vendredi 20 janvier 2017

George Soros a lu une déclaration condamnant les décisions du gouvernement hongrois contre ses ONG, accusées d'être «sous influence de l'étranger»

"A Davos, George Soros étrille Donald Trump
WEFLe milliardaire américain s'en est pris jeudi soir au prochain président des Etats-Unis, le traitant «d'apprenti-dictateur».
Le milliardaire américain George Soros, très hostile à Donald Trump, a étrillé jeudi soir à Davos le prochain président américain à quelques heures de son investiture, le traitant «d'apprenti-dictateur» qui va échouer dans son mandat, minera le soft power de Washington et prépare une guerre commerciale." La suite sur tdg.ch

Prix des logements en Hongrie en hausse de 11,6 % au 3ème trimestre 2016

"Le prix des logements a augmenté de 3,4% dans la zone euro et de 4,3% dans l'UE au troisième trimestre 2016 par rapport au même trimestre de l'année précédente. En Belgique, la hausse est restée limitée à 2,9%, selon les chiffres publiés jeudi par Eurostat, l'office statistique européen.
La plus forte augmentation des prix en Hongrie, la plus faible en Italie
En comparaison, cette fois, au trimestre précédent, les prix des logements ont progressé de 1,3% dans la zone euro et de 1,5% dans l' UE, précise Eurostat." La suite sur rtbf.be

Handball - En direct/live - Biélorussie - Hongrie Championnat du monde - 20 janvier 2017

"Championnat du monde - Suivez en live la rencontre de Handball opposant Biélorussie et Hongrie. Ce match se déroule le 20 janvier 2017 et débute à 20:45. Eurosport propose pour cette rencontre un suivi en direct permettant de connaître l'évolution du score et les actions importantes." La suite sur eurosport.fr

Hongrie. Orban met la pression sur les ONG

"En Hongrie, un projet de loi menace les organisations non gouvernementales en les obligeant à communiquer sur leurs financements. La presse d’opposition fulmine, tandis que les plumes pro-Orbán réclament de la fermeté.
En 2007, Viktor Orbán sollicitait l’Union hongroise pour les libertés civiles (TASZ) lors d’un procès intenté à l’encontre des brutalités policières constatées durant les violentes émeutes de l’automne précédent. Mais, dix ans plus tard, cette ONG ainsi que le Comité Helsinki de Budapest, la section locale de Transparency International et une soixantaine d’autres ONG appuyées par l’Open Society du philanthrope George Soros se retrouvent sous la menace d’une loi les obligeant à révéler l’origine de leur patrimoine et de leurs subsides." La suite sur courrierinternational.com

Dans les sondages, Budapest 2024 prend son envol

"Sa campagne de communication internationale n’a pas encore débuté. En vertu des règles du CIO, elle devra attendre le 3 février 2017, date de la remise du troisième et ultime dossier de candidature. Difficile, donc, d’en anticiper l’impact et la portée. Mais une chose est sûre: Budapest 2024 a réussi sa percée nationale.
L’équipe hongroise, en concurrence avec Los Angeles et Paris dans la course aux Jeux, a publié les résultats de son dernier sondage d’opinion. Ses chiffres laissent peu de place au doute: l’idée olympique fait son chemin parmi la population.
L’enquête a été réalisée par téléphone entre le 30 novembre et le 10 décembre 2016 par l’institut Kód Kft, auprès de 1 014 personnes. Un échantillon qualifié de « représentatif » de la population du pays. L’équipe de Budapest 2024 met en avant un chiffre jugé le plus significatif: au cours des six derniers mois, le soutien de la population hongroise au projet olympique et paralympique de la capitale a enregistré une hausse de 12%. Respectable. Ils étaient 51% à se déclarer favorables à la candidature au début de l’été, avant les Jeux de Rio 2016. Ils sont aujourd’hui 63%, parmi les Hongrois âgés de 18 ans et plus, à lui exprimer son soutien." La suite sur francsjeux.com

jeudi 19 janvier 2017

On fête l’investiture de Donald Trump vendredi à Budapest

"Des soutiens du Premier ministre Viktor Orbán préparent un rassemblement en faveur du nouveau président américain Donald Trump.
Ce vendredi, jour même de l’investiture de Donald Trump à la Maison Blanche, une fondation de droite (’56 Lángja Alapítvány) organisera un rassemblement sur la Place de la Liberté à Budapest, non loin du parlement national. De façon symbolique, c’est précisément entre la statue de Ronald Reagan et le mémorial aux soldats soviétiques, que se déroulera l’évènement, à 17 heures." La suite sur hu-lala.org

Les socialistes hongrois peaufinent leur stratégie pour dévisser Viktor Orbán

"Après plusieurs semaines de confusion entre László Botka et la direction du MSzP, c’est finalement le maire de Szeged qui va prendre la main dans les tractations entre le Parti socialiste et les autres formations de gauche.
László Botka s’est vu confier hier la gestion des négociations entre le Parti socialiste hongrois (MSzP) et les différents partis de gauche. Cette décision de la direction socialiste clôt ainsi deux semaines de tension entre le parti à l’œillet et son candidat, lequel souhaitait entamer au plus vite le travail de rassemblement de l’opposition progressiste. Elle confirme également l’abandon définitif de l’idée de primaire qui commençait pourtant à faire consensus ces derniers mois." La suite sur hu-lala.org

Poutine attendu en Hongrie le 2 février

"Le président russe Vladimir Poutine est attendu à Budapest le 2 février pour y rencontrer le Premier ministre hongrois Viktor Orban dans l'optique d'un renforcement des liens entre les deux pays, a annoncé jeudi le gouvernement hongrois.
Les deux dirigeants vont s'entretenir de "questions socio-politiques et économiques", a déclaré à la presse le directeur de cabinet de M. Orban, Janos Lazar." La suite sur lorientlejour.com

"The Citizen" : fresque réaliste de la difficulté d'être un Hongrois d'origine africaine

"Le cinéma pour tenter de redonner du sens à sa vie lorsqu’on a laissé sa terre natale.
C’est la démarche qu’illustre The Citizen, un film qui met en scène le Bissau-guinéen Marcelo Cake-Baly.
Pour cet homme qui arrive en Hongrie en 1976 pour suivre des études, le cinéma est une expérience inédite.
Mais ce film retrace à peu près son parcours personnel. Après près de 20 ans de résidence permanente en Hongrie, Marcelo obtient la nationalité de son pays d’accueil au milieu de la décennie 1990.
Mais malgré son nouveau passeport, il dit toujours éprouver des difficultés dans les interactions quotidiennes avec ses compatriotes 40 ans plus tard. Et la récente crise des migrants n’a rien arrangé." La suite sur africanews.com

Handball - Mondial 2017 : La Hongrie enchaîne dans le groupe C

"La Hongrie a enchaîné un deuxième succès de suite dans le groupe C, en s'imposant contre l'Arabie Saoudite (37-24).Il n'y a pas eu de suspense au Kindarena de Rouen ce mercredi entre l'Arabie Saoudite et la Hongrie. Les Hongrois ont rapidement pris les devants (17-10), pour finalement s'imposer (37-24). Gabor Csazar a fini meilleur buteur du match, avec 9 buts, à 75% aux tirs. Sadiq Almohsin a inscrit 7 réalisations pour l'Arabie Saoudite.
La Hongrie enchaîne ainsi un deuxième succès de rang dans le groupe C, après sa victoire contre le Chili lundi (34-29), et remonte provisoirement à la 3e place. L'Arabie Saoudite ferme la marche, avec quatre lourdes défaites." Source : lequipe.fr

mercredi 18 janvier 2017

Mon hommage à Ildikó et aux «védőnő»

"Toute jeune étudiante en première année de médecine, étrangère, sans entourage familial à proximité, j’attendais mon premier enfant en 1977 en Hongrie. Très vite, je fus prise en charge d’une façon très rassurante non seulement médicalement mais aussi par un tissage social très efficace.
L’organisation du réseau des « védőnő », ce qui signifie littéralement « femme protectrice », remonte à 1915. Il fut fondé alors sous le nom de Fédération Nationale Stéphanie pour la Protection des Mères et des Enfants. Stéphanie, princesse de Belgique, veuve de l’archiduc Rodolphe d’Autriche avait épousé en secondes noces le comte hongrois Elemér Lónyay. Elle était la marraine de cette initiative. Après la seconde guerre mondiale, ce réseau unique au monde fut restructuré et rebaptisé en Service des Femmes protectrices." La suite sur hu-lala.org

Amnesty demande la libération d’un Syrien condamné pour terrorisme en Hongrie

"Amnesty International vient de lancer une pétition en ligne afin d’obtenir la libération d’Ahmed Hamed, condamné à dix ans de réclusion pour « acte de terreur » lors d’une émeute en septembre 2015 à la frontière serbo-hongroise.
Le tribunal de Szeged, dans le sud de la Hongrie, a jugé Ahmed Hamed en première instance coupable d’« acte de terreur » à la fin du mois de novembre dernier. A tort, selon l’ONG qui précise que ce jugement en première instance a été rendu au titre d’une législation hongroise relative à la lutte contre le terrorisme, dont elle estime que « les termes sont extrêmement vagues »." La suite sur hu-lala.org

Les chaleureuses couleurs de l’Orient avec le trompettiste Gábor Boldoczki

"Le trompettiste hongrois de renommée internationale Gábor Boldoczki entretient assurément un rapport privilégié avec la musique populaire issue de l’Europe de l’Est, y compris la Russie.
En compagnie du splendide dirigé avec précision par , assure l’édification d’un répertoire aussi riche que varié, autant à l’aise dans l’héritage folklorique est-européen que dans ses déclinaisons plus contemporaines. La virtuosité et la musicalité de ce trompettiste, que d’aucuns considèrent comme l’un des dignes successeurs du « roi » Maurice André, fait merveille tout au long de ce parcours illustrant des concertos orientaux pour trompette." La suite sur resmusica.com

Concerts. Robert Schumann, Félix Mendelssohn: deux amis associés dans une même soirée à Budapest.

"Par Pierre Waline
Avec son concerto pour piano en La majeur et son merveilleux quintette avec piano en Mi bémol majeur, la Quatrième symphonie de Robert Schumann constitue sans doute l’une des oeuvres majeures du compositeur. Par contre peu connue du public et peu jouée, La Première Nuit de Walpurgis constitue de même l’une des oeuvres maîtresses de Félix Mendelssohn.
Schumann-Mendelssohn, deux compositeurs liés par une profonde amitié. Il était donc bienvenu de les associer dans un même concert auquel étaient inscrites ces deux oeuvres. Un rapprochement qui avait déjà été réalisé lors d’un mémorable marathon dont nous avons ici rendu compte." La suite sur francianyelv.hu

Renforcement des relations entre l'Alliance civique hongroise et le PCV

"La membre du Bureau politique, secrétaire du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), présidente de la Commission centrale de sensibilisation auprès des masses du PCV, Truong Thi Mai, a rencontré lundi 16 janvier le vice-président de l’Assemblée nationale hongroise Gergely Gulyás.
La présidente de la Commission centrale de sensibilisation auprès des masses du PCV, Truong Thi Mai, a souhaité consolider la relation de longue date et la coopération multi-sectorielle Vietnam-Hongroie et a salué l’accord-cadre sur la finance signé entre les deux pays. Elle a échangé avec Gergely Gulyás des mesures pour renforcer les relations entre les deux partis au pouvoir - Parti communiste du Vietnam et Fidesz - Alliance civique hongroise. Elle a souhaité la victoire de cette Alliance à l'élection parlementaire hongroise au début de 2018." La suite sur lecourrier.vn

Droits de l'Homme: Amnesty dénonce une "régression continue" en Europe

"Condamné fin novembre à 10 ans de prison en Hongrie pour "acte de terreur", au terme d'un procès "honteux" selon Amnesty international, le Syrien Ahmed incarne la "régression continue" des droits de l'Homme en Europe, au nom de la lutte antiterroriste, selon un rapport de l'ONG publié mardi.
Ce résident chypriote, qui disait aider ses parents à fuir la Syrie, avait jeté des pierres sur la police et utilisé un mégaphone lors d'émeutes en 2015, au cours desquelles des migrants avaient tenté de forcer la clôture érigée par la Hongrie le long de sa frontière avec la Serbie." La suite sur larepubliquedespyrenees.fr

Hongrie: Orban engage la chasse aux ONG soutenues par Soros

"La Hongrie de Viktor Orban durcit le ton contre les organisations non-gouvernementales soutenues par George Soros: enhardi par l’arrivée de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, le gouvernement veut faire le ménage parmi les défenseurs des droits “sous influence de l‘étranger”.
“Un nouveau palier dans le dénigrement des ONG a été franchi”, s’inquiète auprès de l’AFP Marta Pardavi, qui copréside la branche hongroise du Comité d’Helsinki, l’une des organisations de défense des droits de l’homme les plus actives du pays." La suite sur euronews.com

JO-2024: la candidature de Budapest sous la menace d'un référendum

"Budapest - Un mouvement de jeunes militants hongrois a annoncé le lancement d'une campagne référendaire pour l'annulation de la candidature de Budapest aux jeux Olympiques de 2024, pointant le coût de la manifestation et les risques de corruption.
La collecte de signatures pour l'organisation d'un référendum local d'initiative populaire en vue de cette annulation débutera jeudi, a précisé le mouvement Momentum, opposé au Premier ministre conservateur Viktor Orban." La suite sur lexpress.fr

mardi 17 janvier 2017

Tamara Mózes en concert privé le 28 janvier 2017 à 19 h 30 Les Voyelles

Nous vous attendons pour le concert de jazz privé de Tamara Mózes, lors duquel la chanteuse-pianiste égrènera quelques-uns des morceaux de son nouveau disque à paraître au printemps. En cas de réservation par e-mail nous pouvons vous assurer une place assise.
Entrée libre sur réservation.
Organisatrice : Ibolya Hegedűs
Réservation : p.artists.prod@gmail.com
Les Voyelles 74, quai des Orfèvres 75001 Paris (Ile de la Cité)

******

Szeretettel várunk mindenkit Mózes Tamara exkluzív jazz-koncertjére, ahol az énekes-zongorista tavasszal megjelenő új szólólemezéről csendülnek fel dalok. Előzetes e-mailes foglalás esetében tudunk ülőhelyet biztosítani.
Rendezvényszervező: Hegedűs Ibolya,
Foglalás: p.artists.prod@gmail.com

Mózes Tamara zongorista-énekesnő Magyarországon egyedi műsorral képviseli a fiatal jazzgenerációt. Több nemzetközi verseny díjazottja, koncertek, fesztiválok rendszeres fellépője. Angol, magyar, francia és olasz nyelven énekel, sok improvizációval, önmagát kísérve zongorán. 2007-ben diplomázott a budapesti Liszt Ferenc Zeneművészeti Egyetem zongoraszakán. Klasszikus zenei képzésével párhuzamosan kezdett el foglalkozni a jazz műfajával, és zeneakadémiai diplomája után a párizsi Conservatoire National de Région jazzének- és improvizáció szakán folytatta tanulmányait, ahol kiemelkedő eredménnyel végzett. 2011-ben Francia Állami Ösztöndíjat kapott, 2012 tavaszán pedig háromhetes szólóturnéra utazott az Egyesült Államokba. 

Első albuma (In Spring) 2010-ben jelent meg, 2014-ben pedig Párizsban készített lemezt (Album of the Ear) francia zenészekkel. Mindkét album öt pontos, kiváló minősítést kapott a Gramofon zenei magazintól. 2017 tavaszán jelenik meg új szólólemeze, ének-zongorára, saját szerzeményekkel. 
 
"A zongorista-énekesnő azt a fajta amerikai sanzon- vagy előadói iskolát hozza teljes természetességgel, amellyel Magyarországon senki sem próbálkozott még." (Zipernovszky Kornél, Fidelio)

www.tamaramozes.com
www.facebook.com/tamaramozes.music

Cinéma: la V.O. (version originale), une pratique française boudée par le public hongrois.

"Par Pierre Waline
Les Français, c’est bien connu, ne sont pas particulièrement réputés pour être ouverts aux langues étrangères. Et pourtant, c’est peut-être en France, du moins sur la place parisienne, que l’on trouve probablement le plus de films projetés en version originale. Un paradoxe. Face à cela, les cinémas hongrois nous présentent la grande majorité des films étrangers en version synchronisée. Ce qui vaut d’ailleurs pour d’autres pays, telle l’Allemagne où il m’a été donné de résider.
Comme l’a fait remarquer un linguiste hongrois, une solution confortable, certes, mais dans un sens regrettable. Regrettable dans un pays où l’on devrait d’autant plus encourager la pratique des langues étrangères que le hongrois est une langue isolée, incomprise des étrangers. Bien évidemment, il n’est pas question de compter sur le cinéma pour développer la pratique des langues. Il n’en  demeure pas moins que le simple fait d’entendre, même sans la comprendre, sinon par le biais des sous-titres, une langue étrangère, finira à la longue, de façon, certes passive, mais sans fatigue, à familiariser le spectateur avec sa musique.  Rien de tel pour prendre l’accent!" La suite sur francianyelv.hu

Sziget Festival - Européen Préféré des Artistes

Après avoir été élu "Meilleur Festival d'Europe" à deux reprises et "Meilleur Line-Up d'Europe" l'an dernier, le Sziget vient tout juste de recevoir le prix du "Festival Européen Préféré des Artistes" lors des prestigieux European Festival Awards !

Nouveau scandale ? Donald Trump a invité une reine de beauté hongroise dans son hôtel...

"En 2013 à Moscou, Donald Trump, alors qu'il était déjà marié avec Melania, a fait du rentre-dedans à une Miss hongroise, Kata Sarka.
Son petit faible pour les beautés des pays de l'est - et surtout pour les femmes - va-t-il le faire courir à sa perte ? Donald Trump a en effet approché une reine de beauté hongroise... C'est en tout cas ce que cette dernière a révélé en mai 2016, durant une émission de télévision locale, comme l'a rapporté Perezhilton.com." La suite sur closermag.fr

Une élection municipale-test ratée pour l’opposition hongroise

"Malgré un rassemblement large de la gauche derrière un candidat indépendant, c’est le parti gouvernemental Fidesz qui s’est imposé hier lors de l’élection municipale partielle à Szentendre.
Les résultats sont serrés, mais c’est avec 41 voix d’avance que la candidate Fidesz-KDNP Katalin Négyessy a été élue hier élue du bureau de vote n°7 de Szentendre, petite localité touristique au nord de Budapest. L’opposition avait pourtant réussi à fédérer le Parti socialiste hongrois (MSzP), la Coalition démocratique (DK) et Ensemble (Együtt) derrière le candidat présenté par l’Union Vivre à Szentendre (TESz), Imre Helyes." La suite sur hu-lala.org

Les plus grandes équipes : Hongrie 1950–56

"UEFA.com revient sur les équipes qui ont fait évoluer le football. Aujourd'hui, la Hongrie des années 1950.
Les Magyars Magiques ont réinventé le football dans les années 1950.
Leurs exploits
  • Entre juin 1950 et février 1956, la Hongrie ne perdait qu'un seul match en 50 sorties, la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1954 à Berne, contre l'Allemagne de l'Ouest.
  • Entre 1949 et 1957, la Hongrie a marqué dans 73 matches d'affilée.
  • Victoire 6-0 sur le tenant du titre, la Suède, en demi-finale olympique 1952. Victoire 3-0 à Rome sur l'Italie en Coupe d'Europe internationale.
  • Victoire 6-3 à Wembley dans le "match du siècle", première équipe à battre l'Angleterre chez elle, en 1953."
La suite sur uefa.com

Handball - Mondial - La Slovénie en patron, la Hongrie se relance

"Opposée à la Macédoine dans le choc du groupe B, la Slovénie s'est facilement imposée (29-22) et décroche son billet pour les huitièmes de finale. De son côté, la Hongrie a empoché sa première victoire du tournoi face au Chili (34-29) pendant que l'Egypte dominait le Bahreïn (31-29)." La suite sur francetvsport.fr

DBT annonce 23 nouvelles livraisons en Hongrie

"(AOF) - DBT (ALDBT-1,58 € -1,25 %), spécialiste des bornes de recharge rapide pour véhicules électriques, annonce avoir livré, fin 2016, 23 Chargeurs (CRI-17,49 € -0,06 %) rapides de 50 kW dans le cadre d'un nouveau contrat remporté auprès de l'énergéticien hongrois MVM. Les installations débutent courant janvier 2017 et viennent compléter le réseau de 39 bornes de recharge rapide déjà implantées par DBT dans le pays. Une nouvelle commande de 30 bornes de recharge rapide est attendue sur l'année 2017." La suite sur capital.fr

lundi 16 janvier 2017

En Slovaquie, « faire société » autour d’un kebab

"En réponse à un appel au boycott des kebabs apparu sur les réseaux sociaux, des jeunes Hongrois de Slovaquie se sont mobilisés en faveur du dialogue interculturel… en faisant la tournée des restaurants turcs de Dunajská Streda.
Le 7 janvier dernier, un appel au boycott des kebabs a été lancé sur la page Facebook des DAC Yellow Blue, le club de supporteurs du DAC Dunajská Streda, l’équipe de football de la capitale de la minorité hongroise de Slovaquie. Dans la veine du tournant xénophobe du Fidesz au pouvoir en Hongrie voisine, le message appelait à « cesser toute action qui pourrait passer pour un soutien à l’Islam » en visant notamment les glaciers d’ex-Yougoslavie ainsi que les vendeurs de kebab, originaires des Balkans ou de Turquie." La suite sur hu-lala.org

Handball - En direct/live - Hongrie - Chili Championnat du monde - 16 janvier 2017

"Championnat du monde - Suivez en live la rencontre de Handball opposant Hongrie et Chili. Ce match se déroule le 16 janvier 2017 et débute à 17:45. Eurosport propose pour cette rencontre un suivi en direct permettant de connaître l'évolution du score et les actions importantes." La suite sur eurosport.fr

dimanche 15 janvier 2017

Prochaine soirée des Mardis hongrois de Paris - Rencontre avec Ludovic Lepeltier-Kutasi qui présentera Hulala le 17 janvier 2017 à 20 h 30

Brasserie Le Saint-André 2, rue Danton 75006 Paris
Métro - RER station Saint-Michel
Hulala est un site d'information francophone fondé en 2009 à Budapest. Son objet est à l’origine d’offrir un traitement indépendant et de qualité sur l’actualité de la Hongrie. En sept ans, Hulala est devenu le média de référence francophone sur ce pays, de par le volume de ses archives (plus de 2500 articles), l’étendue de son lectorat, son réseau de collaborateurs (journalistes freelance, chercheurs, étudiants), mais aussi ses relations privilégiées avec des grands titres de la presse française, belge et suisse.
Depuis 2016, Hulala a élargi sa couverture géographique à l’échelle de l’Europe centrale avec une équipe éditoriale renouvelée et un réseau de correspondants en construction en Pologne, République tchèque, Slovaquie, mais aussi... dans certains pays où vivent d'importantes diasporas centre-européennes. Pour 2017, l'équipe dirigée par Corentin Léotard ambitionne de développer un modèle économique viable et pérenne.
Ludovic Lepeltier-Kutasi
Membre de la rédaction de Hulala. Diplômé de l’École des Hautes Études en Sciences sociales, doctorant en géographie à l’Université de Tours, rédige une thèse sur le huitième arrondissement de Budapest (Józsefváros).

France-Hongrie: cultures sans frontières

"Par Pierre Waline
Le hongrois est réputé, à tort ou à raison , être une langue particulièrement hermétique aux étrangers. Ce qui présente un avantage précieux: vous pouvez vous exprimer tranquillement en hongrois devant un non initié sans qu’il puisse en deviner le moindre mot. Mais avec, revers de la médaille, un lourd handicap: celui d’isoler les Hongrois qui ne parleraient pas une langue étrangère.
Parmi les effets regrettables de cet isolement linguistique: peu de nos compatriotes connaissent les trésors de la littérature hongroise. Même si des traductions de plus en plus nombreuses, souvent de qualité, leur sont aujourd’hui proposées, comme en témoignent les succès sur nos rayons d’un Márai, d’un Kosztolányi ou encore d’un Ferenc Molnár. A l’inverse, les traductions d’ouvrages français inondent les librairies hongroises." La suite sur francianyelv.hu

Hongrie : Victoire posthume et symbolique pour les journalistes de Népszabadság

"Reporters sans frontières (RSF) salue la décision des juges hongrois qui ont qualifié d“illégale” la fermeture brutale le 8 octobre 2016 du quotidien Népszabadság. Le propriétaire et la direction du journal auraient dû consulter le comité d’entreprise pour tenter de préserver la publication et éviter de mettre en chômage technique tous ses salariés.
Le 9 octobre 2016, les journalistes de Népszabadság -un quotidien de référence fondé il y a 60 ans lors du soulèvement contre le joug soviétique- ont été empêchés d’entrer dans les locaux de leur journal pour préparer l’édition du lendemain. Le propriétaire du journal, le groupe hongrois Mediaworks, avait décidé en l’espace de quelques heures et sans annonce préalable, de suspendre la publication au motif que ses revenus étaient en chute libre." La suite sur rsf.org

Eurovision Hongrie 2017 : A DAL 2017, Eliminatoire 1 !

"Les six premiers demi-finalistes sont. . .
La Hongrie ouvrait les portes de sa finale nationale ce samedi soir à travers son désormais très célèbre et très attendu "A DAL" qui permet depuis 2012 à la Hongrie de choisir son représentant pour l'Eurovision, une sélection qui il faut le dire chaque année s'améliore de plus en plus et permet aux hongrois de se qualifier automatiquement pour la finale du Concours depuis sa création.
Le principe reste le même que les années précédentes pour les votes, le jury de professionnel et les téléspectateurs sélectionnent les cinq premiers artistes en combinant leurs votes et le public seul choisit le sixième candidat parmi ceux qui reste en ballotage.
Ce soir avait donc lieu le premier éliminatoire avec les 10 premiers candidats en lice sur les 30 prévus de cette édition 2017, je vous propose donc de voir qui sont les 6 premiers qualifiés pour la suite de la sélection magyare :" La suite sur eurovision-12points.fr

samedi 14 janvier 2017

Handball - Championnat du monde: la Croatie sur sa lancée

"La Croatie a pris le meilleur sur la Hongrie (31-28), samedi à Rouen lors de la deuxième journée de la phase de poule du Mondial.
Après sa bonne entrée en matière face à l'Arabie Saoudite (28-23), la Croatie a remporté un match un brin plus serré face à la Hongrie, samedi à Rouen, lors de la deuxième journée de la phase de groupe du Mondial. Les Hongrois ont compté quatre buts d'avance mais les Croates sont revenus à égalité juste avant la pause (11-11). Ils ont accéléré en deuxième période pour prendre un avantage plus franc. La Croatie est donc leader provisoire du groupe C avant Chili-Allemagne, dimanche." Source : lequipe.fr 

Tennis : Babos et Pavlyuchenkova reines d'Australie

Par Grégory Sabadel
Si c'est en simple que Timea Babos a le plus progressé en 2016, c'est en double que 2017 commence bien.
Babos a trouvé une nouvelle partenaire de double en la personne d'Anastasia Pavlyuchenkova. La Hongroise et la Russe viennent de remporter ensemble le tournoi de Sydney. Leur association a tout de suite fonctionné. L'année dernière, la native de Sopron avait joué trois finales en double, avec la Kazakhe Shvedova et avec sa compatriote Réka Luca Jani. Elle n'avait plus gagné de tournoi depuis 2015, année où elle jouait avec la Française Mladenovic.
Sydney est le dernier tournoi avant l'Open d'Australie, première levée du Grand Chelem. Pour remporter ce tournoi, Babos et Pavlyuchenkova ont écarté les têtes de série numéro deux en quarts de finale, Martina Hingis et Coco Vandeweghe. Elles ont par la suite battu en finale les têtes de série numéro un, Sania Mirza et Barbora Strycova.
Gageons que la nouvelle paire titrée à Sydney continuera sur sa lancée à Melbourne. Pavlyuchenkova a déjà été numéro 13 mondiale en simple, et a également gagné plusieurs titres en double. Son association avec Babos, ancienne numéro 8 en double et 25 en simple sera redoutable.

Handball - Mondial-2017 - Croatie-Hongrie ce samedi 14 janvier au Kindarena de Rouen

"ROUEN (Normandie). Un seul match du Mondial-2017 de handball ce samedi 14 janvier au Kindarena de Rouen. A 20 h 45, la Croatie affronte la Hongrie.
l y a quatre ans, lors du tour préliminaire du Championnat du monde en Espagne, la Croatie avait sèchement battu les Hongrois 30-21 pour finalement décrocher la médaille de bronze. Les Hongrois s’étaient eux classés septièmes." La suite sur paris-normandie.fr

Hongrie: l'inflation à 1,8% sur un an

"Les prix à la consommation en Hongrie ont bondi de 1,8% sur un an en décembre après une hausse de 1,1% en novembre et l'inflation moyenne s'est établie à 0,4% sur l'ensemble de l'année 2016, a annoncé vendredi le Bureau des statistiques (KSH).
En 2015, les prix avaient progressé de 0,1% seulement, après un recul de 0,2% en 2014, dans un contexte international de chute des prix du pétrole." La suite sur lefigaro.fr

Mondial de hand : succès de l'Allemagne contre la Hongrie

"L'Allemagne a gagné son premier match du Mondial vendredi, contre la Hongrie (27-23).
Les Allemands ont légèrement souffert pour s'imposer vendredi lors de leur entrée en lice du Mondial. Face aux Hongrois, les champions d'Europe en titre menaient (16-11) à la mi-temps et se sont finalement imposés par quatre buts d'écart (27-23). Leur deuxième match les verra affronter le Chili dimanche." Source : lequipe.fr

Hongrie: Orban défie Bruxelles en voulant emprisonner les migrants

"Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a annoncé vendredi vouloir une mise en détention systématique des migrants arrivant dans le pays, une mesure contraire au droit européen.
"Le gouvernement a décidé de rétablir la détention des étrangers par la police", a indiqué le dirigeant conservateur lors d'une allocution à la radio nationale, sans fournir davantage de détails.
Une mise en détention systématique irait "ouvertement contre l'UE", a reconnu M. Orban. Mais "nous devons protéger notre souveraineté", a-t-il assuré, soulignant vouloir mener des "batailles importantes" contre Bruxelles cette année." La suite sur lepoint.fr

vendredi 13 janvier 2017

Hongrie : arrestation d'une adolescente française suspectée de vouloir faire le jihad

"Une Française, née en 1999, a été arrêtée jeudi matin à la frontière entre la Serbie et la Hongrie. Elle était sous le coup d'un mandat européen et la justice connaissait ses velléités de départ pour la Syrie.
Une jeune française née en 1999, suspectée de vouloir faire le jihad, a été arrêtée jeudi matin à la frontière entre la Hongrie et la Serbie, d'après une information confirmée à franceinfo par une source judiciaire, vendredi 13 janvier." La suite sur francetvinfo.fr

Les ONG co-financées par Soros toujours dans la ligne de mire

" « L’année de rébellion des Européens chrétiens et nationaux de notre espèce contre les forces libérales et globalistes » (dixit Viktor Orbán) débute sur les chapeaux de roue en Hongrie ! Viktor Orbán va-t-il mettre au pas les ONG comme l’a fait Vladimir Poutine en Russie ? C’est la crainte de plusieurs associations depuis de nombreux mois. Ce conflit latent a pris une nouvelle tournure cette semaine.La Hongrie vient de connaître une petite poussée de fièvre à laquelle le gouvernement chrétien-conservateur nous a habitué. Mardi, le vice-président du Fidesz, Szilárd Németh, déclarait que « la Hongrie doit être débarrassée des pseudos ONG de l’empire Soros. Le contexte international le permet désormais ». Le lendemain, il rajoutait à l’émoi en s’autorisant même à désigner ses cibles : Transparency International, Hungarian Civil Liberties Union (TASZ) et le Comité Helsinki. Jeudi, le chef du cabinet du Premier ministre, János Lázár, le recadrait quelque peu en affirmant : «Je ne veux pas me distancer de mon collègue député, mais c’est difficile d’adhérer à son style…». De son coté, Szilárd Németh rétro-pédalait lui aussi sur la radio d’opposition Klubrádió en disant ne plus vouloir se débarrasser des ONG, préférant mettre en avant le soucis de transparence." La suite sur hu-lala.org

« On accueille toujours les étrangers en Hongrie avec des costumes traditionnels »

"La version originale de cet article a été publiée le 30 décembre 2016 dans Vasárnapi Hírek sous le titre « Egészen Magyar » (Complètement hongrois). La traduction en français a été réalisée par Paul Maddens.

József Liszka est ethnologue, archéologue de 60 ans cette année, maître de conférences à l’Université magyarophone János Selye de Komárno, en Slovaquie. Il fait des recherches dans le domaine du folklore hongrois, de la religiosité populaire et sur le terrain des rapports interethniques et interculturels. Interview réalisée par Péter Ráczi pour Vasárnapi Hírek.
Ces temps-ci, le sentiment national hongrois se renforce de façon spectaculaire et il s’exprime par opposition à l’idée européenne (ou seulement contre l’Union européenne). L’accent est mis également sur l’Etat Nation. A quoi cela est-il dû ?" La suite sur hu-lala.org

Hongrie: les prix à la consommation 1,8% vs. 1,6% Prévision

"Investing.com - L’indice des prix à la consommation en Hongrie a progressé plus que prévu au dernier trimestre, d’après des chiffres officiels publiés vendredi.
Selon le Bureau Central des Statistiques hongrois, ce chiffre a progressé de 1,8%, contre 1,1% au trimestre précédent.
Les analystes tablaient sur un résultat de 1,6% au dernier trimestre." Source : investing.com

Hongrie : les ONG dans le viseur d'Orbán

"Inspiré par la Russie, le Premier ministre semble décidé à mettre au pas les ONG. Le philanthrope Soros est le premier visé.
Szilárd Németh, vice-président du parti au pouvoir Fidesz, n'a pas fait dans la dentelle, mardi : « La Hongrie doit être débarrassée des pseudos ONG de l'empire Soros. Le contexte international le permet désormais ! » Le Premier ministre Viktor Orbán avait ainsi été le seul dirigeant européen à saluer avec enthousiasme l'arrivée à la Maison-Blanche de Donald Trump.
Ses relations étaient exécrables avec l'administration Obama, très critique des reculs démocratiques en Hongrie. Or, il y a un homme, proche des Démocrates américains, qui soutient beaucoup les organisations non gouvernementales hongroises : le milliardaire-philanthrope George Soros, bête noire de Viktor Orbán." La suite sur ouest-france.fr

La Hongrie réfléchit à une détention généralisée des demandeurs d'asile

"La Hongrie envisage d'introduire d'une détention généralisée des demandeurs d'asile. "Grâce à cette mesure, personne ne pourrait se déplacer librement dans le pays, personne ne pourrait quitter le pays ou les zones de transit", a expliqué jeudi à la presse le ministre hongrois des Affaires étrangères, Janos Lazar. La détention durerait le temps que la procédure de demande d'asile soit finalisée.
Une "menace terroriste croissante"
Janos Lazar a justifié cette mesure par "la menace terroriste croissante", citant comme exemple l'attentat sur un marché de Noël à Berlin, en décembre dernier." La suite sur rtbf.be

La Hongrie va supprimer les permis de résidence pour riches investisseurs

"Le gouvernement hongrois a annoncé jeudi qu'il allait prochainement cesser d'accorder des permis de résidence aux riches investisseurs extra-européens, un régime contesté tant à gauche qu'à l'extrême droite, et dont l'intérêt financier ne se justifie plus.
"Les demandes d'achats de ces obligations peuvent être déposées jusqu'au 31 mars", a indiqué l'Agence hongroise de la dette (AKK) dans un communiqué mis en ligne sur son site." La suite sur voaafrique.com

Hongrie: mise à l'épreuve pour une journaliste qui avait frappé des migrants

"Une journaliste de la télévision hongroise qui avait fait trébucher et frappé des migrants fuyant la police en 2015, des images qui avaient fait le tour du monde, a été reconnue coupable de vandalisme et condamnée à une période de mise à l'épreuve.
Un juge de Szeged, dans le sud du pays, a estimé que le comportement de cette vidéaste, Petra Laszlo, suscitait "l'indignation et la colère" et a rejeté l'argumentation de l'avocat de la journaliste selon laquelle elle cherchait à se protéger. Le juge l'a condamnée à une mise à l'épreuve de trois ans." La suite sur lorientlejour.com

jeudi 12 janvier 2017

Hongrie. L’interview trafiquée d’Orbán devient affaire d’État

"Un hacker s’est amusé à pirater un entretien avec Viktor Orbán publié la veille de Noël dans le quotidien régional Fejér Megyei Hírlap. Une plaisanterie qui entraîne une nouvelle purge dans les rédactions.
A priori, rien d’exceptionnel : l’interview classique du Premier ministre en fin d’année, avec le bilan de 2016 et les perspectives de l’année qui commence. Pourtant, à y regarder de plus près, on peut y lire que le gouvernement a recours à la corruption  deux lignes après que Viktor Orbán a rejeté cette “accusation ridiculement banale”." La suite sur courrierinternational.com

Madeleine rencontra Kálmán le Hongrois en 1937 à Marseille

"Madeleine avait 84 ans lorsque nous avons fait connaissance en 1990. Sa vie, un roman, couvrait l’espace et le temps du XXème siècle.Je faisais distraitement la queue à la caisse d’un ABC de Pécs, sorte de supérette standardisée comme il y en avait à tous les coins de rue dans la Hongrie communiste. Une voix me fit tourner la tête et tendre l’oreille, une vieille dame devant moi, discutant avec la caissière, parlait un hongrois coloré des mêmes fautes que les miennes, mélangeant sans logique les « a » [ɒ] et les « á » [aː]. Après avoir payé je me dépêchai de la rejoindre devant l’étagère, là où l’on pouvait encore moudre le café et le pavot achetés en grains. Je m’adressai à elle en hongrois: « vous êtes étrangère? Vous parlez le hongrois de façon originale ! » J’eus l’impression que je la dérangeais, qu’elle me trouvait peut-être indiscrète ou qu’elle était effrayée. Elle me jeta: « je suis hongroise mais je suis née en France« , tourna les talons, me planta là et prit la petite rue montant sur le Mont Mecsek, traînant de grosses cantines en aluminium." La suite sur hu-lala.org

La Hongrie veut se débarrasser des ONG de George Soros

"Les critiques de Donald Trump à l'encontre de George Soros durant sa campagne électorale ne sont pas tombées dans l'oreille d'un sourd. Avec son investiture, la Hongrie voit une opportunité de s'attaquer aux ONG du milliardaire d'origine hongroise.
«La Hongrie va utiliser tous les outils à sa disposition pour mettre dehors les ONG financées par George Soros», a déclaré Szilard Nemeth, le vice-président du parti au pouvoir, Fidesz. Sans y aller par quatre chemins, il a accusé les organisations du milliardaire de «servir le capitalisme mondial et soutenir le politiquement correct contre les gouvernements nationaux»." La suite sur rt.com

Mark Zuckerberg fait réaliser une mini réplique 3D de son chien pour son anniversaire

"Beast, le chien de Mark Zuckerberg a fêté ses six ans mardi. Et en guise de cadeau, le CEO de Facebook a demandé à l'un de ses employés de réaliser une version 3D de son berger hongrois, comme on peut le voir dans une vidéo postée sur son profil.Si Beast, était capable de comprendre quelques notions de marketing et de technologie, très clairement, le berger hongrois chéri de Mark Zuckerberg aurait refusé de prêter son image au premier réseau social mondial." La suite sur mashable.france24.com

L'extrême droite hongroise en quête de respectabilité

"BUDAPEST (Reuters) - Situé à l'extrême droite de l'éventail politique hongrois, le parti Jobbik est connu pour ses positions antisémites et homophobes.
Mais il a entrepris de modifier son image pour apparaître respectable et digne de confiance lors des élections législatives de 2018.
Pour l'instant, la formation de Gabor Vona est créditée de 10 à 13% des intentions de vote, très loin derrière le Fidesz du Premier ministre conservateur Viktor Orban, auquel les enquêtes d'opinion accordent entre 31 et 36%." La suite sur challenges.fr

EN VIDEO - Hongrie: l’incroyable sauvetage d’un cygne prisonnier d’un lac glacé

"Un cygne s'est retrouvé coincé au milieu d'un lac glacé de la rivière hongroise de Tisza ce weekend. Il a été secouru par une équipe qui s'occupe de sauvetages spéciaux. Le volatile a ensuite été pris en charge dans un établissement spécialisé afin de se remettre des blessures causées par le froid." Source sfr.fr
 

mercredi 11 janvier 2017

Hongrie : victoire posthume du quotidien «Népszabadsag» face à Orbán - «La justice nous a donné raison, mais notre journal est mort»

"Alors que le pouvoir renforce toujours plus sa mainmise sur les médias, la justice hongroise vient de déclarer «illégale» la fermeture du journal de centre-gauche «Népszabadsag», que «Libération» avait accueilli dans ses colonnes.
C’était le dernier gardien de la liberté de la presse. La justice hongroise vient de déclarer «illégale» la fermeture du journal de centre-gauche Népszabadsag. Le premier quotidien national, qui dénonçait régulièrement la corruption et l’autoritarisme du gouvernement de Viktor Orbán (droite nationaliste populiste), avait brutalement cessé de paraître le 8 octobre. Les journalistes s’étaient vu bloquer l’accès à leur bureau et à leur messagerie par l’éditeur Mediaworks, propriété du magnat autrichien Heinrich Pecina. Officiellement parce que le quotidien perdait beaucoup d’argent." La suite sur liberation.fr

Bruxelles facilite la fin de son enquête sur la centrale Paks II

"La Commission européenne semble avoir fourni à la Hongrie les arguments nécessaires pour clore sa propre procédure d’infraction sur le projet de centrale nucléaire de Paks II, selon les documents consultés par EurActiv.
Des mémos internes de la Commission indiquent qu’en février dernier le directeur général à l’énergie, Dominique Ristori, a déclaré à Balazs Sonkodi que les arguments utilisés par Budapest pour justifier l’absence d’un appel d’offres public étaient invalides. Aujourd’hui, la Commission a cependant décidé de ne pas poursuivre son enquête.
En janvier 2014, la société nucléaire russe Rosatom et le gouvernement hongrois ont en effet conclu un accord pour que l’entreprise russe construire les réacteurs. En contrepartie, la Russie financerait environ 80 % du projet, à hauteur de 10 milliards d’euros. En novembre 2015, la Commission avait donc décidé de lancer une procédure d’infraction contre la Hongrie." La suite sur euractiv.fr

Handball - Mondial : le poil à gratter hongrois

"Quatrième des Jeux de Londres en 2012, la Hongrie évolue dans l’ombre des nations majeures depuis 20 ans, mais elle arrive en France avec de réelles ambitions.
Plus connue pour ses clubs qui brillent régulièrement en Coupe d’Europe, que pour son équipe nationale, la Hongrie n’en demeure pas moins une sélection respectée sur le continent. Si elle n’a jamais retrouvé le niveau qui était le sien dans les années 80 (médaillée d’argent au Mondial 1986), la formation, aujourd’hui entraînée par l’Espagnol Xavi Sabate, est un adversaire qui inspire la méfiance. Certains observateurs estiment même qu’elle est en mesure d’arbitrer la bataille pour la première place du groupe." La suite sur paris-normandie.fr

Le ministre hongrois des Affaires étrangères en visite officielle mardi en Algérie

"Le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce extérieur, Peter Szijjarto, effectuera mardi une visite officielle en Algérie à l'invitation du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, indique lundi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.
Le MAE hongrois sera accompagné de M. Szilvester Bus, secrétaire d'Etat adjoint, qui a séjourné récemment en Algérie dans le cadre de la préparation de cette visite." La suite sur radioalgerie.dz

mardi 10 janvier 2017

La culture en Hongrie à la fin des années 1980

"Par Philippe Gustin
S’il est un domaine où la Hongrie au-delà des changements de régime a conservé un fort tropisme, c’est bel et bien la culture. Le Budapest de la fin de l’ancien régime proposait déjà une offre très riche pour le lecteur, le mélomane, l’amateur d’art plastique, le passionné de théâtre ou le cinéphile.
Naturellement, la musique était plus accessible pour moi au début de mon séjour. Je devins un abonné fidèle de l’académie de musique où on pouvait écouter de grands solistes comme le tout jeune Zoltán Kocsis qui vient de nous quitter. La réputation de Budapest était telle que la ville accueillait des étudiants du monde entier mais aussi des festivals de printemps puis d’automne qui proposaient une programmation plus qu’honorable avec de nombreux artistes étrangers." La suite sur hu-lala.org

En Hongrie, 'opération donne-ton-manteau' face à la vague de froid

"Dans la nuit de dimanche à lundi il a fait moins 28 degrés à Budapest. Un climat mortifère pour les milliers de sans-abri qui vivent dans la capitale hongroise.
Les rares centres d’hébergement ont été littéralement pris d’assaut. Une aubaine pour ces rescapés du froid. Mais beaucoup de sans-abris restent à la rue. Souvent par choix… Une vingtaine de personnes seraient déjà mortes de froid, selon un comptage non officiel." La suite et vidéo sur euronews.com

lundi 9 janvier 2017

Budapest 1956 avec Guillaume Métayer à la librairie Ombres Blanches à Toulouse le 1er février 2017 à 18 h

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Certains d’entre vous ont assisté à la conférence passionnante qu’avait donnée Guillaume Métayer le 13 avril 2016, dans le cadre de l’association franco-hongroise de Midi-Pyrénées : « 1956 dans la littérature hongroise, ou la tragédie de la liberté ». Nous avions tous apprécié sa façon à la fois savante et poétique mais toujours accessible, de présenter ces événements complexes et dramatiques au travers de textes qu’il avait choisis et que pour la plupart il nous a fait découvrir.

Depuis, Guillaume Métayer a publié, aux éditions du félin, juste à temps pour le soixantième anniversaire de la révolution hongroise, une anthologie de textes de quelques-uns des plus grands écrivains hongrois, pour la plupart inédits en français, qu’il a fait traduire pour l’occasion.
BUDAPEST 1956

La révolution vue par les écrivains hongrois

Anthologie dirigée par Guillaume Métayer

Il viendra présenter cet ouvrage le 1er février 2017 à 18heures, à la librairie Ombres Blanches, 3, rue Mirepoix

Yvette Goldberger-Joselzon aura le plaisir d’animer cette rencontre, au cours de laquelle seront évoqués des écrivains déjà connus du public francophone, avec ici des textes inédits (Márai, Örkény, Déry, F. Kárinthy, et bien d’autres) et d’autres qui n’avaient encore jamais été traduits en français (Aczél, Petri, Mándy, Göncz, etc...). C’est pour le public français que Guillaume Métayer a conçu cette anthologie et ardemment travaillé à sa publication.

Guillaume Métayer, traducteur littéraire du hongrois et de l’allemand, ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé de lettres classiques, est chercheur au CNRS. Il travaille sur la postérité des Lumières en France et en Europe centrale.

La séance sera ponctuée de lectures en français et en hongrois

Librairie Ombres blanches
3 rue Mirepoix, 31000 Toulouse
05 34 45 55 32
 

dimanche 8 janvier 2017

Centre urbain - Blaha Lujza tér, Cour des miracles

"Blaha Lujza tér est une fausse place, née de la destruction du vieux théâtre de Pest en 1965. Mais un vrai carrefour, là où se croisent le jour le centre-ville et la banlieue, les Pesti de la classe moyenne citadine et les cigány des faubourgs. Une sorte de Cour des miracles où se toisent le soir venu les csöves, les földönfutó et les koldus.
Blaha Lujza tér – « Blaha » pour les gens de la rue – est un accident de l’Histoire tourmentée de Budapest. Un traumatisme du même ordre que les Halles de Paris après la destruction des pavillons Baltard et le creusement du « forum » et de la gare RER. Car Blaha Lujza tér est née d’un calcul malheureux des ingénieurs chargés du métro 2, lesquels avaient pensé que le magnifique Théâtre national – ancien théâtre de Pest – ne résisterait pas aux vrombissements du trafic sous-terrain. Fortement fragilisé en 1956 lors de l’insurrection de Budapest, l’édifice fut donc sacrifié sur l’autel du transport moderne." La suite sur hu-lala.org

Les Oiseaux de Verhovina Présentation du roman d’Ádám Bodor - Institut hongrois de Paris 27 février 2017 à 19 h 30

"En présence de Sophie Aude, traductrice littéraire, et András Kányádi, maître de conférences à l’INALCO. Avec la participation de Matyas Simon, comédien.
Ádám Bodor est né en 1936 à Cluj Napoca (Kolozsvár). Hongrois de Transylvanie, il vit en Roumanie jusqu’à son exil en Hongrie en 1982. Doté d’une voix insolite, souvent comparé à Buzzati ou à Beckett, on lui doit notamment La Vallée de la Sinistra (Robert Laffont, 1995 ; Cambourakis, 2016) qui connut un succès éclatant à sa sortie et La Visite de l’Archevêque (Robert Laffont, 2001 ; Cambourakis, 2015) où il pousse l’absurde à son paroxysme. Les Oiseaux de Verhovina (Cambourakis, 2016) est son dernier roman publié en français." La suite sur litteraturehongroise.fr

samedi 7 janvier 2017

Hongrie: la production industrielle progresse de 0,9% en novembre

"La production industrielle hongroise a progressé de 0,9% en novembre, après une hausse de 2% en octobre, dans une première estimation annoncée vendredi le Bureau central des statistiques (KSH) à Budapest.
Sur un an, la production industrielle augmente de 0,6% en novembre, après un recul de 2,1% en octobre." La suite sur lepoint.fr

vendredi 6 janvier 2017

Guillaume Métayer, chercheur au CNRS et traducteur littéraire parle de l’anthologie Budapest, 1956, La révolution vue par les écrivains hongrois

"Guillaume Métayer, chercheur au CNRS et traducteur littéraire parle de l’anthologie Budapest, 1956, La révolution vue par les écrivains hongrois publiée sous sa direction aux Éditions du Félin, « Les marches du temps », en octobre 2016

Cet automne, nous commémorons le 60e anniversaire de la révolution hongroise de 1956. À part cet événement, qu’est-ce qui vous a donné l’idée de publier une anthologie d’œuvres littéraires hongroises autour du thème de la révolution ? Quelle est votre relation avec cette dernière ?

J’appartiens à une génération qui a connu les deux blocs. Je venais de passer le bac lorsque le mur est tombé. Nous avons été élevés avec cette angoisse d’un monde coupé en deux, et je me souviens très bien de l’étrange fascination qu’exerçait sur moi ce monde de l’Est écrasé par la dictature. Lorsque nous avons étudié au Lycée le soulèvement hongrois de 1956, la plupart de nous avions spontanément, je crois, une grande sympathie pour le courage et les idéaux des insurgés." La suite sur litteraturehongroise.fr

La soirée des courts métrages samedi 26 janvier 2017 à 19 h 40 au cinéma l'Entrepôt

Cinéma l'Entrepôt

Confidences à Aulaines avec Catherine Paysan [vidéo]

"L’écrivaine sarthoise Catherine Paysan vient de sortir son nouveau et dernier roman : "L’enterrement d’un juif hongrois" (Albin Michel). Un livre dans lequel elle parle de son mari, Emil Hausen, et des liens qui les unissaient. L’histoire porte sur le choc des cultures et le rapport à l’Autre : fulgurant, difficile, merveilleux, éprouvant…
La "dame d’Aulaines" vient de publier son nouveau et dernier roman : L’enterrement d’un juif hongrois, chez Albin Michel. L’ouvrage porte sur Emil Hausen, l’homme qu’elle a épousé, à 42 ans, et qu’elle a vu mourir en 2000 quand sortait son recueil de nouvelles. Au-delà de l’histoire autobiographique, dans un français lumineux, Catherine Paysan y parle de l’Autre et du choc des cultures." La suite sur ouest-france.fr

Hongrie: le taux de chômage tombe

"Le taux de chômage en Hongrie a reculé à un nouveau plus bas à 4,5% de la population active pour la période allant de septembre à novembre, après 4,7% durant la période précédente (août-octobre), a annoncé jeudi le Bureau central des statistiques KSH. Il y a un an, le taux de chômage hongrois s'était établi à 6,2%. KSH ne publie pas de chiffres mensuels du chômage, estimant qu'ils sont trop volatils. Selon la norme européenne harmonisée d'Eurostat, le taux de chômage s'est établi à 4,9% en septembre (dernier mois connu)." La suite sur lefigaro.fr

La « suspension » du Népszabadság jugée illégale

"Mediaworks Zrt. vient d’être condamnée par la justice, suite à la suspension brutale du Népszabadság en octobre dernier. La cour a qualifié la suspension de licenciement déguisé et a estimé que la méthode employée par le groupe de presse n’avait pas respecté le cadre prévu par la loi.
Troisième round dans l’affaire du Népszabadság, le quotidien de gauche brutalement « suspendu » le 8 octobre dernier, selon les termes de son propriétaire Mediaworks Zrt. Sans prévenir la rédaction, le groupe de presse avait décidé de procéder à la fermeture des locaux et de mettre les salariés en chômage technique dans l’attente de l’élaboration d’une nouvelle formule. La nouvelle avait créé l’émoi en Hongrie, où plusieurs manifestations avaient été organisées en soutien à la liberté de la presse." La suite sur hu-lala.org

En Hongrie, la « société civile » veut un des siens à la tête de l’État

"Une pétition vient d’être lancée pour que l’Assemblée hongroise examine la candidature de László Majtényi, juriste issu de la « société civile », à l’élection présidentielle hongroise. L’objectif est de désigner un successeur non-Fidesz à János Áder, dont le mandat sera remis en jeu au printemps prochain.
L’élection présidentielle hongroise aura sans doute lieu à peu près à la même période que l’élection présidentielle française. En Hongrie, l’exercice démocratique se confine à l’enceinte du Parlement, car le chef de l’État y est désigné par les députés. Pour éviter de laisser la majorité « sans frein car sans contre-pouvoir », Sándor Székely a lancé une pétition populaire pour soutenir une candidature indépendante en la personne de László Majtényi, un juriste longtemps conseiller de l’ombre de plusieurs dirigeants politiques." La suite sur hu-lala.org

jeudi 5 janvier 2017

2017 pourrait vraiment être « l’année de la rébellion »

"Tribune publiée le 3 janvier 2017 dans Kettős Mérce. Traduite du hongrois par Ludovic Lepeltier-Kutasi.


Viktor Orbán a déclaré dans un entretien paru avant Noël que « 2017 sera l’année de la rébellion ». Cela signifie pour lui qu’il n’hésitera pas à mobiliser toute la puissance de l’État pour combattre les institutions indépendantes qui résistent encore à son omnipotence. Il a notamment dit vouloir faire le ménage du côté de la société civile.

Dans une analyse similaire à celle-ci, faite il y a un an, j’avais dit que 2016 serait l’année de l’augmentation des salaires. C’est peu ou prou ce qui est arrivé. Effectivement, la fin de l’année écoulée s’est traduite par une hausse des revenus, bien que le problème des bas-revenus, savamment entretenu par le Fidesz lui-même – ce qu’Orbán ne dément pas -, n’ait pas été complètement réglé. Si l’on regarde les pays voisins, les salaires y restent plus élevés qu’en Hongrie, tandis que les revenus médians y valent deux fois celui d’ici. Nous comparons ici la Hongrie avec des pays qui sont partis de la même ligne de départ." La suite sur hu-lala.org

Le Donald Trump européen s'appelle Viktor Orbán

"Le Premier ministre hongrois affirme «protéger la civilisation chrétienne» face aux attentats islamistes, manifeste un respect très relatif de la liberté de la presse et lorgne avec admiration de l'autre côté de l'Atlantique.
A priori, c’était dans la poche. Le 2 octobre dernier, les Magyars devaient refuser massivement par référendum les quotas de migrants envisagés par Bruxelles pour mieux dispatcher le flux de réfugiés. Des milliers de panneaux, de pubs dans les quotidiens, de spots et de fascicules gouvernementaux annonçaient l’Apocalypse si les citoyens boudaient les urnes. Les sondages prédisaient un «non» écrasant mais au lieu de ça, Viktor Orbán s’est pris un camouflet: participation sous les 50%, scrutin invalidé." La suite sur slate.fr

Vienne et Budapest, si proches, si lointaines

"Par Pierre Waline
La veille d’un match Autriche-Hongrie, une vieille dame demande à ses petits enfants: « Mais contre qui jouent-ils donc ? ». L’anecdote est là pour nous rappeler le bon vieux temps de la double monarchie, alors que Vienne et Budapest étaient des villes sœurs.
Deux sœurs qui, aujourd’hui, sembleraient plutôt se tourner le dos, quand elles ne se boudent pas. Et pourtant, comme elles se complètent ! Bien différentes, certes : Vienne, la blonde sage et prude ; Budapest la brune effrontée et sauvageonne. Mais à croquer toutes deux à pleines dents pour notre plus grand plaisir." La suite sur hu-lala.org

mercredi 4 janvier 2017

Imre Kertész : "L'histoire de mes morts" par Clara ROYER

“Vivre et écrire le même roman” : Imre Kertész vécut l’écriture comme un acte existentiel et personnel, une expérience de transformation qui lui permettait de liquider son passé, créer une oeuvre et diff érer la mort.
C’est dans la Hongrie communiste, et sous couvert d’une carrière d’auteur de comédies musicales que, dans les années 1960, l’ancien déporté fit de son écriture une activité clandestine à la marge, pour construire l’une des oeuvres majeures du siècle. Nourri de littérature européenne, cet auteur incontournable déploie une méditation sans compromis sur l’Europe, dont la portée fut reconnue, à partir des années 1990, en Allemagne puis en France.
Avec le prix Nobel, qui lui valut autant de gloire que de souffrances, et la maladie qui l’entrava à la fi n de sa vie : Imre Kertész engagea jusqu’au bout une lutte pour l’écriture que Clara Royer met en lumière dans la première biographie en français qui lui soit consacrée.
Fondé sur une vingtaine d’entretiens menés en hongrois par Clara Royer entre 2013 et 2015, jusqu’à ce que la mort frappe Imre Kertész le 31 mars 2016, cet essai biographique utilise aussi des sources totalement inédites : l’écrivain a mis à la disposition de Clara Royer ses documents privés et l’a autorisée à consulter ses archives à l’Académie des arts de Berlin, où elle a eu accès à ses journaux personnels.


Janvier, 2017 / 14,5 x 24,0 / 400 pages
ISBN 978-2-330-07261-2
prix indicatif : 24, 00€ 

Source : actes-sud.fr

Audition de M. György Károlyi, ambassadeur de Hongrie en France Mercredi 4 janvier 2017

Monsieur l’Ambassadeur Georges Károlyi était auditionné ce matin par la Commission d'enquête du Sénat sur les frontières européennes, le contrôle des flux des personnes et des marchandises en Europe et l'avenir de l'espace Schengen.
Vidéo sur senat.fr Durée 2 h 45

mardi 3 janvier 2017

Nina Yargekov - Double nationalité

"Et tant pis pour celles et ceux qui n'auront pas lu "Double nationalité". Elles, ils, seront simplement passés à côté d'un petit bijou.
C'est excellent de bout en bout, un pavé de 684 pages qu'on dévore, où l'attention est tenue en éveil par une grande inventivité narrative, le tout écrit à la deuxième personne du pluriel. Je me suis régalé, tant par la forme qui est savoureuse, drôle, un peu déglinguée, que par le fond qui aborde des sujets sérieux du passé, de l'histoire avec un grand H et d'aujourd'hui, voire éternels, qui se situent ici chez nous ou là-bas à l'étranger mais qui sont de partout et universels, qui me (nous) touchent personnellement et ceci sans manichéisme en analysant toujours, comme dans un cerveau en ébullition, le pour et le contre des faits, des situations et conduisant après réflexion à des partis pris humanistes.
Les questions de l'identité, de la nationalité, de la citoyenneté y sont traitées à la fois d'une manière juridique mais aussi morale, humaine et tout cela avec légèreté, drôlerie et une richesse langagière étonnantes. Ce roman est aussi parsemé de jurons truculents, inventifs, de digressions foutraques tout en poursuivant un fil conducteur qui est une réflexion profonde sur les problématiques de l'identité, sur les notions de réfugié politique, de migrant économique.
Difficile de définir en quelques mots toute la richesse, l'intelligence et la saveur d'un tel roman. Les deux annexes déposées à la fin du roman sont également des petites perles de drôlerie. Bravo encore à Nina Yargekov dont le roman a reçu le prix du Café de Flore 2016."

JPF 

Nina Yargekov sera l'invitée des Mardis hongrois de Paris le 14 février 2017

Un court-métrage inspiré du roman vient de sortir 

Gerda Taro et Robert Capa, une passion photographique

"Ils étaient deux, mais la postérité n’a longtemps retenu que le nom de Robert Capa. Et pourtant, ces deux-là s'aimèrent et signèrent ensemble leur œuvre photographique.
Ils sont irrésistibles sur cette photo prise à Paris en 1935 à une terrasse de café : ils sont jeunes, joyeux, amoureux et follement doués : lui, c’est Robert Capa, le Hongrois aux allures de gitan et au charme ravageur, devenu LE grand reporter de guerre prenant tous les risques pour une bonne photo… Elle, cette jolie rousse qui sourit sous son petit béret, c’est Gerda Taro, d’origine germano-polonaise, LA première femme photo reporter, qui trouvera la mort deux ans plus tard en couvrant la guerre d’Espagne." La suite et émission (56'19) à écouter sur franceinter.fr

Le « recyclage » des professeurs de russe dans la Hongrie de 1990

Par
"Peu de gens peuvent s’imaginer à quel point le changement de régime en 1989/1990 a pu entraîner un bouleversement dans la vie des gens.
Passer d’une économie administrée où l’Etat s’assurait du fait que chacun puisse avoir un emploi, ne serait-ce que sur le papier, à une économie de marché n’a pas été sans conséquence sur le travail de centaines de milliers de Hongrois. Parmi eux, il est une catégorie que j’ai fréquentée dans mes fonctions de professeur de français langue étrangère de l’institut: les professeurs de russe.
Du jour au lendemain, le gouvernement hongrois décida que le russe qui était obligatoire ne le serait plus. Il faut dire que la langue du grand frère soviétique n’avait jamais joui d’une grande popularité en Hongrie et nombreux étaient les élèves qui arrivaient au baccalauréat sans être capables de maîtriser les fondamentaux d’une langue qui leur avait pourtant été enseignée pendant huit ans. Les professeurs de russe n’avaient donc pas la tâche facile durant la période communiste, mais avec la chute de l’ancien régime c’est leur gagne-pain qui était tout simplement menacé." La suite sur hu-lala.org

Le marché de Noël des Champs-Elysées ferme ses portes

"Alors que sa fermeture était initialement prévue pour le 8 janvier, le marché de Noël des Champs-Elysées fermera finalement ses portes ce lundi soir. Quel bilan pour cette édition 2016 ?
...A la suite d'une réunion avec les commerçants, la décision a été prise de fermer non pas le dimanche 8 - comme l'avait annoncé initialement Marcel Campion, mais ce lundi 2 janvier." Source : francetvinfo.fr

Le stand hongrois a donc fermé ses portes. 

Soirée de présentation de Hulala à Paris

"Les Mardis hongrois de Paris invitent un membre de la rédaction de Hulala à présenter le site d'information à Paris, le mardi 17 janvier prochain à 20h30 à la Brasserie Le Saint-André.
Les Mardis hongrois de Paris ont invité la rédaction de Hulala à présenter son travail mardi 17 janvier prochain à la Brasserie Le Saint-André. Hulala est un site d'information francophone fondé en 2009 à Budapest." La suite sur mediapart.fr

lundi 2 janvier 2017

Vu de Hongrie. Le facétieux Nándor Fa anime le Vendée-Globe

"Vétéran de ce mythique tour du monde à la voile en solitaire, le navigateur né en 1953 pourrait terminer dans le top 10 aux Sables-d’Olonne s’il ne subit aucune avarie. La perspective emballe les observateurs hongrois.
Pour l’instant, le vent est avec lui. Huitième derrière le Français Louis Burton, Nándor Fa et son monocoque Spirit of Hungary, conçu en grande partie selon ses propres plans, foncent vers le fameux Cap Horn franchi le 23 décembre dernier par le leader Armel Le Cléac’h. L’ancien lutteur arrivé cinquième lors de son baptême du feu en 1992-1993 profite des nombreux abandons ayant émaillé la compétition dont il est le prodigieux doyen (63 ans) et l’unique représentant hongrois jusqu’à présent." La suite sur courrierinternational.com

Pour 2018, les socialistes hongrois ont trouvé leur candidat providentiel

"Le Parti socialiste hongrois (MSzP) a désigné le maire de Szeged, László Botka, âgé de 43 ans, pour défier Viktor Orbán au poste de Premier ministre lors des prochaines élections législatives, prévues en avril 2018.
Les pourparlers ont été douloureux et chaotiques, mais la décision semble ravir les socialistes hongrois : le très populaire maire de Szeged, László Botka, sera bel et bien leur candidat aux élections parlementaires de 2018. L’annonce est tombée le 23 décembre dernier au terme de plusieurs semaines de discussion entre la direction du MSzP et l’édile de la troisième ville de Hongrie. Marginalisé lors du dernier congrès du parti puis courtisé par son président Gyula Molnár, László Botka a posé ses conditions pour assumer la tête de liste : l’union de la gauche autour d’un projet politique commun ainsi que le renouvellement des candidats dans les circonscriptions." La suite sur hu-lala.org

Wizz Air ouvre 5 lignes entre Budapest et les Balkans

"A partir du printemps, la compagnie aérienne low cost hongroise va relier Budapest à cinq capitales des pays de la région des Balkans.
L’annonce a été faite à la mi-décembre : à compter du mois d’avril 2017, la compagnie Wizz Air effectuera deux vols aller/retour par semaine au départ de Budapest vers Skopje en Macédoine, Podgorica au Monténégro, Tirana en Albanie, Pristina au Kosovo et Sarajevo en Bosnie-Herzégovine. Les billets ont déjà été mis en vente au tarif de base de 6 000 huf l’aller, soit environ 20 euros." La suite sur hu-lala.org

1956, naissance d'un nouveau monde : document inédit diffusé sur France 5.

"Début novembre 1956. En Hongrie, l’Armée rouge fonce sur Budapest pour écraser un peuple qui se bat pour sa liberté. En Egypte, les troupes françaises, anglaises et israéliennes prennent d’assaut le canal de Suez. Objectif : abattre Gamal Abdel Nasser, le porte-étendard du nationalisme arabe.
A peine onze ans après la Seconde Guerre mondiale, le monde est prêt à s’embraser. Que se passe-t-il cette année-là ? Pourquoi les équilibres de 1945 basculent-ils avec autant de violence ? Quels nouveaux rapports de force émergeront de ces bouleversements ?
Le dimanche 15 janvier à 22h35 sur France 5, un film documentaire inédit propose un retour sur cette année 1956, une année charnière de la guerre froide. Une année qui a rebattu toutes les cartes de la géopolitique pour les décennies à venir." La suite sur leblogtvnews.com

dimanche 1 janvier 2017

The East Gipsy Band of Budapest Feat. Tim Ries mardi 10 janvier 2017 à 19 h 30 et 21 h 30 au Duc des Lombards

Quand le saxophoniste des Rolling Stones Tim Ries s’associe au renouveau de la scène du jazz hongrois, le résultat est aussi explosif qu’inattendu!
Gypsy Jazz
Tim Ries (Sax)
Gusztav Balogh (Chant)
Lajos Sarkozi (vln)
Lajos Sarkozi (Guitare)
George Orban (Contrebasse)
Jozsef Balazs (Piano)
Vilmos Olah (Percussions)
Elemer Balazs (Batterie)
 
 Source et réservations : ducdeslombards.com



Duc des Lombards
42 rue des Lombards 75001 Paris
Réservations & Contact
01.42.33.22.88
Contact >>
ACCÈS
Métro Châtelet
(sortie place Ste Opportune)
Lignes 1, 4, 7, 11, 14
RER Châtelet-Les Halles
Lignes A, B
Bus
21 - 72 - 74 - 85 - 38 - 47 - 67
69 - 70 - 75 - 76 - 81 - 58 - 64

Prochaine soirée des Mardis hongrois de Paris le 3 janvier 2017 à partir de 20 h à la brasserie Le Saint-André

Les Mardis hongrois de Paris vous souhaitent une belle et heureuse année 2017 !

B.Ú.É.K.

Boldog új évet kívánunk!

Et rendez-vous le 3 janvier 2017

Prochaine soirée
le mardi 3 janvier 2017
à partir de 20 h
à la brasserie Le Saint-André
2, rue Danton 75006 Paris
 Métro Saint-Michel
Kedves Mardis Hongrois-látogatók,
A legközelebbi összejövetel január 3. este 8 órakor kezdődik
Le Saint-André kávéházban
2, rue Danton 75006 Paris
 Métro Saint-Michel


Les Mardis hongrois sur Youtube
Les Mardis hongrois sur France 2 émission Télématin
Les Mardis hongrois de Paris sur France Inter
Les Mardis hongrois de Paris sur Hulala







samedi 31 décembre 2016

Mardis hongrois 2017 - Rencontre avec Ludovic Lepeltier-Kutasi qui présentera Hulala le 17 janvier 2017 à 20 h 30

Brasserie Le Saint-André 2, rue Danton 75006 Paris
Métro - RER station Saint-Michel



Hulala est un site d'information francophone fondé en 2009 à Budapest. Son objet est à l’origine d’offrir un traitement indépendant et de qualité sur l’actualité de la Hongrie. En sept ans, Hulala est devenu le média de référence francophone sur ce pays, de par le volume de ses archives (plus de 2500 articles), l’étendue de son lectorat, son réseau de collaborateurs (journalistes freelance, chercheurs, étudiants), mais aussi ses relations privilégiées avec des grands titres de la presse française, belge et suisse.
Depuis 2016, Hulala a élargi sa couverture géographique à l’échelle de l’Europe centrale avec une équipe éditoriale renouvelée et un réseau de correspondants en construction en Pologne, République tchèque, Slovaquie, mais aussi... dans certains pays où vivent d'importantes diasporas centre-européennes. Pour 2017, l'équipe dirigée par Corentin Léotard ambitionne de développer un modèle économique viable et pérenne. 


Ludovic Lepeltier-Kutasi
Membre de la rédaction de Hulala. Diplômé de l’École des Hautes Études en Sciences sociales, doctorant en géographie à l’Université de Tours, rédige une thèse sur le huitième arrondissement de Budapest (Józsefváros).