lundi 6 mars 2017

La Hongrie continue de se claquemurer

"Les nationalistes aux commandes à Budapest continuent de présenter « l’immigration de masse » comme une menace immédiate pour la survie de la nation hongroise. Ces derniers jours et dernières semaines, le gouvernement a annoncé plusieurs mesures qui lui font franchir un nouveau pas dans l’hostilité contre les migrants.
Une seconde clôture, celle-ci électrifiée
C’est la dernière mesure en date du gouvernement contre l’immigration illégale, annoncée au début du mois de mars. La construction d’une seconde clôture a débuté à la frontière entre la Serbie et la Hongrie. Elle est électrifiée, équipée de caméras, de détecteurs thermiques et de hauts-parleurs. Ceux-ci délivreront – selon Reuters – les messages suivants en anglais, en arabe et en farsi : « Attention, attention. Vous vous trouvez à la frontière hongroise. Si vous endommagez la clôture, traversez illégalement, ou tentez de traverser, cela sera considéré comme un crime en Hongrie. Vous êtes enjoints à ne pas commettre ce crime. Vous pouvez soumettre votre demande d’asile à la zone de transit« . 700 prisonniers ont été réquisitionnés pour sa construction et le coût total (comprenant les deux clôtures) annoncé par le gouvernement sera porté à 284 milliards de forint, soit près d’un milliard d’euros. (Cf. la vidéo d’Euronews en fin d’article)." La suite sur hu-lala.org

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire