jeudi 26 juillet 2012

Hommage aux Justes de Hongrie et de France

"François Hollande vient de rappeler la responsabilité de „la France” dans la raffle du Vel d’Hiv où, les 16 et 17 juillet 1942, 13 000 Juifs, dont 4000 enfants, furent envoyés dans les camps de la mort. Des Juifs arrêtés à Paris non par des soldats allemands, mais bel et bien par leurs compatriotes, des policiers français.
Une déclaration qui a aussitôt suscité une vive polémique; certains, indépendamment de leur appartenance politique, ayant amèrement regretté ces propos, au prétexte que „la France” n’est pas solidaire du régime de Vichy. Personnellement, si j’avais déjà approuvé les propos tenus par Jacques Chirac 18 ans avant, j’aurais aussi tendance à approuver ceux récemment tenus par son successeur, bien que ce dernier aille beaucoup plus loin. Car, même si le régime du maréchal Pétain ne s’appuyait sur aucune délégation du peuple, partant était illégitime, voire illégal, nous ne saurions pour autant échapper à notre passé, quel qu’il soit, et devons avoir le courage et l’honnêteté de l’assumer." La suite sur francianyelv.hu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire