jeudi 30 novembre 2017

A Budapest, le Corvin devrait bientôt retrouver sa façade de « grand magasin »

"Le conseil municipal du 8e arrondissement de Budapest a décidé de procéder au démontage du coffrage d’aluminium du magasin Corvin, sur Blaha Lujza tér. Ce chantier pourrait être une première étape vers la réhabilitation totale du plus célèbre « grand magasin » de Budapest.

Les conseillers du 8e arrondissement de Budapest ont voté le 19 octobre dernier une résolution visant à démonter le coffrage d’aluminium du magasin Corvin, sur Blaha Lujza tér. Prise à l’unanimité, cette décision prévoit de garantir un fonds de 22 millions de forint pour procéder au découvrement de la façade du bâtiment néo-renaissance construit par Zoltán Reiss entre 1926 et 1929. Le calendrier des travaux n’est en revanche pas encore connu." La suite sur hu-lala.org

Danielle Tartakowsky "Le Cheval de Turin est un chef d'oeuvre absolu"

Le Cheval de Turin réalisé en 2011 par Béla Tarr Crédits : AlloCiné
"L'historienne Danielle Tartakowsky, spécialiste de l'histoire politique du XXe siècle. Elle a beaucoup travaillé sur les manifestations de rue. Elle nous parle d'un film qui a bousculé son rapport au temps."
A écouter sur franceculture.fr

Un plan Soros ? La police hongroise, elle, n’en voit pas

"Le Bureau National d’Investigation (NNI) de la police hongroise n'ouvrira pas d'enquête en lien avec les allégations selon lesquelles George Soros représenterait une menace pour la Hongrie, en raison d'un manque de preuves. La situation est ubuesque. Face à la propagande paranoïaque du Fidesz, c'est le parti post-fasciste Jobbik qui monte au créneau. Un député du Jobbik, Ádám Mirkóczki, a en effet mis au défi le Fidesz de prouver les allégations contenues dans la "consultation nationale" concernant le "plan Soros . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Hongrie: le taux de chômage à 4%

"Le taux de chômage en Hongrie a reculé à 4% de la population active pour la période allant d'août à octobre, un nouveau plus bas depuis la fin du communisme, après 4,1% en juin-septembre, a annoncé mercredi le Bureau central des statistiques KSH. Le taux de chômage hongrois s'était établi à 4,7% un an plus tôt. KSH ne publie pas de chiffres mensuels du chômage, estimant qu'ils sont trop volatils. Selon la norme européenne harmonisée d'Eurostat, le taux de chômage était de 4,2% en août, dernier mois disponible." La suite sur lefigaro.fr

mercredi 29 novembre 2017

L’économiste János Kornai alerte sur « l’autocratie » qui guette en Hongrie

"Le Fidesz de Viktor Orbán serait en passe d'instaurer une véritable autocratie qui lui permettrait de tenir durablement ses opposants éloignés du pouvoir, craint János Kornai, professeur émérite aux Universités Corvinus et Harvard. Centralisation économique, menace sur l'Etat de droit... L'auteur dresse un Diagnostic de la Hongrie dans cette interview et dans son dernier ouvrage : "Látlelet - Tanulmányok a magyar állapotokról . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Le pianiste aux 50 doigts aux Carmes

"Pascal Amoyel rendra hommage, jeudi 30 novembre au centre culturel des Carmes à Langon, à György Cziffra avec son spectacle « Le pianiste aux 50 doigts ».
Le pianiste Pascal Amoyel, « actuellement considéré comme l’un de ses héritiers spirituels », a compté parmi les rares élèves de György Cziffra.
Il lui rend un vibrant hommage, en adaptant son incroyable et bouleversante histoire, dans le spectacle « Le pianiste aux 50 doigts ». Il sera joué jeudi 30 novembre à 20h30 au centre culturel des Carmes à Langon." La suite sur actu.fr


Shell signe avec Ionity pour des stations de recharge rapide - Faites le plein en 8 minutes

"Le pétrolier Shell a signé un partenariat avec Ionity, consortium de constructeurs automobiles, pour l’installation de bornes de recharge rapides sur ses propres stations.
Récente propriétaire de NewMotion, société spécialisée dans la fourniture, l'installation et la gestion de bornes de recharge à destination des particuliers et des professionnels, la compagnie pétrolière Royal Dutch Shell continue son aventure électrique. En effet, celle-ci vient de signer un partenariat avec Ionity, un consortium créé par BMW, Ford, Daimler, Audi et Porsche et dont le siège social se trouve à Munich.
Cet accord prévoit le déploiement de bornes de recharge rapide appelées High-Power Charging (350 kW) sur environ 80 sites autoroutiers (stations-service du pétrolier) en Europe d'ici 2019. Ces bornes distantes de 120 kilomètres chacune seront installées en France, Belgique, Pays-Bas, Autriche, Hongrie, République tchèque, Pologne, Slovaquie, Slovénie et Grande-Bretagne." La suite sur lesnumeriques.com

Peter Eötvös: «La loi cosmique, c’est Dieu»

"Le compositeur et chef d’orchestre hongrois vient diriger deux concerts à la tête de l’OSR, avec la création suisse de son œuvre «Multiversum». Rencontre

Les chefs compositeurs ne sont pas légion. Après la disparition de Pierre Boulez, Peter Eötvös occupe, à 73 ans, le sommet d’une pyramide étroite. Le compositeur-chef, comme il se définit lui-même dans la priorité de ses activités, est de passage pour deux concerts à Genève.
Il ouvrira ce soir et demain le programme de l’OSR avec trois compositeurs modernes: Debussy, Stravinski et Bartók, le «père» musical dont il partageait la vénération avec ses compatriotes Ligeti et Kurtág." La suite sur letemps.ch

« L’Europe centrale et orientale, tête de pont de la Chine sur le Vieux Continent »

"Dans sa chronique, Sylvie Kauffman, éditorialiste au « Monde », note que Pékin se livre à une cour effrénée à Varsovie ou à Budapest pour promouvoir sa Route de la soie.
Chronique. Comme l’Amérique de George W. Bush il y a quinze ans, la Chine de Xi Jinping a compris qu’en ce début de XXIe siècle, il y a deux Europe : la vieille et la nouvelle. Dans cette vision, la première apparaît rétive, bourrée de préjugés, campée sur une grandeur passée qu’elle prétend protéger ; la seconde est en devenir, plus avide de progrès, moins regardante et en demande, aussi, de nouveaux partenaires. Et la nouvelle Chine aime la nouvelle Europe.
Une partie de cette nouvelle Europe s’est intégrée à la vieille, un peu comme on accède à l’establishment sans forcément en épouser toutes les valeurs. La nouvelle Chine a bien compris ces subtilités et a choisi la nouvelle Europe comme partenaire privilégié ; comme tête de pont, en quelque sorte, vers une vieille Europe encore si snob et distante." La suite sur lemonde.fr (article payant)

Le Premier ministre chinois exhorte à accélérer la construction de la route expresse terre-mer Chine-Europe

"Mardi, profitant de l'occasion offerte, à Budapest, par le début de la construction du tronçon serbe de la ligne ferroviaire Hongrie-Serbie, le Premier ministre chinois Li Keqiang a rencontré la Première ministre serbe, Ana Brnabic, et a exhorté les parties concernées à accélérer la construction de la route expresse terre-mer Chine-Europe.
M. Li a dit que le début de la construction - de Belgrade à Stara Pazova, en Serbie - est un ''progrès majeur'' dans la construction de la ligne ferroviaire Hongrie-Serbie." La suite sur china.org.cn

Quand la Chine s'éveille à l'Europe de l'Est

"Les Hongrois parlent de « l'ouverture vers l'Orient ». Les Serbes d'un « ami fiable ». Les Polonais « d'une incroyable opportunité ». Depuis le 27 novembre, le forum « 16+1 » réunit à Budapest onze Etats membres de l'Union européenne et cinq candidats à l'UE sous la houlette de la Chine, qui a investi depuis 2012 en Europe centrale et orientale plus de 15 milliards de dollars dans des infrastructures et des industries. Le « Financial Times », qui consacre une enquête au « pivot » (basculement) de la Chine vers l'Europe de l'Est et centrale , souligne que ces montants peuvent paraître encore modestes par rapport aux fonds structurels de l'Union européenne (80 milliards pour la Pologne seule prévus dans le budget 2014-2020)." La suite sur lesechos.fr

mardi 28 novembre 2017

Investissement chinois monstre pour la ligne à grande vitesse Budapest-Belgrade

"La Chine prêtera à la Hongrie 85% des 2,4 milliards d'euro alloués à la portion hongroise de la LGV Budapest-Belgrade. Celle-ci reliera à terme la capitale hongroise au port grec du Pirée, porte d'entrée de la Chine en Europe.
La Hongrie aura bientôt sa première ligne à grande vitesse. Signe des temps, elle ne raccordera pas Budapest à Vienne, mais au port grec du Pirée, la nouvelle porte d'entrée de la Chine en Europe. L'avis de marché public pour la rénovation complète de la portion hongroise de 158 km du "Budapest-Belgrade" a été publié hier sur le site de la compagnie d'État des chemins de fer (MÁV ..." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Barna Busai : « Je savoure ma petite célébrité »

"Devenu star du web en cinq secondes et une glissade sur une rampe d’escalier lors d’un match de D4 hongroise, le méconnu joueur d’Eger s’est offert un joli moment de gloire adoubé par ESPN et vu des millions de fois sur YouTube. Derrière le désormais célèbre magyar glisseur se cache aussi un sérivore amoureux de son yorkshire, dont le papa et le frangin fabriquent une excellente gnôle goût framboise.
On connaît ta cascade, mais pas du tout ton pedigree. Qui es-tu et d’où viens-tu ?
Je m’appelle donc Barna Busai et j’ai eu trente-trois ans en février. Je suis originaire d’un petit village nommé Bernecebaráti situé au pied du massif de Börzsöny (tout près de la frontière slovaque, ndlr). J’ai commencé le football à Vác où j’ai suivi ma scolarité avant de débarquer à la fac de sport d’Eger. En dehors des cours, j’ai surtout évolué dans des clubs niveau NBIII (D3 magyare, ndlr) genre Eger justement. J’ai aussi joué à Mezökövesd et Jászapáti lorsque ces équipes-là s’accrochaient en NBII (D2, ndlr) avant de revenir dans le coin à Felsőtarkány, puis à Bogács et Eger où j’ai trouvé un boulot dans l’import-export. " La suite sur sofoot.com

Une majorité de Hongrois souhaite un changement de gouvernement

"La popularité du Fidesz au pouvoir a augmenté au cours des dernières semaines, mais dans le même temps on observe une hausse du nombre d’électeurs en faveur d’un nouveau gouvernement.
Plus de la moitié des Hongrois souhaiterait voir les élections législatives d’avril 2018 porter au pouvoir un nouveau gouvernement, selon un sondage de l’Institut Publicus publié par l’hebdomadaire Vasárnapi Hírek (échantillon de 1 002 répondants sondés du 11 au 17 octobre)." La suite sur hu-lala.org

Holocauste: une appli pour sensibiliser les jeunes

"Histoire - La Suisse veut promouvoir l'éducation et la recherche sur l'Holocauste.
Elle a présenté lundi à Berne une application pour sensibiliser les jeunes à la thématique, et un livre sur Carl Lutz, diplomate suisse qui a sauvé des juifs de la déportation, lors de l'assemblée plénière de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA).
A l'occasion de cette réunion qui se tient cette semaine à Berne sous la présidence helvétique, la Suisse a rendu hommage à Carl Lutz (1895-1975). Sa belle-fille Agnes Hirschi et l'historienne et professeure au Canada Charlotte Schallié ont publié un livre intitulé «Sous la protection de la Suisse», qui retrace pour la première fois, sur la base des récits de témoins, l'action de Carl Lutz.
Vice-consul suisse à Budapest pendant la Seconde Guerre mondiale, il a sauvé des dizaines de milliers de juifs de la déportation. Près de 600'000 des 800'000 juifs hongrois ont été tués par les nazis durant cette période. Carl Lutz en a sauvé entre 50'000 et 62'000, selon les sources, en leur remettant des passeports et des lettres de protection." La suite sur tdg.ch

lundi 27 novembre 2017

Pourquoi Bud Spencer est-il considéré comme un Dieu en Hongrie?

"Le roi des comédies d'action et westerns spaghetti époque italo-disco y fait l’objet d’un culte étonnant.
Dimanche 11 novembre, 15 heures. Pendant que l’Europe commémore la fin de la Grande Guerre, l’ambiance est beaucoup plus enjouée dans le VIIIe arrondissement de Budapest, où se déroule un hommage à mille lieux des militaires tirant la tronche.
Près du centre commercial Corvin, des centaines de badauds s’agglutinent autour d’un bronze de 2,40 mètres qu’ils immortalisent avec leur smartphone, tandis que le Spencer Hill Magic Band assure la bande originale de l’inauguration." La suite slate.fr

Benedek Totth : abus à Budapest

"« Comme des rats morts » dresse le portrait sans fard d’adolescents à la dérive. Renversant !
Membres d’un club de natation, des jeunes Hongrois shootés aux jeux vidéo violents, au porno et aux substances illicites tentent de noyer leur ennui entre deux compétitions en se procurant le maximum de sensations fortes. Meneur de la bande, le beau et cynique Greg, fils d’une famille pleine aux as, embarque ses potes et ses copines peu farouches dans une virée nocturne à bord de son bolide lorsqu’il renverse un cycliste. Problème, Greg n’a pas le permis et ne veut pas avoir des problèmes avec la justice à cause d’un loser à bicyclette qui s’est mis en travers de sa route. Il décide de laisser sa victime sur le bas-côté pour continuer son chemin comme si de rien n’était. Et ce ne sont pas La Bouée, Dany, Vicky, Nicky et compagnie qui vont le contrarier, eux qui obéissent à ses moindres caprices et dépendent de la dope qu’il dispense à gogo…" La suite sur parismatch.com

Haut en couleurs - Exposition avec Eva Vincze et de nombreux autres créateurs

Les livres de coloriage existent depuis bien avant la mode contemporaine qui a vu leur production exploser ces dernières années. Le fonds patrimonial jeunesse Heure Joyeuse présente son importante collection de livres de coloriages, un genre traditionnellement peu acheté et conservé en bibliothèque (du fait de ses spécificités), mais dans lequel se sont pourtant illustrés de grands peintres et artistes : Maurice Denis, André Masson, Andy Warhol, Keith Haring pour les plus proches de nous. Avant eux, de grands peintres, affichistes et illustrateurs comme Cecil Aldin, Walter Crane, Carlègle, Clérisse & Pellos, Grand Aigle...

DE LA COLLECTION PATRIMONIALE À LA CRÉATION D’AUJOURD’HUI
L’exposition présente près de 200 livres de coloriage et dessins originaux de la collection
patrimoniale à partir du XIXe siècle, ainsi qu’une cinquantaine de créations contemporaines
inédites pour l’exposition. Le public pourra également découvrir la création de l’illustratrice Emmanuelle Bastien : une fresque qui court sur les vitres de la galerie sur laquelle les visiteurs pourront interagir pour faire apparaître des images via l'utilisation d'un cache. Sans oublier des supports numériques pour visualiser plus largement la collection numérisée du fonds patrimonial l’Heure Joyeuse ou encore avoir un aperçu des brouillons des œuvres réalisées pour cet événement.
Cette exposition est destinée à tous les publics : passionnés de dessin et de graphisme, enfants de tous âges, illustrateurs, amateurs de livres anciens mais aussi professionnels de l’enfance.

INFORMATIONS PRATIQUES
MÉDIATHÈQUE FRANÇOISE SAGAN
8 rue Léon Schwartzenberg, Paris 10e
Tél. : 01 53 24 69 70
Métro : Gare de l’Est
21 nov. 2017 - 14 janvier 2018
Du mardi au vendredi de 13h à 19h
Le mercredi de 10h à 19h
Le samedi de 10h à 18h
Le dimanche de 13h à 18h
Entrée libre
www.bibliotheques.paris

Les appels d'offres pour la rénovation de la partie hongroise de la voie ferrée Budapest-Belgrade vont être publiées

"Les appels d'offres pour la rénovation de la partie hongroise de la voie ferrée Budapest-Belgrade débuteront officiellement lundi, a déclaré dimanche à Budapest le ministre hongrois des Affaires étrangères et des Relations économiques extérieures, Peter Szijjarto.
Le site officiel des Chemins de fer hongrois (MAV) mettra en ligne ses appels d'offre dès lundi." La suite sur china.org.cn

dimanche 26 novembre 2017

Le Premier ministre chinois en Hongrie pour le sommet du « format 16+1 »

"Le Premier ministre chinois Li Keqiang est arrivé cet après-midi à Budapest pour assister au sommet du "format 16+1" et s'entretenir avec son homologue Viktor Orbán sur les relations bilatérales entre la Chine et la Hongrie.
Le chef du gouvernement chinois Li Keqiang entame aujourd'hui une visite de trois jours en Hongrie. Il devrait présider lundi le sommet 16+1 rassemblant la Chine et les pays d'Europe centrale et orientale et s'entretenir mardi avec son homologue hongrois Viktor Orbán. La visite du Premier ministre chinois à Budapest revêt un enjeu stratégique pour la Hongrie, laquelle se verrait bien jouer le rôle de partenaire privilégié de Pékin en Europe centrale . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Metropolis - Budapest, entre courage et dévouement

"Budapest, métropole prestigieuse d’Europe de l’Est, centre culturel de la Hongrie. Mais avec un Premier ministre de droite nationaliste comme Viktor Orbán, quelles sont les répercussions pour l’art ? Un metteur en scène peut-il être un ennemi public ? C’est depuis peu le cas d’Árpád Schilling. Beaucoup d’artistes cherchent leur voie entre art officiel et underground." A regarder du 24 /11/2017 au 20/05/2021 sur arte.tv

István Ujhelyi met en garde la gauche contre une alliance avec l’extrême-droite

"L'eurodéputé socialiste István Ujhelyi a mis en ligne sur son site une lettre ouverte, dans laquelle il appelle la gauche à "maintenir une ligne rouge plutôt que de dérouler le tapis rouge" face au parti d'extrême-droite Jobbik.
L'eurodéputé socialiste István Ujhelyi a publié ce matin une lettre ouverte dans laquelle il met en garde son camps contre la tentation de s'allier avec le parti d'extrême-droite Jobbik. "En tant que démocrate et européen radical (...), j'appelle la gauche à maintenir une ligne rouge plutôt que de dérouler le tapis rouge face au Jobbik, sinon c'est à une course à l'extrême que nous assisterons dans la prochaine Assemblée parlementaire entre le Jobbik et le Fidesz", poursuit-il." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Le patriarche de Serbie décerne une haute distinction au vice-président hongrois

"Le patriarche de Serbie Irénée a décerné, le 23 novembre 2017, au palais patriarcal de Belgrade, l’ordre du saint roi Miloutine au vice-président de la République de Hongrie Zsolt Semjén et au secrétaire d’État pour les relations avec les Églises Miklos Soltes. Dans la décision du Saint-Synode de l’Église orthodoxe serbe, lue par son secrétaire l’archiprêtre Savo Jović, il est mentionné que sur proposition de S.E. l’évêque de Budapest Lucien, la haute distinction de l’ordre du saint roi Miloutine est décernée à MM. Zsolt Semjén et Miklos Soltes pour leur amitié active envers l’Église orthodoxe et le peuple serbes, qui a été particulièrement manifestée par leur aide désintéressée au diocèse de Budapest." La suite sur orthodoxie.com

Côte d'Ivoire: Le Chef de l’Etat a reçu les Lettres de créance de quatre nouveaux Ambassadeurs

"Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a reçu, le jeudi 23 novembre 2017, au Palais de la Présidence de la République, les Lettres de créance de quatre nouveaux Ambassadeurs accrédités dans notre pays en qualité d’Ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires. Il s’agit de leurs excellences Peter HOLASEK de la République Slovaque, András SZÁBO de Hongrie, Elena STEFOI de Roumanie et Arnaud de Martin de VIVIES de l’Ordre Souverain de Malte.Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a reçu, le jeudi 23 novembre 2017, au Palais de la Présidence de la République, les Lettres de créance de quatre nouveaux Ambassadeurs accrédités dans notre pays en qualité d’Ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires. Il s’agit de leurs excellences Peter HOLASEK de la République Slovaque, András SZÁBO de Hongrie, Elena STEFOI de Roumanie et Arnaud de Martin de VIVIES de l’Ordre Souverain de Malte." La suite sur africatime.com

samedi 25 novembre 2017

L'Europe face à la réapparition des blessures Est-Ouest

"ANALYSE - Les pays d'Europe centrale et orientale ont rejoint l'Union européenne et l'Otan il y a deux décennies. Mais la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie ou la République tchèque rejettent aujourd'hui ce qui leur apparaît comme le « diktat » de Bruxelles.
Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin s'effondrait. L'Europe se prenait à rêver de son unité de l'Atlantique à l'Oural, voire jusqu'à Vladivostok si « la maison commune » chère à Mikhaïl Gorbatchev prenait corps. Vingt-huit ans après,  l'Europe est fracturée non seulement entre les pays de l'Ouest et la Russie mais aussi à l'intérieur même de l'Union européenne, entre vieilles démocraties occidentales et anciennes démocraties populaires. « Après un quart de siècle, le monde réalise que la sécurité n'est pas assurée. L'Europe a peur de la Russie, et la Russie a peur de l'Otan », affirmait récemment le fondateur du think tank berlinois Dialogue of Civilization (DOC), le Russe Vladimir Iakounine, considéré comme proche de Vladimir Poutine." La suite sur lesechos.fr

Débat : la Hongrie viole-t-elle les valeurs européennes ?

"Deux eurodéputés hongrois et néerlandais débattent des politiques qui valent à Viktor Orbán, d'être dans le collimateur des institutions européennes.
Les autorités hongroises attirent de nombreuses critiques pour leurs politiques controversées anti-migrants, anti-ONG et anti-Bruxelles. Le gouvernement Orbán alimente la montée de l’extrême droite dans son pays en libérant la parole des extrémistes au sein de mouvements radicaux et dans l’opinion publique. L’Union européenne multiplie les injonctions pour rappeler Budapest à l’ordre.
Pour évoquer ces questions, l’eurodéputé hongrois et membre du Fidesz, parti au pouvoir en Hongrie, György Schöpflin s’oppose dans ce débat organisé à Bruxelles pour Insiders, à Judith Sargentini, eurodéputée néerlandaise et rapporteuse du Parlement européen dans l’enquête qui doit déterminer si la Hongrie viole les valeurs de l’Union européenne. " La suite sur euronews.com

Jazz Trotter : Laszlo Gardony - Serious Play

"Parution de « Serious Play » de Laszlo Gardony chez Sunnyside. 
Pour la parution de son nouvel album « Serious Play » chez Sunnyside, le pianiste hongrois Laszlo Gardony, est en concert samedi 25 novembre à 17h45 à la Nashua Public Library à Nashua (New Hampshire, États-Unis).
Né en Hongrie, Laszlo Gardony apprend le piano dès le plus jeune âge. Il étudie le blues, le gospel et le jazz. Diplômé du Conservatoire Bela Bartok et de l'Université des Sciences de Budapest, il obtient en 1983 une bourse d'études pour le Berklee School of Music de Boston. Laszlo Gardony a ensuite été embauché par la Berklee pour enseigner après l'obtention de son diplôme. Il a fait ses débuts en Amérique avec le célèbre album “The Secret” (Antilles) en 1988 avec le bassiste tchèque Miroslav Vitous et le batteur Ian Froman." La suite sur francemusique.fr

Les violences sexuelles à l'encontre des femmes en Europe

"C'est en Hongrie qu'ont été rapportées le moins d'agressions sexuelles par rapport à la population
215 000 crimes sexuels ont été rapportés à la police dans l'Union européenne en 2015, dont un tiers sont des viols. 90% des victimes sont des femmes et 99% des personnes emprisonnées pour ces crimes sont des hommes.
90% des victimes sont des femmesParmi les agressions sexuelles figurent, selon Eurostat, les actes sexuels non désirés, les tentatives d'obtenir un acte sexuel, ou les contacts ou communications avec une intention sexuelle non désirée n'équivalant pas à un viol." La suite sur touteleurope.eu

Hongrie : une zone commerciale chinoise facilite la coopération entre la Chine et l'Europe centrale (interview)

"Un pôle commercial créé par une compagnie chinoise en Hongrie sert d'intermédiaire entre les entreprises chinoises et européennes, avec pour mission de faciliter la coopération commerciale bilatérale, dans le cadre de la mise en œuvre de l'initiative "la Ceinture et la Route", a déclaré le PDG de la compagnie.
Ce pôle, officiellement connu sous le nom de Zone de coopération commerciale et logistique d'Europe centrale, possède un centre d'expositions à Budapest, et deux parcs logistiques au port de Csepel, en Hongrie, et au port de Bremen, en Allemagne, a confié à Xinhua lors d'un récent entretien son PDG Wu Jiang." La suite sur china.org.cn

Viktor Orban contre George Soros, une croisade dangereuse

"Editorial. Depuis des mois, Budapest a fait du financier-philanthrope l’ennemi public numéro un du pays. Une croisade symptomatique de la dérive autoritaire et populiste dans laquelle la Hongrie est en train de se laisser entraîner.
Le premier ministre hongrois, Viktor Orban, est assuré de remporter le combat singulier, mais ô combien symbolique, qu’il a engagé contre le milliardaire d’origine hongroise George Soros. Le résultat de la consultation lancée par M. Orban le 1er octobre et auquel les électeurs hongrois devaient répondre jusqu’au 26 novembre sera connu dans les prochains jours. Mais il ne fait aucun doute. Soutenue par une imposante campagne publicitaire et médiatique, la dénonciation virulente du « plan Soros » devrait être plébiscitée." La suite sur lemonde.fr

vendredi 24 novembre 2017

Après la pluie, le blizzard : la riposte de Soros a donné de nouvelles munitions à Orbán

"Tribune publiée le 23 novembre 2017 dans Mérce sous le titre « Eső után köpönyeg ». Traduite du hongrois par Ludovic Lepeltier-Kutasi.

Pour Nóra Diószegi-Horváth, la riposte de George Soros à la consultation nationale lancée contre lui par le gouvernement hongrois vient bien tard. Sauf à soulager la conscience du milliardaire américano-hongrois, elle est contre-productive et donne de nouvelles munitions à la droite.
Six semaines, soit 42 jours. C’est le temps qu’il faut pour qu’un alpiniste expérimenté et équipé atteigne le sommet de l’Everest. D’après une publicité, c’est aussi le temps que l’on peut mettre pour apprendre les bases de l’espagnol. C’est le temps qu’a mis Tom Cruise pour perdre cinq kilos. Dans le parc national de Yellowstone, en six semaines on a pu mesurer en tout 1400 secousses sismiques. Ah, j’oubliais : six semaines… c’est le temps qu’il a fallu à George Soros pour qu’il s’exprime au sujet de la consultation nationale dirigée à son encontre." La suite sur hu-lala.org

Anna Stein Peintre et sculpteur de rêves

"C’est dans l’intimité de son atelier galerie situé au cœur de Paris, dans le très romanesque passage Choiseul, que j’ai recueilli les propos d’Anna Stein. Avec émotion, l’artiste s’est remémorée sa petite enfance, passée dans un foyer aimant. Les parents, issus de la grande bourgeoisie hongroise, ont éduqué leurs deux enfants avec raffinement, dans le plus grand confort. Puis, la guerre est arrivée avec force séparations et privations de libertés. Les parents emprisonnés, Anna s’est miraculeusement sortie des griffes de l’antisémitisme grâce à la bienveillance d’un gendarme nazy hongrois, d’un séjour dans un couvent de religieuses catholiques et des bons soins d’un couple de paysans.
Elle estime aujourd’hui avoir eu beaucoup de chance.  Jeune fille en 1956,  elle s’exile vers cette France incontournable pour les artistes du monde entier et qui la faisait tant rêver,  après avoir fui par la frontière Austro-Hongroise." La suite sur saisonsdeculture.com

La Hongrie face au « cas Soros »

"Le premier ministre, Viktor Orban, multiplie les initiatives contre le milliardaire, jugé trop libéral et trop favorable aux migrants. Les électeurs hongrois sont même appelés à se prononcer, avant le 26 novembre, sur l’ennemi public numéro un du pouvoir.
En principe, lorsqu’un enfant réussit à l’étranger et réinvestit une partie de sa fortune dans sa patrie d’origine pour y créer une université, cela devrait le rendre populaire. Surtout lorsqu’un des premiers bénéficiaires de ses largesses parvient par la suite à la tête du gouvernement. Ce n’est pourtant pas vraiment pour tresser des lauriers à George Soros, un milliardaire de 87 ans, que le premier ministre hongrois, Viktor Orban, fait afficher son effigie sur des centaines de panneaux publicitaires dans tout le pays. On y voit un Soros souriant accompagné d’un slogan qui sonne comme une menace : « Rira bien qui rira le dernier. » C’est que Soros, à ses yeux, est l’ennemi public numéro un." La suite sur lemonde.fr (article payant)

Le casse-tête de Rubik

"Inventé en 1974 à des fins pédagogiques, le casse-tête de l’architecte hongrois Ernö Rubik fut un jouet best-seller planétaire. Plus qu’un gadget, il galvanise les speedcubers via des championnats de vitesse.
Né à Budapest en 1944, mère poétesse, père ingénieur aéronautique, Ernö Rubik deviendra architecte, designer et enseignant 3e cycle. C’est pour sensibiliser ses étudiants à la visualisation de l’espace qu’il imaginera des outils pédagogiques en 3D. En tête, un cube articulé dont le prototype, bois, caoutchouc et papier adhésif sera bricolé dans l’appartement de sa mère en 1974. Discret, Ernö Rubik qui a fondé Studio 83, cellule de design meubles et jeux, est aujourd’hui à la tête d’une des principales fortunes hongroises." La suite sur marieclaire.fr

Hongrie: le parlement punit une cadreuse qui avait fait trébucher des migrants

"Le parlement hongrois a interdit de travail dans ses locaux la cadreuse Petra Laszlo après que cette dernière a insulté un parlementaire lors d’un entretien. Il s’agit de la même personne qui avait fait trébucher en 2015 volontairement des migrants." La suite sur sputniknews.com

La Hongrie vit dans la peur de l'ennemi

"Sous l'impulsion de Viktor Orbán, la Hongrie est devenue une terre fertile pour une idéologie anti-migrants, anti-ONG et anti-mondialisation.
Portés par le Premier ministre nationaliste Viktor Orbán et des formations d’extrême-droite, les discours les plus radicaux font leur lit en Hongrie. Ils ciblent de nouveaux “ennemis” : les migrants, les ONG, les homosexuels, Bruxelles ou encore le milliardaire juif américain d’origine hongroise George Soros qui est au coeur d’une vaste campagne de dénigrement. À cinq mois des élections législatives lors desquelles le dirigeant hongrois briguera un troisième mandat, l’opinion publique se montre réceptive à ces idées tandis qu’une minorité d’opposants défenseurs de la démocratie et des libertés tentent de faire entendre leur voix." La suite sur euronews.com

jeudi 23 novembre 2017

150e anniversaire de l’émancipation des juifs de Hongrie

"Une petite cérémonie et une conférence se sont tenues mardi dans la capitale hongroise pour commémorer le 150e anniversaire de l’émancipation des juifs en Hongrie. Le représentant du gouvernement s’est félicité d’une « renaissance de la culture juive en Hongrie ».Lors d’une conférence organisée dans le cimetière budapestois de Fiumei út, à l’occasion de l’anniversaire de cet événement historique, le Secrétaire d’Etat à la protection sociale et patrimoniale, Csaba Latorcai, a souligné les actions de son gouvernement en faveur du développement de la culture juive en Hongrie, via notamment la restauration de synagogues en Hongrie mais aussi dans les pays voisins." La suite sur hu-lala.org

Martin Weill : son enquête sur les chasseurs de migrants en Hongrie

L’extrême droite n’en finit plus de progresser en Europe. Martin a parcouru plusieurs pays pour essayer de comprendre ce phénomène. A présent, nous le retrouvons en direct de Budapest en Hongrie, un pays dirigé par l’ultra-nationaliste Viktor Orban. Depuis 2010, il multiplie les dérives autoritaires : concentration des médias, discours anti-Europe, et bien sûr discours anti-migrants. Martin Weill est parti à la rencontre de chasseurs de migrants. Extrait de l’émission Quotidien du mercredi 22 novembre 2017 diffusée sur TMC – Partie 1

Conférence - Les défis du marché du travail dans les pays d'Europe centrale et orientale - le cas de la Hongrie 7 décembre 2017 à 19h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation obligatoire : paris.office@mnb.org.hu

Conférence de Barnabás Virág, Directeur exécutif de la Banque Nationale de Hongrie (Magyar Nemzeti Bank), responsable de la politique monétaire et de l’analyse économique
Pour réussir les bouleversements économiques, il est fondamental d'avoir des tendances démographiques appropriées et un capital humain bien éduqué et qualifié. À cet égard, presque tous les pays de la région de l'Europe centrale et orientale font face à un double défi. Premièrement, une main-d'œuvre qualifiée remarquable a quitté la région, et travaille dans les pays d'Europe occidentale et nordiques. Les résultats sont des conditions de marché du travail serrées à court terme, et moins de capital humain à long terme. Les deux érodent la croissance des pays d'Europe centrale et orientale. D'autre part, les envois de fonds de l'étranger sont devenus de plus en plus un élément significatif de la balance des paiments courants, soutenant la consommation.
L'augmentation dynamique des salaires dans la région peut soutenir les flux de réémigration, car les salaires domestiques convergent lentement vers le niveau moyen des pays de Visegrád et, dans une moindre mesure, vers les niveaux de l'Europe occidentale. Le deuxième défi réside dans les disparités remarquables sur le plan de l'espace et des compétences des marchés du travail. Nous pouvons détecter la pénurie et l'offre excédentaire de main-d'œuvre dans le même temps en Hongrie. La répartition géographique et professionnelle de l'offre de main-d'œuvre ne correspond pas aux besoins des entreprises.
La principale question à répondre est la suivante: devrions-nous soutenir la mobilité de l'offre de travail à la demande de main-d'œuvre (la main-d'œuvre se déplace vers la capitale), ou devrions-nous soutenir l'investissement dans les régions moins développées. La première option maximise l'efficacité globale, tandis que la seconde favorise une trajectoire de croissance plus équilibrée et socialement durable. Le principal défi consistera à trouver la solution optimale entre ces deux options pour la politique économique hongroise, après la mise en œuvre des réformes réussies du marché du travail qui ont permis de redresser l'emploi depuis 2010.
Programme en langue hongroise avec interprétariat simultané en français
Entrée libre

Variations sur Vona et Spinoza

"L’invitation du président du parti d’extrême-droite Jobbik au Spinoza Café, « citadelle de la culture juive et libérale » à Budapest, divise les Juifs de Hongrie. Faut-il accepter la main tendue de Gábor Vona qui jure que son parti a renoncé à l’antisémitisme, tout en risquant de se rendre complice d’une simple tactique électoraliste ?
Le jury se trouve dans une situation difficile - il y a des arguments et des contre-arguments. Dans ce qui suit, je propose aux membres des deux camps de poser quelques jalons, autrement dit, j’essaie de les aider en leur apportant quelques arguments, au-delà des injures . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Cinéma : La Lune de Jupiter, un film dans lequel "on vole, mais on tombe aussi"

"La question des réfugiés s'invite au cinéma, avec la sortie mercredi du film franceinfo "La lune de Jupiter" du Hongrois Kornél Mundruczó. Un sujet d'actualité traité sur le ton provocateur de la fable fantastique.
Le film franceinfo La Lune de Jupiter, du Hongrois Kornél Mundruczó, est sorti en salles mercredi 22 novembre. Il traite de la questions des réfugiés sur le ton provocateur de la fable fantastique. Le personnage principal de ce drame est un ange, dont les lévitations suscitent autant d'interrogations que de fantasmes. Au départ, ce jeune migrant syrien se fait tirer dessus par les gardes-frontières. Il est laissé pour mort, puis examiné par un médecin corrompu qui, voyant son patient se soulever du sol, comprend vite que ce miracle peut lui rapporter gros." La suite sur francetvinfo.fr

Les évêques hongrois ont parlé des réfugiés et des chrétiens d’Orient avec le Pape

"Le 20 novembre 2017, les 37 évêques catholiques de Hongrie ont été reçus par le Pape François dans le cadre de leur visite « ad limina apostolorum » au Vatican." La suite sur hu-lala.org

George Soros sort les poings contre Orbán

"Cible d’une consultation nationale du gouvernement magyar l’accusant d’encourager l’immigration massive et de mettre en péril l’identité européenne, le financier américain originaire de Budapest a déclenché une contre-offensive médiatique lundi 20 novembre, suscitant de nombreuses réactions dans son pays natal.
Alors que la vaste campagne anti-Soros mêlant questionnaire envoyé par la poste, affiches polémiques et spots radiotélévisés s’achève cette semaine en Hongrie, le philanthrope est entré dans la bataille engagée contre lui par son ex-protégé Viktor Orbán, dont il a financé le semestre à Oxford en 1989-1990 et facilité l’ascension politique en accordant 4,7 millions de forints (643 000 euros) à son jeune parti Fidesz peu avant la chute du communisme. Coordonnée en deux étapes ce lundi 20 novembre, la riposte du financier au Premier ministre hongrois s’est construite autour d’un post publié sur son site Internet suivie d’un entretien accordé au Financial Times." La suite sur courrierinternational.com

Europe: le retour du Protocole des Sages de Sion [Le point de vue de CL]

"C’est une histoire hallucinante qui en dit plus sur la montée des nationalismes que toute tentative d’analyse socio-politique. Imaginez en Europe la tenue d’un référendum sur un projet qui n’existe pas mais qui démontrerait qu’un péril «migrationniste» est en marche grâce à la finance internationale, ses leaders - forcément juifs- et la complicité de Bruxelles. En Hongrie, pays membre de l’Union, le premier ministre Viktor Orban réactualise à sa sauce électoraliste, le tristement célèbre «Protocole des Sages de Sion». Depuis un siècle, ce faux texte est présenté comme un vrai plan de conquête du monde établi par les juifs." La suite sur charentelibre.fr

_____U*R*G*E*N*C*E aux Grands Voisins_____

URGENCE aux Grands Voisins en décembre à Paris.
Par le groupe de recherche théâtrale GK Collective

Vous connaissez les Grands Voisins (Paris 14ème) ?

L'ancien hôpital Saint-Vincent de Paul est investi depuis 2014 par plusieurs associations qui font vivre le lieu culturellement dans l'attente de sa réhabilitation.

En 2018, les travaux commencent !
Alors nous avons aussi eu envie d'investir cet ancien hôpital avant sa démolition !
URGENCE
14, 15, 16 décembre 2017
Jeudi 14 décembre de 15h à 18h et de 19h à 22h
Vendredi 15 décembre de 15h à 18h et de 19h à 22h
Samedi 16 décembre de 13h à 16h et de 17h à 20h

Spectacle pour 1 seul spectateur - à partir de 18 ans
Durée 30 minutes - tarif unique : 10€
Jauge très limitée, réservation obligatoire : theatrecache@gkcollective.org
////
"Comment ne pas ressortir de ce lieu sans avoir une super pêche tout en étant aussi un peu sonné?! On a beau voir un tas de film, ou entendre un tas de discours moralisateurs, sur le fait de profiter de la vie, de chaque instant qu'elle nous offre, et bla bla bla, mais rien ne vaut selon moi un évènement majeure dans une vie, un accident, ou même cette expérience que vous m'avez offerte, pour en avoir pleinement conscience ! Je vous dis bravo du fond du coeur. J'aimerais que tant de personne "moroses" autour de moi puissent tenter l'expérience! Une re-naissance. Merci! " _Extrait LIVRE D'OR Urgence_
....

URGENCE

Un spectacle pour un seul spectateur.

Une expérience hors du commun, où, seul, vous aurez l'opportunité de vous confronter à l'éventualité de votre propre mort. Non dans la tête, mais dans le corps.
RÉSERVATION INDISPENSABLE.
La frontière entre la fiction et la réalité se brouille. Le spectateur est au coeur de l'action. Sa pudeur est respectée en toute circonstance. Tels sont les fondements du GK Collective.

Copyright © GK Collective, 2017. All rights reserved.

CONTACTS

Réservation 
theatrecache@gkcollective.org

GK Collective - Laboratoire de Recherche Théâtrale
+33 (0)6 60 71 80 21
contact@gkcollective.org
http://gkcollective.org


Production & Diffusion - Productions Bis

+33 (0)1 64 48 71 01
contact@productionsbis.com

mercredi 22 novembre 2017

Ferenc Barnás : Le Parasite

En 2015, Ferenc Barnás a passé deux mois en résidence à la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs (MEET). À l’occasion du 30e anniversaire de sa fondation, la MEET publie, en version bilingue, un extrait de son premier livre Az élősködő (Kalligram, Pozsony [Bratislava], 1997) correspondant au préambule et au premier chapitre de l’œuvre, dans la traduction d’Agnès Járfás.
 

Le narrateur se réfugie dans les hôpitaux depuis son enfance, pour se rassurer. Toujours renvoyé chez lui au bout de deux ou trois semaines, il sait qu'il ne tardera pas à y revenir.
 
Date de parution : 2 novembre 2017
Éditeur Verdier
Collection : Meet
Nombre de pages : 90

Ferenc Barnás est né en 1959 à Debrecen (Hongrie). En 1988, il est diplômé en lettres et esthétique de l’Université Eötvös de Budapest. Professeur de littérature et d’esthétique dans des lycées artistiques de Budapest et, également de musicologie à la faculté d’Histoire de l’Art de l’Université Eötvös, en 1994, il arrête l’enseignement pour se consacrer à l’écriture. Ses difficultés financières le poussent à trouver un emploi comme gardien de salle dans un musée de Budapest en 2000. Aujourd’hui, il vit de sa plume. Ferenc Barnás a effectué plusieurs résidences artistiques aux États-Unis (Yaddo, MacDowell Colony, Edward Albee Foundation et Ledig House). En 2015, il a séjourné en résidence à la Maison des écrivains étrangers et des traducteurs. Le parasite correspond à un extrait traduit du préambule et du premier chapitre de l’édition originale Az élősködő, Kalligram, Pozsony (Bratislava), 1997.
En traduction française :
Le parasite, traduit du hongrois par Agnès Járfás, Les Bilingues, meet, 2017

Entretien avec Kornél Mundruczó : “Les miracles nous entourent”

"Après une réception sans grand effet au dernier Festival Cannes, « La Lune de Jupiter » sort enfin en salle. L’occasion pour nous de discuter avec le réalisateur hongrois Kornél Mundruczó, derrière ce film hybride à la générosité débordante.
C’est l’histoire d’un grand habitué de Cannes. Dès 2005, Kornél Mundruczó débarque à Un Certain regard avec Johanna, film musical qui revisite l’histoire de la passion de Jeanne D’arc. Delta, son film suivant, est présenté en compétition et remporte le prestigieux prix FIPRESCI de la critique internationale. Avec Tender Son, en 2010, il vise à nouveau la Palme d’Or sans pour autant réussir à la remporter. Quatres ans après, avec White God, Mundruczó redescend dans la catégorie Un Certain regard. Rétrogradation payante : White God remporte le Prix du Jury. L’issue de cette histoire d’amour entre le festival et Mundruczó semblait alors assez évidente : son prochain film gagnera la Palme. C’est sûr." La suite et interview sur francetvinfo.fr

Les Canards en colère stickent avec une tête de mort les produits importés

"Sauvons nos aviculteurs!", c'est sous ce titre que l'association Les Canards en colère et la Coordination rurale ont lancé, depuis le 17 novembre, une campagne d'information des consommateurs.
"On veut les informer sur l'origine réelle des produits à base de palmipèdes gras, importés de l'Union européenne et qui inondent les rayons de supermarchés au moment où la filière gras du Sud-Ouest essaie de se relever des deux crises aviaires successives", explique Lionel Candelon.
Le canard de Bulgarie et de Hongrie pour cible. " La suite sur ladepeche.fr

VIDÉO - Voici le robot-policier qui parle à la presse

"INSOLITE - Depuis mardi, la police hongroise délègue la tâche de la conférence de presse à un collègue un peu spécial. C'est désormais un robot humanoïde qui donne les éléments cruciaux des enquêtes aux journalistes.
Mardi matin, les journalistes hongrois étaient réunis en conférence de presse pour obtenir des détails sur un réseau de cambrioleurs qui sévissait dans tout le pays. Mais, cette fois, ce n'est pas un policier classique qui a pris la parole... mais un petit robot, posé sur une table." La suite sur lci.fr

Le Premeir Ministre chinois se rendra en Hongrie et participera à une réunion de l'OCS en Russie

"Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, participera à la 6e réunion des chefs de gouvernement entre la Chine et les pays d'Europe centrale et orientale, lors de sa visite officielle en Hongrie, et à la 16e réunion du Conseil des chefs de gouvernement (Premiers ministres) de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), dans la ville russe de Sotchi, du 26 novembre au 2 décembre.
Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Lu Kang a fait cette annonce lundi, précisant que M. Li effectuerait ces déplacements à l'invitation du Premier ministre hongrois, Viktor Orban, et du Premier ministre russe, Dmitri Medvedev." La suite sur peopledaily.com

Service fixeur / Assistance de reportages en Hongrie et dans les régions magyarophones

"L’équipe budapestoise de Hulala propose un service de fixeur et d’assistance de reportages en Hongrie et auprès des minorités hongroises des pays voisins. Depuis 2009, Hulala est l’interlocuteur privilégié de journalistes désireux de faire des reportages dans la région. Les membres de notre équipe ont notamment servi de fixeurs auprès de France Inter (émission « Là bas si j’y suis »), TV5 (émission « Ports d’attache »), Telerama, d’intermédiaire pour Arte (« Vox Pop »), France Info (« La faute à l’Europe »)." La suite sur hu-lala.org

Hongrie : la Banque centrale maintient son taux directeur à 0,9%

"La Banque centrale de Hongrie MNB a annoncé mardi le maintien, comme prévu, de son principal taux directeur au niveau historiquement bas de 0,9%." La suite sur cbanque.com

Algérie-Hongrie: la coopération dans le domaine des TIC explorée à Alger

"ALGER - L'Algérie et la Hongrie ont exploré mardi à Alger, les opportunités et les axes de coopération dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC), à la faveur de la seconde édition du Symposium algéro-hongrois réunissant une cinquantaine d'entreprises algériennes et une douzaine autres hongroises.
Après une première édition tenue en 2015, jugée "positive" par les deux parties, le symposium algéro-hongrois sur les TIC est réédité cette année sous le thème de la e-Gouvernance et se déclinant sous formes de séminaires  et de rencontres B 2 B, impliquant une cinquantaine de sociétés algériennes et une douzaine d'autres hongroises, toutes versées dans les différentes spécialisations relevant du secteur des TIC.
La rencontre d’une journée devant, ainsi, permettre à ces dernières d’explorer les opportunités et autres axes de coopération, d’investissements et d’échanges dans un secteur que les Gouvernements des deux pays sont engagés à promouvoir davantage, a-t-on expliqué de part et d’autre." La suite sur aps.dz

Le milliardaire George Soros dénonce la campagne le visant en Hongrie

"Le premier ministre Viktor Orban est « le leader d’un Etat mafieux » selon le mécène juif américain, ciblé par une consultation publique dans son pays d’origine.
Il a finalement décidé de répondre. A sa manière, sur son site Internet. Lundi 20 novembre, le milliardaire juif américain d’origine hongroise, George Soros, est sorti de sa réserve pour réfuter, point par point, les accusations portées à son encontre par le premier ministre souverainiste, Viktor Orban.
« Le 9 octobre 2017, le gouvernement hongrois a adressé une consultation aux électeurs hongrois afin de solliciter leur opinion sur ce qu’il appelle le “plan Soros”, écrit l’entrepreneur. Cette consultation contient des affirmations fausses et mensongères qui trompent délibérément les Hongrois concernant mon point de vue sur les migrants et les réfugiés. » " La suite sur lemonde.fr (article payant)

Program your Future ! une initiative du gouvernement hongrois

"Le 8 Novembre s'est tenu à Budapest un séminaire d'une journée tendant à regrouper les experts en nouvelles technologies des pays du groupe de Visegrád et les chercheurs européens réunis sur place pour 2 jours sur l'invitation de la Commission Européenne. Ces échanges commerciaux et scientifiques se déroulent pendant la Présidence Hongroise du groupe. Cet évènement fut l'occasion de dévoiler les grandes lignes de "Program your Future !", une initiative menée par le gouvernement Hongrois. Kapás Dóra, szakterületi médiareferens, Kommunikációs Fosztály, livre la teneur de ce programme." La suite sur itrnews.com

“La Lune de Jupiter”, le film hongrois de tous les miracles

"Si Jésus était de passage parmi nous en 2017, il aurait les traits d’un réfugié syrien tentant de gagner l’Europe. Tel est le postulat du film La Lune de Jupiter, de Kornél Mundruczó. Il nous vient de Hongrie, pays où la question des migrants est très sensible, et sort le 22 novembre en France, en partenariat avec Courrier international. Voici ce qu’en a écrit Heti Világgazdaság, l’hebdo magyar de référence.
L’œuvre de Kornél Mundruczó est un savant mélange d’implacables allégories et de tentatives parfois mégalomaniaques. Après l’intriguant et millimétré White God [une parabole sur le racisme et la xénophobie qui règnent dans la Hongrie de Viktor Orbán], récompensé en 2014 dans la catégorie Un certain regard à Cannes, le cinéaste est revenu sur la Croisette cette année avec un film complexe et tourbillonnant, La Lune de Jupiter. Dotés d’une approche humaniste commune, ces deux longs-métrages montrent que le réalisateur, autrefois considéré comme un artiste hardcore, sait jouer avec les codes établis comme personne en Hongrie." La suite sur courrierinternational.com

La Lune de Jupiter de Kornél Mundruczó aujourd'hui dans les salles en France !

Un jeune migrant se fait tirer dessus alors qu'il traverse illégalement la frontière. Sous le coup de sa blessure, Aryan découvre qu'il a maintenant le pouvoir de léviter. Jeté dans un camp de réfugiés, il s'en échappe avec l'aide du Dr Stern qui nourrit le projet d'exploiter son extraordinaire secret. Les deux hommes prennent la fuite en quête d'argent et de sécurité, poursuivis par le directeur du camp. Fasciné par l'incroyable don d'Aryan, Stern décide de tout miser sur un monde où les miracles s'achètent.

mardi 21 novembre 2017

Le « modèle Orbán » ne doit ses succès qu’à l’Union européenne

"Article de Zoltán Pogátsa publié le 20 novembre 2017 sur le site Social Europe sous le titre « The Political Economy Of Illiberal Democracy ».
Sans l’Union européenne, l’économie de la Hongrie resterait plongée dans l’atonie, assure l’économiste Zoltán Pogátsa, selon qui les succès économiques de l’illibéralisme sont un mirage qui reposent entièrement sur l’appartenance du pays à une Union européenne pourtant honnie par Budapest.
Contrairement à une croyance répandue, Viktor Orbán n’est pas au pouvoir en Hongrie parce qu’il est populaire. Il ne bénéficie du soutien que d’un électeur sur quatre tout au plus. En 2006, quelque 2,6 millions d’électeurs sur un total d’environ 8 millions avaient voté pour son parti et ses alliés[1], et s’il a perdu les élections c’est parce davantage de suffrages s’étaient portés sur la gauche et les libéraux." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Márton Gulyás veut faire des législatives 2018 un plébiscite contre le Fidesz

"Márton Gulyás a annoncé samedi le lancement d’une grande campagne de crowfunding destinée à financer des sondages dans toutes les circonscriptions de Hongrie.
Le militant Márton Gulyás a une nouvelle fois réuni, samedi après-midi au Gödör Klub de Budapest, la quasi totalité des figures de l’opposition de gauche au gouvernement Fidesz," La suite sur hu-lala.org (article payant)

Visés par des enquêtes, les scientologues de Hongrie descendent dans la rue

"Réunis avec les fidèles sur la place Deák samedi après-midi, le porte-parole de la Scientologie en Hongrie, Attila Miklovicz, a osé comparer avec grande emphase le traitement qui leur est réservé depuis un mois par les autorités hongroises au nettoyage ethnique et aux guerres de religion. Une responsable de l'association du nom de Tímea Vojtilla a déclaré que les scientologues en Hongrie "défendent la liberté de religion avec dignité. . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

lundi 20 novembre 2017

Snétberger / Jormin / Baron

" Titok
Ferenc Snétberger (g), Anders Jormin (b), Joey Baron (dms)
Label / Distribution : ECM

Ferenc Snétberger fait partie de ces rares guitaristes (avec Federico Casagrande), capables de développer des structures complexes, d’une exigence technique considérable, avec une aisance et une délicatesse dans l’interprétation qui en révèlent d’abord l’aspect mélodique. Accompagné du suédois Anders Jormin à la contrebasse et l’américain Joey Baron à la batterie, il réalise ici une œuvre toute en subtilités, finesse et profondeur.
C’est le fondateur d’ECM, Manfred Eicher, qui souffla à Ferenc Snétberger l’idée de réunir les trois musiciens, d’abord pour trois concerts en Hongrie, puis lors d’une session studio organisée dans la foulée avec le producteur allemand aux commandes." La suite sur citizenjazz.com

István Grencsó & Bálint Bolcsó

"Forecast
István Grencsó (ss, bcl), Bálint Bolcsó (fx, elec)
Label / Distribution : PrePost Records 
On peut légitimement mesurer la vigueur d’une scène locale ou nationale dans sa capacité à se renouveler, dans les générations comme dans les discours. On peut aussi l’apprécier grâce à sa capacité à s’ouvrir sur d’autres musiques et d’autres lieux, à être d’une curiosité insatiable et à nourrir un goût assumé pour les marges. De tous ces points de vue, on atteste de l’excellente santé de la scène jazz et musique improvisée hongroise. La cohésion des arts hors-cadre est certes une tendance lourde en Europe, mais de ce point de vue, la Hongrie perpétue une tradition acquise derrière le rideau de fer ; pour exister hors du sérail, il faut s’unir.
L’un des symboles de ce refus des étiquettes, c’est le multianchiste István Grencsó. Depuis plus de quarante ans, il joue en proximité avec des musiciens rock (ce fut souvent le cas dans les années 80), effleure la musique classique et contemporaine. C’est ainsi qu’on le trouve avec le piano concertant de Barnabás Dukay, peu de temps après avoir travaillé la Marginal Music avec Rudi Mahall. C’est dire si la rencontre avec l’électronicien Bálint Bolcsó n’a rien de surprenant." La suite sur citizenjazz.com

Handball féminin : l'exploit majuscule d'Issy-Paris !

"Battues de dix buts en Hongrie, les filles d'Issy-Paris ont fait sensation samedi soir en éliminant Erd, favori de la Coupe d'Europe EHF.À part elles, presque personne n'y croyait. Remonter dix buts aux Hongroises d'Erd vainqueurs à l'aller (31-21) pour poursuivre la route en Coupe de l'EHF. Et pourtant, les filles d'Arnaud Gandais se sont qualifiées pour les phases de poules début janvier. « Arnaud m'a dit : on a perdu de 10 buts à l'aller ? Ce n'est pas grave, on va les battre de 11 au retour ! Lui y a toujours cru », raconte le président Jean-Marie Sifre." La suite sur leparisien.fr

George Soros : « l’Union européenne doit reprendre le contrôle de ses frontières »

"Le milliardaire-philanthrope George Soros est sorti de son silence pour démonter les « affirmations fausses et mensongères » de la consultation nationale contre le «Plan Soros» en cours en Hongrie. Il dénonce aussi une campagne qui « attise les sentiments antimusulmans et reprend la rhétorique antisémite des années 30 ».
George Soros a finalement réagit à la campagne du gouvernement qui le cible personnellement depuis plusieurs semaines, le présentant comme l’instigateur d’un complot ourdi par les forces libérales internationales contre la Hongrie. Dans un communiqué publié en plusieurs langues – dont le français et le hongrois – sur son site internet ce lundi, l’homme d’affaires américano-hongrois conteste point par point les sept affirmations « fausses et mensongères » de la campagne lancée par le Fidesz au pouvoir contre le « Plan Soros »." La suite sur hu-lala.org

Kornél Mundruczó – « La Lune de Jupiter »

"La Lune de Jupiter de Kornél Mundruczó est une expérience forte, visuellement et émotionnellement. Outre ses plans-séquences virtuose, le film divise non seulement ses premiers spectateurs (certains portent le film aux nues, d‘autres le détestent, l’intermédiaire est rare), mais également, l’auteure de ces lignes : rarement, un film ne m’aura autant partagée. Une vision schizophrène, disons : 75% en adéquation, 25% à l’extérieur du film. Mais La Lune de Jupiter est tellement inclassable, bravant tout sur son passage et bluffant sur le plan formel, que par delà cette division, il y a sinon adéquation totale, du moins, un engouement indéniable.
La Lune de Jupiter fait gamberger pour des bonnes et mauvaises raisons: les ellipses scénaristiques sont-elles là pour travailler intelligemment, activement le spectateur ou bien un manquement au récit, une maladresse non élucidée ? Ou, ne serait-ce pas tout bonnement, expérimenter une plus grande liberté de spectateur ? Plus-value offerte grâce à un cinéaste inventif et ouvert d‘esprit, voulant défricher des territoires inconnus et qui enjoint le spectateur à apprécier d’être provoqué (cf l’entretien avec Kornél Mundruczó)." La suite sur culturopoing.com

Fugato - Rencontre avec André Lorant à Paris

"André Lorant, professeur honoraire des universités, balzacien réputé,  bon connaisseur de Proust, s’intéresse de près aux échanges culturels franco-hongrois. Après Le perroquet de Budapest, un livre autobiographique (2002),  disponible désormais en traduction hongroise (Kijárat kiadó, 2016),  il vient de publier Fugato, un roman musical, érotique et européen.
JFB : Cher auteur, comment présenteriez-vous ce roman ?" La suite sur jfb.hu 

dimanche 19 novembre 2017

« Service minimum antinational »

"Tribune de Őry Mariann publiée le 10 novembre 2017 dans Magyar Hírlap sous le titre "Nemzetietlen minimum". Traduite du hongrois par Paul Maddens.

Dans cet éditorial du quotidien pro-Fidesz Magyar Hírlap, la journaliste conservatrice Mariann Őri s'en prend aux libéraux hongrois "qui attendent que Bruxelles envoie les tanks sur Budapest" et déplore que les dirigeants européens traitent encore l'Europe centrale et orientale comme des pays de seconde zone.
L'Europe à plusieurs vitesses existe déjà : les pays d'Europe centrale affichent en effet un taux de croissance que les pays de l'Ouest sont incapables d'égaler actuellement. Le dirigeant de la fondation conservatrice américaine "Héritage", Mike Gonzalez, a souligné ce point lors de la conférence qu'il a donnée hier à l'Institut Nézőpont. Il s’intéresse beaucoup à notre région et plus particulièrement à la Hongrie. A l'attention de notre journal, il a également affirmé qu'il faut aider les réfugiés mais qu'il ne faut pas nécessairement les faire venir dans . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Le film Corps et âme primé au festival Camerimage

"Le film hongrois Corps et âme, réalisé par Ildikó Enyedi, a remporté la Grenouille d’Or du festival Camerimage qui s’est déroulé du 11 au 18 novembre en Pologne.
Une récompense de plus pour le film d’Ildikó Enyedi qui poursuit sa belle carrière internationale !" La suite sur hu-lala.org

Des vignes et des hommes Hongrie : le roi des vins, le vin des rois à voir sur Arte

Samedi 25 Novembre 2017
11h00 - 11h25
(Durée : 25 min)
Genre : Découvertes
Pays : France - Date de sortie : 2017
Réalisateur(s) : Vincent Perazio  Résumé :
Au nord-est de Budapest, le mont Tokaj domine les plaines hongroises. C'est ici qu'est produit le Tokaj Aszu, un vin liquoreux qu'on buvait à la cour.


Source : cesoirtv.com

Avocats et juristes de la CE en Hongrie

"Voici un article de qualité du site internet du Barreau d’Avocat de Budapest. Cet article explique bien lequel est la différence parmi “avocat” “stagiaire” et “juristes de la communauté européenne” selon la regulation Hongroise.
“Selon la loi hongroise, seuls les membres appartenant à un des barreaux régionaux peuvent exercer cette profession.
En Hongrie, les études de droit se déroulent sur 9 semestres universitaires, sanctionnées par un examen d’Etat. Les juristes qualifiés peuvent utiliser leur titre de Docteur en droit pour embrasser une carrière juridique, et pour cela, ils doivent trouver un emploi chez un avocat ou dans un cabinet juridique. Au cours des trois années effectuées en tant que stagiaires chez un employeur, ils participent à la formation post-universitaire sous la conduite de(s) avocat(s) qui les emploie(nt)." La suite sur batki.info

Coopération Vietnam - Hongrie dans le tourisme

"Un séminaire autour du développement touristique entre le Vietnam et la Hongrie a été organisé le 25 octobre au siège du ministère hongrois des Affaires étrangères et des Relations économiques extérieures, à Budapest.
Vietnamiens et Hongrois ont échangé des informations sur leur marché touristique respectif, avec l’espoir de voir un afflux de touristes, avec une exploitation économique efficace adaptée aux potentialités, aux atouts touristiques et aux intérêts des visiteurs des deux pays." La suite sur lecourrier.vn

L’Italienne à Alger en première à l’Opéra de Budapest: un bain de jouvence roboratif.

Par Pierre Waline
"Toujours la même histoire. Une belle captive livrée par des pirates à un pacha lassé de son épouse, en mal de se procurer une nouvelle âme soeur. Et, comme par hasard, la belle de retrouver là son amant, esclave du pacha. Ledit esclave que le pacha entend pousser dans les bras de sa malheureuse épouse pour s’en débarrasser. Suit une cascade de péripéties débouchant sur une mascarade destinée à neutraliser l’attention du pacha: intronisé dans l’ordre italien des „papatacci”, celui-ci ne remarque pas que, pendant ce temps, le couple amoureux s’est envolé." La suite sur francianyelv.hu

samedi 18 novembre 2017

Le Fidesz et les socialistes renvoient Jobbik à son passé antisémite

"Les blagues sur l'Holocauste faites par deux politiciens du Jobbik au cours d'une émission sur la station d'extrême-droite Szent Korona Rádió n'ont pas été ratées par les adversaires politiques du second parti de Hongrie. István Apáti et Gyula György Zagyva se sont moqués de l'Holocauste au cours d'une émission de la Szent Korona Rádió, une radio d'extrême-droite, rapporte le site Origo.hu..." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Wizz Air détaille sa commande de 146 A320neo et A321neo

"La low-cost hongroise Wizz Air a signé le 15 novembre au salon aéronautique de Dubaï une lettre d’intention avec Airbus portant sur 146 appareils supplémentaires de la famille A320neo. Les avions sont destinés au renouvellement et à l’expansion de la flotte.
L’engagement d’achat a été conclu dans le cadre de l’accord entre Indigo Partners et Airbus portant sur 430 appareils de la famille A320neo. Sur ce total, Wizz Air doit recevoir 72 A320neo et 74 A321neo. La commande est soumise à l’approbation des actionnaires de Wizz Air avant d’être finalisée. Elle représente une valeur théorique de plus de 17,2 milliards de dollars mais Airbus a consenti à un rabais sur le prix catalogue. Les A320neo peuvent être remplacés par des A321neo et réciproquement, en fonction des besoins futurs de la compagnie." La suite sur laerien.fr

Marrakech Opération séduction pour les tour-opérateurs hongrois

"Ce voyage de prospection a été dicté par le souci de la représentation diplomatique hongroise à Rabat d’accompagner les nouvelles liaisons aériennes directes entre Budapest et Marrakech et Budapest et Agadir, assurées respectivement par les compagnies «Ryanair» et «Wizz Air».  Lors de son séjour dans la cité ocre, la délégation hongroise a rencontré les acteurs locaux membres du Conseil régional du tourisme (CRT) et de l’Association régionale des agences de voyages de Marrakech (ARAVM), comme elle a visité de nombreux établissements hôteliers et monuments historiques de la ville.  Cette visite a été l’occasion pour les professionnels de Marrakech de communiquer sur l’attractivité de la destination, d’asseoir sa renommée auprès des opérateurs touristiques hongrois et de prendre connaissance des spécificités des visiteurs magyars et de leurs attentes en matière de voyage." La suite sur lematin.ma

La Hongrie en quête désespérée de main-d’œuvre

"Déjà vidée d’un demi-million de ses habitants, partis travailler à l’étranger, dont près de 300 000 à Londres, la Hongrie manque cruellement de main-d’œuvre. C’est ce que confirme une étude de l’Office national de statistiques publiée au début du mois de novembre.
Six entreprises sur dix dans le bâtiment, près de quatre sur dix dans l’industrie manufacturière et autant dans les services : quel que soit le secteur, l’économie magyare est en panne de main-d’œuvre, et les chiffres collectés par l’Office national de statistiques viennent étayer ce constat désastreux pour Budapest. La faute en revient essentiellement à des salaires faibles comparativement aux standards européens, ayant conduit près d’un demi-million de Hongrois à quitter le pays pour mieux gagner leur vie plus à l’Ouest." La suite sur courrierinternational.com

vendredi 17 novembre 2017

Cadeau de Noël : 10 000 forint pour tous les Hongrois à la retraite

"Comme l'année dernière, les retraités en Hongrie vont recevoir 10 000 forint [32 €] en tickets Erzsébet pour les fêtes de Noël. Le ministre des Ressources humaines, Zoltán Balog, a annoncé mercredi la bonne nouvelle. Au total, ce sont 2,7 millions de personnes retraitées (sur une population de 9,8 millions) qui vont recevoir l'équivalent de trente euros dans leur boite aux lettres . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Le Puy en Velay Une nouvelle statue va être installée sur la place du Plot

"L’Éveil s’est procuré des photographies de la fabrication de la future statue imaginée par le sculpteur hongrois Andras Lapis. Installation espérée pour l’été prochain au cœur du Puy-en-Velay.
C'est pour l'instant une dame de terre. Elle deviendra bronze dans les prochaines semaines. Une femme qui paraît jeune, visage aux traits fins, le menton sur les mains, elles-mêmes sur un bâton de pèlerin, sac à dos sur les épaules, assise, jambes tendues en direction du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Elle semble contempler la beauté de la ville et s'offrir une pause dans la cité d'Anis." La suite sur leveil.fr

jeudi 16 novembre 2017

Alice Wonder - Ciao Itália


La volonté de Washington d’aider une presse « objective » en Hongrie provoque la colère de Budapest

"Budapest a vivement réagi mercredi contre un projet américain de financement d’une presse « objective » en Hongrie, dans un contexte de concentration croissante des médias entre les mains de proches du Premier ministre Viktor Orban.
« De quoi s’agit-il, si ce n’est d’une immixtion dans les affaires intérieures » de la Hongrie, « un pays allié et démocratique », s’est interrogé le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto lors d’une conférence de presse, soulignant avoir convoqué le chargé d’affaires américain à Budapest.
Washington a lancé la semaine dernière un appel à candidatures pour des projets destinés à « accroître l’accès des citoyens à une information objective » en Hongrie, pour un montant de 700.000 dollars (590.000 euros)." La suite sur epochtimes.fr

Financement US des médias hongrois: Budapest dénonce une «intervention politique» US

"Considérant que le pluralisme des médias se trouve menacé en Hongrie, les États-Unis se déclarent prêts à financer des médias indépendants. Selon Budapest, il s’agit d’une intervention du département d'État américain dans la politique hongroise à la veille des élections dans le pays.
Le ministère hongrois des Affaires étrangères et du Commerce a convoqué l'ambassadeur américain à Budapest, David Kostelanik, et lui a demandé des explications concernant le plan américain de financement des médias ruraux hongrois, a rapporté Reuters." La suite sur sputniknews.com

mercredi 15 novembre 2017

« Migrant »

"Je ne m’étais pas aperçu que le communisme allait disparaître. Il me semblait éternel. De grandes avenues sous un soleil glacé, la méfiance des uniformes verts et l’amitié des inconnus, une grande plaine ponctuée de slogans. Le communisme était un théâtre. Rien n’y semblait vrai.
Une société dont j’étais l’avocat m’avait envoyé à Budapest. J’étais accompagné par un homme d’affaires hongrois d’une soixantaine d’années. Ferenc Bartha avait fait en France une belle carrière, et, au moment de la retraite, ouvert un bureau de conseil. Il guidait les négociants et les industriels dans son ancien pays. C’était un agréable compagnon, qui se tenait à égale distance de la France et de la Hongrie et s’amusait autant de moi que de ses compatriotes." La suite sur la-croix.com

Hongrie: la croissance décélère de 0,8% au 3ème trimestre

"La croissance de l'économie hongroise a décéléré à 0,8% au troisième trimestre, après 0,9% au trimestre précédent, selon une première estimation en données corrigées publiée par l'office statistique KSH à Budapest. La croissance a notamment été tirée par les services marchands, le bâtiment et l'industrie automobile, tandis que l'agriculture a marqué le pas en raison d'une sécheresse." La suite sur lefigaro.fr

Roman - Dernier jour à Budapest de Sándor Márai

"Ecrit en 1940 en hommage à l’écrivain hongrois Gyula Krúdy (1878-1933), l’auteur de Sindbad ou la nostalgie, nommé ici « Sindbad le marin », « à la fois personnage réel et être de fiction », ce roman de Sándor Márai est une quête splendide, à la fois drôle et bouleversante, d’un pays disparu. Krúdy, le vrai, écrivain plutôt confidentiel, était aussi le symbole de « l’autre Hongrie », évanouie dans la modernité. Voici donc, dans Dernier Jour à Budapest, Sindbad quittant un matin son domicile avec promesse faite à sa femme qu’il rapportera le soir une robe pour sa fille et sera à l’heure pour manger du chou farci. Mais comme la journée de printemps s’annonce passionnante et occasion de maraude, Sindbad décide d’errer en fiacre dans la ville, à la recherche de la silhouette des vrais écrivains et non pas de ceux qui sont devenus de vulgaires chroniqueurs à scandale ou de simples «amuseurs publics»." La suite sur telerama.fr

mardi 14 novembre 2017

D'Jazz Nevers Festival Danse, musique et dessin associés avec Joseph Nadj et Joëlle Léandre ce mardi

"Fidèles du D’Jazz Nevers Festival, Joëlle Léandre et Josef Nadj signent avec cette édition et "Penzum", leur cinquième participation respective.
Un chorégraphe. Une musicienne. Un spectacle qui relève de la performance, telle qu’on l’entend en art contemporain. Explications de Josef Nadj, danseur, plasticien et photographe.

Pouvez-vous nous présenter votre spectacle Penzum ?
Sur scène, Joëlle joue de la contrebasse à côté de moi, tandis que je réalise en direct un grand dessin au charbon. Notre proposition se veut un hommage au poète hongrois Joszsef Attila et à ses textes. Tout mon jeu s’articule autour de la préparation du dessin, comment attaquer le papier, l’image doit-elle être de face, de loin, de dos ? Une transformation, une métamorphose interviendra pour finir le dessin." La suite sur lejdc.fr

Avec sa politique familiale, Viktor Orbán veut que les pauvres restent pauvres

"Il n'y a pas grand chose de nouveau qui est sorti du congrès du Fidesz, destiné à donner une nouvelle virginité à Viktor Orbán. Il y a néanmoins eu quelques déclarations fortes, parmi lesquelles la bonne vieille rengaine mensongère anti-pauvres : celle des "gens qui vivent des allocations familiales".
"Il n'y a pas d'avenir chez nous pour le mode de vie selon lequel l'on ne vit pas pour ses enfants, mais par ses enfants", a déclaré le Premier ministre . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

700 000 $ pour le pluralisme des médias en Hongrie !

"Considérant que le pluralisme des médias se trouve menacé en Hongrie, les Etats-Unis vont financer un ou des médias pour favoriser "l'accès des citoyens à des informations objectives". Voilà qui devrait souverainement déplaire au gouvernement hongrois. Le Département d'Etat américain a lancé un appel d'offres auprès des entreprises de presse en Hongrie. Celles-ci ont jusqu'au 19 janvier pour porter un projet compris entre 500 000 et 700 000 USD . . ." La suite sur hu-lala.org (article payant)

Cinéma - Les Chœurs sont à l’honneur ! 15 décembre 2017 à 19h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

L’association des Amis de l’Institut hongrois vous invite à assister à deux évènements :
- une projection de « SING » (Mindenki) film de Kristof Deák et Anna Udvardy qui a reçu l'Oscar 2017 du meilleur court-métrage de fiction, et
- le Chœur franco-hongrois de Paris sous la direction de Gabriella Rechner avec, au programme, des chants hongrois sacrés et profanes et des chants de Noël.
La soirée est organisée en soutien du Prix Hungarica.
Entrée : 15/10 euros

Soirée littéraire et cinéma - centenaire de Magda Szabó 12 décembre 2017 à 19h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

En octobre 2017, Magda Szabó aurait eu cent ans. Pour fêter ce centenaire les Éditions Viviane Hamy publieront la traduction française d’Abigaël, le livre que tous les Hongrois ont lu et relu.
En septembre 2003, les éditions Viviane Hamy publiaient La Porte, de Magda Szabó, dans la magnifique traduction de Chantal Philippe. En novembre de la même année, le Prix Femina lui été attribué à l’unanimité. Ce prix prestigieux permettait aux éditions V. H. de faire connaître ce chef d’œuvre en France et dans le monde (La Porte fut traduit dans une vingtaine de pays). Dans la deuxième partie de la soirée sera projeté le film Az ajtó (La Porte, réalisateur István Szabó, 2010) inspiré du roman de Magda Szabó.
Intervenant : Viviane Hamy
Entrée libre