à la brasserie Le Saint-André

Prochaine soirée
le mardi 24 octobre 2017
à partir de 20 h
à la brasserie Le Saint-André
2, rue Danton 75006 Paris Métro Saint-Michel
Crédit Photo : Erwan Le Touze
Kedves Mardis Hongrois-látogatók,
A legközelebbi összejövetel október 24. este 8 órakor kezdődik
Le Saint-André kávéházban
2, rue Danton 75006 Paris
 Métro Saint-Michel
Les Mardis hongrois sur Youtube
Les Mardis hongrois sur France 2 émission Télématin
Les Mardis hongrois de Paris sur France Inter
Les Mardis hongrois de Paris sur Hulala
Crédit Photo : Erwan Le Touze

Crédit Photo : Erwan Le Touze
 


Crédit Photo : Erwan Le Touze

La Cour de justice de l’UE donne raison à la Turquie face à la Hongrie

"La Cour de justice de l’UE a estimé que la compagnie ayant lancé un procès contre les douanes hongroises, avait raison.
La Cour de justice de l’Union européenne se prononce en faveur de la compagnie turque Istanbul Logistique qui a poursuivi en justice la Direction hongroise des douanes.
Le Cour justifie sa décision en précisant que « réclamer des frais de péages à chaque passage vers la Hongrie, équivalait à une taxe douanière, ce qui est contraire aux articles 4 et 5 de l’Accord de partenariat UE-Turquie, et donc inapplicable »." La suite sur trt.net.tr

vendredi 20 octobre 2017

Conférence « 1947, une année charnière : les relations franco-hongroises il y a 70 ans » 16 novembre 2017 à 19h30 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
 

L’Association des Amis de l’Institut Hongrois et le Club d’Affaires Dumakavics vous invitent à venir écouter Gergely Fejérdy qui nous expliquera pourquoi, de son point de vue, les relations qui s’annonçaient pourtant prometteuses entre la France et la Hongrie se sont détériorées cette année-là et tentera de dresser le bilan des conséquences de cette dégradation.
Gergely Fejérdy est spécialiste de l'histoire des relations diplomatiques franco-hongroises. Il a remporté plusieurs prix dont le concours universitaire et la médaille Pro Scientia de l'Académie des Sciences de Hongrie, ainsi que le Prix Hungarica en France. Il est actuellement premier secrétaire à l’Ambassade de Hongrie en France.
Entrée libre

"Corps et âme", une surprenante romance hongroise

"Un homme et une femme rêvent l'un de l'autre chaque nuit, sous la forme d'un cerf et d'une biche. En salles mercredi, le film hongrois "Corps et âme" est un ovni incroyablement poétique, ayant séduit la Berlinale où il a reçu l'Ours d'or.
"Le jury est tombé amoureux de ce film, non seulement grâce à ses qualités mais aussi car il nous rappelle un mot que nous utilisons parfois trop facilement: la compassion", avait déclaré le président du jury à Berlin, le cinéaste Paul Verhoeven ("Basic Instinct").
Se déroulant dans un abattoir, cette romance, qui ne dit pas son nom, met en évidence la difficulté des rapports humains dans le milieu professionnel mais elle est surtout l'histoire de deux êtres incapables de communiquer et de briser la glace." La suite sur tv5monde.com

Vaste opération de police contre la Scientologie en Hongrie

"Le quartier général de l’Eglise de Scientologie a été perquisitionné mercredi à Budapest par la police et des agents des douanes. « Une guerre ouverte a été déclarée contre l’Eglise de Scientologie en Hongrie », a réagi le représentant de l’organisation.La police nationale a fait savoir dans un communiqué qu’elle avait menée une opération policière dans le cadre d’une enquête portant sur divers infractions pénales, comme des fraudes fiscales et l’abus d’exploitation de données personnelles." La suite sur hu-lala.org

Lumière MIFC 2017 - Focus sur le marché du patrimoine en Grèce, Hongrie et Lettonie

"Inaugurant, ce mercredi 18 octobre, un nouveau rendez-vous destiné à esquisser les perspectives de marché pour le cinéma classique dans les autres territoires du continent, le MIFC s’est penché sur les cas grec, hongrois et letton, tous trois en développement.
Animé par le toujours sémillant Anthony Bobeau, ce nouveau rendez-vous, baptisé Panorama Européen, s’est ouvert sur une intervention de Matteo Zacchetti, Dg de l’unité Connect de la Commission européenne, représentant Media-Europe Créative. Un programme qui n’avait, jusqu’ici, "aucun dispositif spécifiquement adapté aux films de patrimoine. Mais nous nous activons désormais pour mieux comprendre ce secteur et améliorer les synergies avec notre programme"." La suite sur lefilmfrancais.com

jeudi 19 octobre 2017

Vienne va-t-il rejoindre l’axe eurosceptique Varsovie-Budapest ?

"Vainqueur des législatives autrichiennes, le conservateur-chrétien Sebastian Kurz pourrait rapprocher Vienne de la ligne eurosceptique du groupe de Visegrád, portée principalement par la Hongrie et la Pologne. Les presses des deux pays appuient de concert ce constat.
Avant même que les résultats définitifs ne soient connus, Sebastian Kurz savoure d’ores et déjà les 31,36 % dont il est crédité, et qui l’ont propulsé en tête des législatives autrichiennes du 15 octobre. Félicité du Danube à la Vistule, le candidat des conservateurs-chrétiens de l’ÖVP (Österreichische Volkspartei) incarne, aux yeux de nombreux observateurs d’un bout à l’autre du groupe de Visegrád (V4, réunissant la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie), le triomphe d’une vague conservatrice en Europe centrale, dans la ligne de Viktor Orbán en Hongrie et de Jaroslav Kaczynski en Pologne." La suite sur courrierinternational.com

Reportage chez les Hongrois d’Ukraine, dans « la Patrie des absurdités »

"Article de Péter Kövesdi publié dans Vasárnapi Hírek le 7 octobre 2017 sous le titre « A képtelenségek hazája – Kárpátaljai riport ». Traduction du hongrois de Paul Maddens.
Les relations entre la Hongrie et l’Ukraine se sont brusquement tendues après l’adoption d’une loi par le Parlement ukrainien imposant l’usage de la langue ukrainienne dès l’école élémentaire. Reportage en Subcarpathie, dans l’ouest de l’Ukraine, où vivent quelques 130 000 Hongrois.
L’Ukraine ne fait pas partie des pays particulièrement chanceux. Ses 27 ans d’indépendance ne lui ont pas apporté que des bonnes choses : dirigeants corrompus, décadence économique, chômage, perte de la Crimée, une guerre qui fait rage dans la partie est avec des groupes paramilitaires russes et maintenant un ministre des Affaires étrangères hongrois qui menace d’opposer son veto à toute décision importante concernant l’avenir de l’Ukraine dans l’Union européenne. « Nous garantissons que tout cela fera mal à l’Ukraine à l’avenir », a-t-il déclaré récemment. Et, comme si cela ne suffisait pas, les Roumains et les Polonais en ont rajouté, car ce que l’Ukraine se prépare à faire avec les minorités ne leur plaît pas non plus." La suite sur hu-lala.org

Jazz Trotter : Laszlo Gardony - Serious Play

"Parution de «Serious Play» de Laszlo Gardony chez Sunnyside.
Pour la parution de son dernier album «Serious Play» chez Sunnyside, le pianiste hongrois Laszlo Gardony est en concert jeudi 19 octobre à 19h30 au Regattabar à Cambridge (Etats-Unis).
Né en Hongrie, Lazslo Gardony s’est retrouvé devant un piano peu de temps après qu'il ait su marcher. Il n'était pas beaucoup plus âgé quand il a commencé à improviser, imaginant de petits airs inspirés par le blues, la pop et la musique classique entendus à la maison. Immergé dans la tradition classique européenne en grandissant, il a été attiré par le rock progressif à l'adolescence et a passé d'innombrables heures à improviser de la musique basée sur le blues au piano. En 1983 il obtient une bourse pour aller étudier à Berklee aux Etats-Unis où il deviendra enseignant après l’obtention de son diplôme." La suite sur francemusique.fr

Sommet européen : le bras de fer continue sur les quotas de migrants

"Les chefs d'État et de gouvernement de l'UE, réunis à Bruxelles, vont examiner la question migratoire. Mais aucune avancée majeure n'est attendue.
La question migratoire, qui sera une nouvelle fois discutée lors du sommet européen de jeudi et vendredi à Bruxelles, divise toujours les 28 États membres. Depuis que la Commission a proposé son deuxième paquet migratoire, en juillet 2016, pour harmoniser les procédures du droit d'asile, la question de la répartition des réfugiés demeure un point de clivage. L'Europe a globalement besoin que les procédures soient plus efficaces notamment dans les pays les plus exposés à la pression migratoire." La suite sur lepoint.fr 

De l'Avant-garde budapestoise à Miklós Jancsó

Entretien avec Simon Shandor, producteur, réalisateur et directeur de Clavis Films
Simon Shandor est un acteur, scénariste, réalisateur et producteur français d'origine hongroise. Né à Balassagyarmat, il intègre le Lakásszínház de Péter Halász à Budapest, avant que la troupe de théâtre parte soit contrainte de quitter le pays en 1976 pour fonder le Squat Theatre à New York en 1977. Concerné à son tour par une injonction à quitter le territoire hongrois, il parvient à franchir la frontière yougoslavo-italienne avant d'arriver en France plusieurs longs mois plus tard. Il démarre au milieu des années 1980 une carrière dans la production audiovisuelle à Paris, puis s'oriente vers la production en 2002 avec la reprise de la société Clavis Films. Il en fait progressivement le principal pont entre le cinéma d'Europe centrale et le monde francophone.
Émission enregistrée le 11 août 2017 à Budapest
Pour soutenir l'information indépendante en français sur l'Europe centrale, abonnez-vous à Hulala : https://hu-lala.org
Hulala sur Twitter : https://twitter.com/Hulala_org
Hulala sur Facebook : https://www.facebook.com/Hulala-38763...
Site de Clavis films : http://www.clavisfilms.com/

Brexit : Wizz Air demande une licence britannique

"Sa nouvelle filiale Wizz Air UK prévoit de démarrer ses opérations au printemps 2018.
Wizz Air se prépare à la sortie du Royaume-Uni hors de l’Union européenne : la low-cost hongroise vient d’établir une filiale au Royaume-Uni, Wizz Air UK. Celle-ci a demandé un Certificat de transporteur aérien et une licence d’exploitation auprès de l’autorité de l’aviation civile britannique (CAA).
Sous réserve de l’obtention de ces documents, Wizz Air UK prévoit de débuter ses activités en mars 2018 avec « plusieurs appareils » immatriculés au Royaume-Uni, a indiqué la compagnie." La suite sur laerien.fr

Italie : les immigrés produisent un PIB supérieur à celui de la Hongrie

"Les immigrés en Italie produisent une part du Produit intérieur brut (PIB) national supérieure au PIB de la Hongrie ou presque le triple de celui de la Croatie, selon une étude présentée mercredi à Rome.
Les quelque cinq millions d’immigrés en situation régulière en Italie ont produit en 2016 environ 131 milliards des 1.670 milliards du PIB italien, contre 112 milliards pour le PIB hongrois ou 46 milliards pour le PIB croate, selon cette étude réalisée par la Fondation Leone Moressa sur des données de la Banque mondiale et de l’Institut national des statistiques." La suite sur tsa-algerie.com

Discrimination des minorités: Varsovie se détourne de Budapest pour Kiev

"La Hongrie est frappée par le fait que la Pologne n’ait pas condamné une nouvelle loi ukrainienne discriminant les droits des minorités nationales. Qui plus est, les Polonais auront des privilèges en Ukraine, à la différence des Hongrois et des autres minorités.
Les amendements discriminatoires à la loi sur l'éducation signés par Piotr Porochenko violent les droits des minorités nationales en Ukraine, dont les Russes, les Polonais, les Hongrois et les Roumains. La Hongrie s'est montrée la plus dure face à cette décision, menaçant de bloquer toute progression de l'Ukraine au sein de l'UE. La position ferme de Budapest a été soutenue par les pays voisins, mais la Pologne a refusé d'exercer une pression sur Kiev." La suite sur sputniknews.com

mercredi 18 octobre 2017

Humaine, inévitablement humaine

"Magda Szabó aurait eu 100 ans cette année. Nous rendons hommage à l’auteure de La Porte avec les mots de János Háy.
Je m’attendais à la voir évoluer dans un décor à l’image de son roman, Régimódi történet1: meubles anciens, tapis orientaux tissés main diablement lourds, argenterie, vilains portraits de famille ornant les murs. Lorsque la porte s’est ouverte, deux chiens pouilleux se sont précipités sur moi, suivis du gars qui aidait à les promener, trouvé dans la rue lui aussi, comme les chiens. Dans la pièce, il y avait du linoléum, une imitation de parquet, comme on en voit partout, des couvertures en laine brute sur les chaises pour empêcher que les ressorts ne rentrent dans les fesses de ceux qui s’y assoient, parce que le tissu de l’assise était déjà en pièces, des livres, un bureau. J’ai aimé constater qu’elle vivait ainsi, et non comme je me l’étais imaginé. Mais je n’ai pas aimé le café qu’elle m’a servi, parce que si le relâchement sied bien à l’écriture et à la convivialité, il ne fait pas bon ménage avec la préparation du café." La suite sur litteraturehongroise.fr
 

Liberté de la presse en Hongrie - Réaction du ministère des Affaires étrangères hongrois aux déclarations du chargé d'affaires par intérim des Etats-Unis d'Amérique

Communiqué de l'Ambassade de Hongrie en France

En date d’hier 17 octobre, l’Agence France-Presse a publié une dépêche intitulée « Hongrie: un diplomate américain dénonce les atteintes à la liberté de la presse », reprenant les propos tenus à Budapest par le chargé d’affaires par intérim des Etats-Unis d’Amérique devant l’association de la presse hongroise.
Afin d’assurer l’équilibre de l’information de la presse française et de ceux qui la lisent, notre ambassade juge opportun de publier ci-dessous la traduction française du communiqué émis ce jour par le ministère des Affaires étrangères et du Commerce extérieur de Hongrie en la matière.

Communiqué du ministère des Affaires étrangères et du Commerce extérieur de Hongrie

« Les craintes du chargé d’affaires par intérim des Etats-Unis d’Amérique à Budapest à propos de la liberté de la presse en Hongrie sont totalement dépourvues de fondement.
Si le chargé d’affaires prend la peine, avec l’aide d’un interprète, de feuilleter les quotidiens, de consulter les portails Internet et de visionner les émissions d’actualité, il pourra constater que d’innombrables informations critiquant le gouvernement sont diffusées chaque jour.
Si le chargé d’affaires fait le compte des quotidiens, des hebdomadaires, des portails Internet et des chaînes de télévision hostiles au gouvernement en Hongrie, il pourra s’assurer de ce qu’aucun danger ne menace ni la liberté, ni la pluralité de la presse.
Voici quelques semaines, l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Kiev avait salué la modification de la loi ukrainienne sur l’éducation, en dépit du fait que celle-ci porte atteinte d’une manière inouïe aux droits des minorités. Nous devons en conclure que les diplomates américains de Kiev et de Budapest ne sont pas informés des sujets sur lesquels ils s’expriment. »
Nous tenons également à signaler que le chargé d’affaires par intérim des Etats-Unis d’Amérique à Budapest a été convoqué ce matin au ministère hongrois des Affaires étrangères et du Commerce extérieur, où les représentations appropriées lui ont été faites.
Nous trouvons particulièrement malencontreux que le diplomate d’un pays étranger, ami et allié de la Hongrie de surcroît, se laisse aller – une fois de plus – à des considérations mal documentées sur la situation intérieure du pays, qui plus est en période préélectorale.

Un nouveau pont sur le Danube entre la Hongrie et la Slovaquie

"Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán et son homologue slovaque Robert Fico ont posé la première pierre d'un nouveau pont sur le Danube entre Komárom en Hongrie et Komarno en Slovaquie. Komárom la hongroise, sur la rive droite du Danube, et Komarno la slovaque, sur la rive gauche, seront reliées dès l'automne 2019 par un nouveau pont dont le début des travaux a été lancé mardi par Viktor Orbán et Robert Fico . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Budapest pleinement satisfaite par les résultats des élections en Autriche

"Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán et le chef de la diplomatie Peter Szijjártó ont tous deux félicité le leader du parti conservateur autrichien Sebastian Kurz, vainqueur des élections législatives autrichiennes dimanche dernier. Une coalition avec le parti d'extrême-droite FPÖ servirait pleinement les intérêts de Budapest. Après les déclarations élogieuses et visiblement réjouies du ministre des Affaires étrangères Péter Szijjártó, c'est le porte-parole Bertalan Havasi qui a annoncé que le Premier ministre hongrois avait lui aussi adressé ses félicitations à Sebastian Kurz . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Football - Le sélectionneur de la Hongrie, Bernd Storck, limogé

"L'Allemand Bernd Storck, sélectionneur depuis 2015 de la Hongrie qu'il a emmenée en 2016 à l'Euro en France, a été limogé pour s'être monté incapable de qualifier les Magyars pour le Mondial 2018 en Russie, a annoncé ce mardi la fédération (MLSZ).
"Le comité exécutif de la MLSZ est tombé d'accord à l'unanimité pour accepter le départ par consentement mutuel de Bernd Storck, a déclaré devant plusieurs journalistes Jeno Sipos, porte-parole de l'instance. Nous le remercions pour son travail après avoir ramené le succès dans l'équipe nationale ces dernières années"." La suite sur rtbf.be

Promouvoir la coopération dans le commerce et l’investissement Vietnam - Hongrie

"Le bon développement de l’amitié traditionnelle entre le Vietnam et la Hongrie sert de base solide pour dynamiser la coopération bilatérale dans divers domaines. C’est en ces termes que s’est exprimé l’ambassadeur vietnamien en Hongrie, Nguyên Thanh Tuân, lors d’un colloque destiné à promouvoir la coopération Vietnam - Hongrie dans le commerce et l’investissement.
L’événement récemment organisé par l’ambassade du Vietnam en Hongrie et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Budapest.
L’ambassadeur Nguyên Thanh Tuân a également affirmé que le Vietnam considérait la Hongrie comme l’un de ses partenaires importants en Europe." La suite sur lecourrier.vn

Hongrie: un diplomate américain dénonce les atteintes à la liberté de la presse

"Le représentant de la diplomatie américaine à Budapest a condamné mardi les atteintes portées par le gouvernement hongrois à la liberté de la presse, et notamment la récente initiative "dangereuse" d'un média qui a publié une liste de journalistes supposés hostiles à la Hongrie.

"Au cours des dernières années, les Etats-Unis ont mentionné à de nombreuses reprises le tour négatif pris en matière de liberté de la presse par la Hongrie. Malheureusement, ces tendances négatives se poursuivent", a déclaré le chargé d'affaires de l'ambassade des Etats-Unis David Kostelancik." La suite sur lorientlejour.com

mardi 17 octobre 2017

Exposition - Cinq siècles de la réforme protestante hongroise 10 novembre - 16 décembre 2017 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
Vernissage : 9 novembre 2017 à 19h




Réformateurs. De gauche à droite : Johannes Forster, Georg Spalatin, Martin Luther, Johannes Bugenhagen, Erasme de Rotterdam, Justus Jonas, Caspar Cruciger, Philippe M.lanchthon (d’après Cranach le Jeune, 1550)
La réforme protestante a eu des répercussions considérables sur l’histoire de la Hongrie aussi. Les thèses luthériennes et calvinistes se propagent vite sur le territoire de l’état médiéval, à l’époque répartie en trois zones, suite à la conquête turque.
Au point qu’au milieu du 17ème siècle, les communautés protestantes gagnent du terrain partout dans le bassin des Carpates. La réforme a eu un impact important sur tous les domaines de la vie culturelle et spirituelle.
A l’occasion du 500ème anniversaire de la réforme protestante, l’Institut hongrois de Paris présente une exposition riche conçue par le Ministère des Affaires Etrangères et du Commerce Extérieur de Hongrie avec la coopération du Musée National Hongrois.
Entrée libre

Cinéma - conférence - Háry János, un Tartarin magyar ? 8 novembre 2017 à 19h - Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Le personnage du preux prétentieux Háry János, inventé par le poète romantique János Garay (Le Vétéran, 1843), a laissé une riche postérité artistique à la culture magyare, dont l'opéra-comique de Zoltán Kodály (1926) représente certainement le moment le plus flamboyant.
Projection du film d’animation Háry János (1983) inspiré de l’œuvre de Zoltán Kodály réalisé par Zsolt Richly.
Guillaume Métayer, chercheur au CNRS, auteur d'une traduction du poème originel de Garay, évoque les sources européennes et l'originalité de cette grande figure d'un « soldat fanfaron » à la hongroise.
Entrée libre

Loi CEU : les universités obtiennent un délai d’un an

"Le gouvernement hongrois a décidé d’augmenter d’un an le délai accordé aux universités pour leur mise en conformité avec la loi sur l’enseignement supérieur, dite « loi CEU ». La réforme qui avait provoqué une vague d’indignation en Hongrie et dans toute l’Europe, au printemps dernier, n’a pas fini de faire parler d’elle.
Le ministre hongrois de la Justice, László Trócsányi, a annoncé vendredi lors d’une conférence de presse que la date butoir pour que les universités étrangères en Hongrie remplissent les modalités de la loi sur l’enseignement supérieur serait reportée, de janvier 2018 à janvier 2019. La loi a en effet été amendée pour permettre d’accroître ce délai." La suite sur hu-lala.org

Qui est ce groupe de Visegrad qui séduit l'extrême-droite autrichienne?

"Hongrie, Pologne, République tchèque et Slovaquie en font partie.
Le groupe des pays de Visegrad (Hongrie, Pologne, République tchèque, Slovaquie) n’a pas fini de faire parler de lui, tant il aura donné du fil à retordre aux institutions européennes ces dernières années. Engagé dans un bras de fer avec l’Union européenne (UE) sur plusieurs fronts, comme la politique migratoire, la conception de l’Etat de droit, et la souveraineté nationale des Etats membres, le V4 s’est constitué une réputation de frondeur de l’Europe, au point de s’attirer les faveurs des partis eurosceptiques tels que le FPÖ autrichien. "Ce serait bien si nous pouvions peut-être devenir membre du groupe de Visegrad", a déclaré Heinz-Christian Strache, chef du parti d’extrême droite autrichien, qui espère entrer au gouvernement à l’issue des législatives de dimanche.
Si M. Strache invoque des "raisons historiques", le V4 est souvent perçu comme le bastion des "rebelles" de l’UE, prêts à taper du poing sur la table pour battre en brèche "le diktat de Bruxelles".
Bucarest est intéressé"
La suite sur lalibre.be

Ce vote autrichien qui réjouit Budapest et Varsovie

"ANALYSE - Le vote anti-immigration qui a dominé le scrutin autrichien, dimanche, continue de secouer l'Europe, élection après élection.
Avec Sebastian Kurz, c'est un jeune ministre des Affaires étrangères conservateur de 31 ans, décrit pour son parler franc et son dynamisme que les Autrichiens viennent de propulser à la tête de la Chancellerie. «Un leader de la génération des milleniums», a noté ce lundi le journal Politico. Mais qu'on ne s'y trompe pas: si d'aucuns évoquent un vrai faux air d'Emmanuel Macron et parlent d'une nouvelle vague de leaders européens, le jeune «arbre» Kurz ne peut occulter la «forêt» du vote anti-immigration qui a dominé le scrutin autrichien de dimanche et qui continue de secouer l'Europe, élection après élection." La suite sur lefigaro.fr (article payant)

Comme des rats morts de Benedek Totth

Ils fréquentent le même lycée et ont les mêmes passe-temps : la natation, les jeux vidéo, le sexe, l’alcool, la drogue… Quand ils ne sont pas à la piscine en train de s’entraîner, ils se murgent chez l’un ou l’autre, fument joint sur joint, enchaînent les parties de GTA, matent des pornos et se tapent leurs copines. Et puis il y a les virées. Ce soir-là, ils avaient coché toutes les mauvaises cases : une voiture “empruntée”, l’aiguille dans le rouge au compteur, les pupilles explosées. Ils tuent un cycliste en rase campagne. Ça flippe pas mal pendant quelques jours, et puis les choses reprennent leur cours.
Un peu bêtement, mais c’est l’âge, ils se figurent que la nouveauté est le meilleur remède contre l’ennui. Alors quand ils en ont marre de l’herbe, ils pilent des cachets de toutes les couleurs pour voir ce que ça fait ; quand le porno classique ne suffit plus, il se tournent vers le bizarre ; et quand ils ont épuisé leur stock de vannes sur le souffre-douleur de la bande, ils passent aux coups. De là à faire le projet de le tuer, il n’y aura plus qu’un pas.
Portrait désespérant de justesse d’une certaine adolescence contemporaine, Comme des rats morts est un roman noir sombre et brillantissime. Une sorte de Trainspotting à la piscine. Un choc.
 
Actes Sud Littérature
Actes noirs
Octobre, 2017 / 13,5 x 21,5 / 256 pages traduit du hongrois par : Charles ZAREMBA, Natalia ZAREMBA-HUZSVAI
ISBN 978-2-330-08678-7
prix indicatif : 21, 80€ 

lundi 16 octobre 2017

La Hongrie se félicite de la victoire de Kurz en Autriche

"LUXEMBOURG (Reuters) - Le chef de la diplomatie hongroise, Peter Szijjarto, a félicité lundi le conservateur Sebastian Kurz pour sa victoire aux élections législatives autrichiennes de dimanche, saluant ses prises de position sur les migrants, proches à l'en croire de celles de l'exécutif hongrois.
L'Autriche a basculé à droite dimanche, et si les conservateurs sont arrivés nettement en tête avec autour de 32% des suffrages, selon les projection, le FPÖ (Parti de la liberté, extrême droite) s'est classé troisième avec 26%, juste derrière les sociaux-démocrates du SPÖ, et peut ainsi espérer négocier une place de choix au sein d'un gouvernement de coalition." La suite sur challenges.fr

Triste clap de fin pour la rubrique cinéma d’Origo

"L’ensemble des journalistes composant la rubrique “Filmklub” du média pro-gouvernemental Origo a démissionné la semaine dernière, suite à la parution à leur insu d’un article non approuvé qualifiant notamment une comédie sur l’arrivée des migrants en Allemagne de “film de propagande”. Le Jeudi 12 octobre en début de journée, les cinq membres de la rubrique “Filmklub” du média pro-gouvernemental Origo ont annoncé sur leur page Facebook leur démission suite à la parution la veille d’un article intitulé Kóla, popcorn és migránspropaganda." La suite sur hu-lala.org (article payant)

La France vient promouvoir l’Europe à plusieurs vitesses à Budapest

"En visite à Budapest jeudi et vendredi, la Ministre française chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, a tenté de faire admettre l'idée d'Europe à plusieurs vitesses promue par Emmanuel Macron. Nathalie Loiseau a eu des discussions avec Péter Szijjártó, Ministre des affaires étrangères, Szabolcs Takács, Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes et László Trócsányi, Ministre de la Justice. Puis c'est dans le cadre somptueux de la bibliothèque de l'Université Eötvös Loránd (ELTE) que la ministre en charge des Affaires européennes a tenu une conférence en marge d'une rencontre avec les diplomates hongrois . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

dimanche 15 octobre 2017

Art contemporain : Budapest ambitionne d’être « le cœur culturel de l’Europe centrale »

"Les pavillons de l'espace Millenáris accueillent depuis mercredi la septième édition de l'Art Market Budapestois, la foire d'automne dédiée à l'art contemporain. Cette année la Hongrie a choisi de mettre à l'honneur Israël.
Les bouteilles de vin se débouchent, les exposants s'affairent. L'inauguration de la septième édition de l'Art Market se fait dans le huis-clos des organisateurs et des quelques invités VIP présents. Le calme avant la tempête, vu que 30 000 visiteurs sont attendus dès le lendemain matin jusqu'à dimanche. La foire internationale d'art contemporain de Budapest n'a pas encore le prestige de ses aînées mais l'ambition est martelée : faire de la capitale hongroise "le cœur culturel de l'Europe centrale".
Pour attirer les professionnels du milieu, l'Art Market Budapest mise sur des tarifs battant toute concurrence. Comme nous le confirme cet exposant slovène : "Nous devons payer pour nos stands, même si Budapest est l'une des moins chères" . "C'est une foire régionale ici, il y a des centaines de foires organisées partout . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

samedi 14 octobre 2017

Cinéma East Punk Memories de Lucile Chaufour 14 novembre 2017 à 19h30 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
projection en présence du réalisateur (sous réserve)
Mouvement musical provocateur et peu politisé à l’Ouest dans les années 1980, le punk trouve un tout autre écho derrière le rideau de fer. En Hongrie, là où Lucile Chaufour pose sa caméra en 1982/1984, le punk se drape de subversion vis-à-vis du pouvoir communiste, rime avec contestation sociale et politique. Que reste-t-il des idéaux de ces jeunes gens survoltés vingt ans plus tard ? C’est l’une des questions auxquelles nous confronte ce documentaire fascinant et riche d’archives atypiques.
Le film a été récompensé par le Prix des Jeunes au Festival Cinéma du Réel.
Documentaire, 2012, 78’ vostf
Séance organisée en partenariat avec l’association Kino Visegrad ( www.kino-visegrad.fr)
Entrée : 5€

Gaàl Noemi, la miss météo très torride qui met le feu à la télé hongroise (Vidéo)

"Miss Météo en Hongrie, Gaàl Noemi a fait grimper la température à chaque fois qu’elle a présenté son bulletin météorologique. Pour vous en persuader, Non Stop Zapping vous propose donc de voir une compilation de ses différentes apparitions télévisées !
A chacune de ses apparitions télévisées, la belle rousse fait un véritable ravage. Miss météo en Hongrie, Gaàl Noemi jouit d’un très fort sex-appeal, qu’elle doit notamment à sa poitrine généreuse. Dès qu’elle présente la pluie et le beau temps, les téléspectateurs sont en ébullition !" La suite sur non-stop-zapping.com

Journée européenne du cinéma art et essai à Quimper

"Quatre films sont programmés par Gros plan à cette occasion au cinéma Le Quai Dupleix :
• 11h : Grandeur et décadence d’un petit commerce de cinéma, réalisé par Jean-Luc Godard (France 1986 – 1h33).
• 14h : La Lune de Jupiterréalisé par Kornél Mundruczó (Hongrie 2017 – 2h03).
• 16h15 : Corps et âme, réalisé par Ildiko Enyedi (Hongrie 2017 – 1h56).
• 20h30 : Faute d’amour, réalisé par Andreï Zviaguintsev (Russie 2017 – 2h08).
> Dimanche 15 octobre au cinéma Le Quai Dupleix, 38 boulevard Dupleix."Source : actu.fr

Pays de l’Est: «pas de réforme de l’UE sans nous»

"Une réforme de l'Union européenne est "impensable" sans la participation des pays d'Europe centrale, a déclaré vendredi à Bratislava un haut responsable polonais à l'issue d'une rencontre des chefs de gouvernement de la région avec le président du Conseil européen Donald Tusk.
Les Premiers ministres du Groupe de Visegrad, le Hongrois Viktor Orban, la Polonaise Beata Szydlo, le Slovaque Robert Fico et le Tchèque Bohuslav Sobotka, ont appelé M. Tusk à « garantir la participation libre, égale et non entravée » de tous les membres de l’UE au débat sur l’avenir de l’UE, a dit le vice-ministre polonais des Affaires étrangères chargé des Affaires européennes Konrad Szymanski." La suite sur epochtimes.fr

Projet nucléaire hungaro-russe: la plainte de Vienne se précise

"Vienne - L'Autriche a indiqué vendredi préparer le dépôt d'une plainte devant la Cour de justice de l'Union Européenne contre le feu vert donné par Bruxelles à la construction par la Hongrie de deux nouveaux réacteurs nucléaires en grande partie financés par la Russie.
L'approbation de la Commission européenne au projet d'élargissement de la centrale de Paks, qui remonte au mois de mars, "n'est pas acceptable", a indiqué un communiqué du gouvernement.
Vienne précise attendre la publication de la décision pour déposer une plainte dont les "détails juridiques sont actuellement à l'étude"." La suite sur romandie.com

Le Visegrad dénonce la qualité différenciée des aliments

"Les Etats de l'Est de l'UE affirment que des multinationales introduisent sous les même marques des produits de moindre qualité que ceux mis en rayon à l'ouest.
Nous ne sommes pas des Européens de seconde classe“. C’est le message porté par les premiers ministres du groupe Visegrad ce vendredi lors d’un sommet à Bratislava. La République Tchèque, la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie appellent la Commission européenne à combattre les écarts de qualité entre les produits alimentaires vendus à l’ouest et l’Est de l’UE.
Les quatre Etats affirment que des multinationales introduisent sur leurs marchés des produits de moins bonne qualité que ceux qu’elles mettent en rayon à l’ouest sous les mêmes marques." La suite sur euronews.com

Budapest accorde un répit à l'université fondée par George Soros

"Le gouvernement hongrois a octroyé vendredi un an supplémentaire à la prestigieuse université de Budapest financée par le milliardaire américain George Soros pour se conformer à une nouvelle loi controversée, taillée sur mesure selon ses détracteurs pour la torpiller.
Pour continuer à exister en Hongrie, l'Université d'Europe centrale (CEU), fondée en 1991 par le financier et philanthrope américain d'origine hongroise, doit notamment, d'après cette loi votée en avril, posséder un campus dans son pays de rattachement, les États-Unis." La suite sur lavoixdunord.fr

Autriche. Élections : le “petit génie” Kurz divise son voisin hongrois

"Vainqueur annoncé des législatives autrichiennes organisées ce dimanche, le candidat du parti chrétien-démocrate, Sebastian Kurz, partage les observateurs magyars entre admiration et crainte d’une dérive droitière dans la lignée d’Orbán.
En 1998, Viktor Orbán, propulsé à la tête de l’exécutif hongrois à 35 ans seulement, devenait l’un des plus jeunes Premiers ministres européens de l’histoire, devant Laurent Fabius et Felipe González. Dimanche, l’actuel chef de la diplomatie autrichienne, qui a célébré son 31e anniversaire fin août, pourrait lui subtiliser ce privilège s’il venait à gagner les élections anticipées convoquées ce 15 octobre. Une éventualité largement envisagée par la presse magyare ayant scruté la campagne de bout en bout." La suite sur courrierinternational.com

vendredi 13 octobre 2017

L’est et l’ouest de l’Europe se divisent sur les produits alimentaires

"A étiquette semblable, les aliments distribués en Hongrie ou en Slovaquie seraient de moindre qualité que ceux proposés en Autriche ou en France
L’unité européenne se fissure autour du secteur de la distribution des produits alimentaires. Les dissensions entre les pays d’Europe centrale et de l’Est d’un côté et ceux de l’Ouest de l’autre devraient être exposées, vendredi 13 octobre, à l’occasion du Sommet des consommateurs, une réunion ministérielle organisée à Bratislava, en Slovaquie, par les gouvernements slovaque et tchèque et consacrée à la question du double niveau de qualité des denrées alimentaires." La suite sur lemonde.fr (article payant)

Hongrie - Déplacement de Nathalie Loiseau (12 et 13 octobre 2017)

"Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, se rendra à Budapest les 12 et 13 octobre 2017. Elle travaillera avec son homologue hongrois, Szabolcs Takács, secrétaire d’État aux affaires européennes, à la révision de la directive sur les travailleurs détachés et à la façon de promouvoir une Europe qui protège. Dans la perspective du conseil européen des 19 et 20 octobre, les deux ministres évoqueront l’initiative prise par le président de la République à la Sorbonne le 26 septembre pour refonder l’Union européenne et le travail lancé sur cette base par les chefs d’État et de gouvernement à Tallin le 28 septembre." La suite sur diplomatie.gouv.fr

Vers un bureau de procureurs européens

"Un bureau de procureurs de l'UE va voir le jour, pour vérifier que l'argent européen est utilisé à bon escient. Huit Etats membres ont refusé de s'associer au projet. 
La Hongrie est l’un des principaux bénéficiaires des fonds européens.
Dans le village natal du Premier ministre Viktor Orban a émergé le projet de construire une nouvelle voie ferrée avec l’argent de l’Europe. Mais l’Union ne peut guère contrôler que l’argent est utilisé à bon escient." La suite et vidéo sur euronews.com

Ukraine. Kiev opte pour une école en ukrainien, et fâche ses voisins

"Désormais, en Ukraine, l’ensemble de la scolarité se fera en ukrainien. Pour les autorités, déjà aux prises avec un mouvement sécessionniste dans le Donbass, il s’agit de promouvoir l’unité du pays et de favoriser l’intégration des minorités polonaise, hongroise, roumaine, etc. Mais dans les pays voisins la nouvelle loi a suscité un tollé.
La loi sur l’éducation, votée le 5 septembre, a avant tout pour but de “mettre en place des réformes plus que nécessaires” dans ce domaine, rappelle le site d’information ukrainien  Euromaidanpress.com
Entre autres choses, elle prévoit d’augmenter le salaire minimum des enseignants de 161 à 296 euros, et de faire passer la durée de la scolarité de 11 à 12 ans”.
“Censée entrer en vigueur en 2020, elle a été saluée par des représentants de la classe politique ukrainienne, qui la jugent révolutionnaire. Mais un article a fait l’objet de vives critiques chez les voisins de l’Ukraine.” Au point que les ministres des Affaires étrangères de Hongrie, de Grèce, de Roumanie et de Bulgarie ont dénoncé, auprès du Conseil de l’Europe et de l’OSCE, ce qui constitue à leurs yeux une “violation des droits des minorités”." La suite sur courrierinternational.com

 

Vidéo. Tourisme: le Maroc mise sur 100.000 touristes hongrois en 2020

"Abderrafie Zouiten, directeur général de l'ONMT, a annoncé l'ouverture prochaine de deux lignes aériennes directes entre le Maroc et la Hongrie.
Deux lignes aériennes relieront le Maroc à la Hongrie dès le 30 octobre prochain. Deux vols hebdomadaires desserviront Budapest de Marrakech et deux autres d'Agadir, a indiqué Abderrafie Zouiten lors d'une séance de travail avec Miklos Tromler, ambassadeur de Hongrie au Maroc." La suite sur le360.ma

jeudi 12 octobre 2017

Comprendre le débat sur l’origine des Hongrois

"L'étude menée par l'équipe de Tibor Török a suscité de nombreux remous dans la communauté des historiens et archéologues hongrois. Selon ces derniers, les résultats présentés par les généticiens de Szeged, affirmant la filiation des anciens Hongrois avec les Huns, ignorent les progrès de l'archéologie contemporaine et présentent de nombreux biais d'analyse. Nous faisons ici le point sur la controverse . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Oscars : le cinéma d’Europe centrale entend encore briller en 2018

"Les pays de l’Est comptent encore bien briller à la cérémonie des Oscars qui aura lieu le 4 mars prochain à Hollywood. Cette année encore, la production cinématographique a été riche en Europe centrale et chaque pays espère que cela permettra de ravir la statuette dorée aux 96 autres candidats de la catégorie Meilleur Film en langue étrangère.La 90ème édition des Oscars aura lieu le 4 mars 2018 à Los Angeles pour récompenser les meilleurs films de l’année passée. Deux ans après la victoire du film hongrois Saul Fia de László Nemes dans la catégorie des Meilleurs films en langue étrangère, les pays d’Europe centrale et orientale comptent encore bien décrocher le fameux sésame qui permettra à leurs œuvres de passer à la postérité. Cette année, on enregistre un nombre record des candidats en lice avec plus de 96 pays représentés." La suite sur hu-lala.org

Soirées Littérature hongroise Novembre 2017 - Rendhagyo irodalom ora József Attilárol vendredi 17 novembre à 19 h 00 à Vincennes

A Café Bilingue Vincennes Magyar Csoportja szeretettel meghív minden magyar vers- és irodalomkedvelőt, diákot és dolgozót, nőt és férfit, anyukát és apukát, nagymamát és nagypapát, gyereket és családot

TÓTH PÉTER LÓRÁNT
Radnóti- és Latinovits Zoltàn-díjas versmondó és utazó irodalomtanár magyar nyelvű előadására

VASÚTÁLLOMÁS - Rendhagyó Irodalom Óra József Attiláról, halálának 80. évfordulóján

Időpont : 2017. november 17. péntek 19 h 00
Helyszín: 1, rue de l'Église, 94300 Vincennes

La Maison des Associations, Salle Paul Rumeau
Az irodalmi előadás ingyenes.
A termet a Café Bilingue jóvoltából Vincennes Város Önkormányzata, az előadó szállását pedig a Párizsi Magyar Intézet biztosítja. Az utazási és ellátási költségeket, valamint a fellépési díjat a befolyó adományokból reméljük fedezni.
Köszönjük, hogy Ön is segíti e magyar kulturális programok létrejöttét. Hozzájárulásával az alábbi linken https://www.leetchi.com/c/projets-irodalmi-est, illetve személyesen a helyszínen támogathatja a fellépőt.

Soirées Littérature hongroise Novembre 2017 - ARANY 200 - podiumest vendredi 17 novembre à 20 h 15 à Vincennes

A Café Bilingue Vincennes Magyar Csoportja szeretettel meghív minden magyar vers- és irodalomkedvelőt, diákot és dolgozót, nőt és férfit, anyukát és apukát, nagymamát és nagypapát, gyereket és családot

TÓTH PÉTER LÓRÁNT
Radnóti- és Latinovits Zoltàn-díjas versmondó és utazó irodalomtanár magyar nyelvű előadására

ARANY 200 - Pódiumest Arany János születésének
200. évfordulója alkalmából
Időpont : 2017. november 17. péntek 20 h 15
Helyszín: 1 rue de l’Église, 94300 Vincennes
La Maison des Associations, Salle Paul Rumeau

Az irodalmi előadás ingyenes.
A termet a Café Bilingue jóvoltából Vincennes Város Önkormányzata, az előadó szállását pedig a Párizsi Magyar Intézet biztosítja. Az utazási és ellátási költségeket, valamint a fellépési díjat a befolyó adományokból reméljük fedezni.
Köszönjük, hogy Ön is segíti e magyar kulturális programok létrejöttét. Hozzájárulásával az alábbi linken https://www.leetchi.com/c/projets-irodalmi-est, illetve személyesen a helyszínen támogathatja a fellépőt.

Le centre d'éducation conductive de Bayeux financé pour les 3 prochaines années

"Une reconnaissance pour le centre d'éducation conductive de Bayeux. Fondé en 2012 par les parents d'Honorine, il vient de recevoir un agrément de l'Agence Régionale de Santé, qui lui assure la pérennité financière pour les 3 années à venir. Le centre s'occupe d'enfants poly-handicapés.
Le centre d'éducation conductive de Bayeux a été créé en 2012 par Eric et Bérangère Pioger, les parents d'Honorine. Ce centre, qui ressemble à une école, délivre une méthode hongroise, adaptée à des enfants poly-handicapés, comme leur fille. Il accueille actuellement 4 enfants. L'ARS vient de lui délivrer un agrément expérimental qui assure son financement pour les 3 prochaines années." La suite sur francebleu.fr

mercredi 11 octobre 2017

En Hongrie, à la recherche de Soliman le Magnifique (REPORTAGE)

"Des scientifiques veulent éclairer un épisode clé de la conquête ottomane.
Les vestiges se révèlent au regard au dernier moment, au détour de vergers et de maisons ravissantes. Ils sont juchés au sommet d’une petite colline plantée de vignes, depuis laquelle on aperçoit Szigetvar et son château en contrebas, là où s’est jouée en 1566 "la bataille qui a sauvé la civilisation", entre l’Empire ottoman et celui des Habsbourg, selon les mots attribués au cardinal de Richelieu." La suite sur lalibre.be (article payant)

Soirée des Mardis hongrois du 10 octobre 2017 - Portraits réalisés par Peter Gabor