dimanche 31 janvier 2016

Budapest: Mendelssohn et Schumann réunis dans une Folle journée (marathon musical)

Par Pierre Waline
"Depuis 2008, sous l’impulsion de son chef Iván Fischer, l’orchestre du Festival de Budapest organise chaque année en liaison avec le Palais des Arts de Budapest (Müpa) un „marathon” musical, journée de concerts non stop entièrement consacrés à un compositeur donné. Après Tchaïkovski, Dvořák, Beethoven, Schubert, Mozart, Bartók, Bach et Stravinsky, le choix s’est porté cette année non sur un, mais sur deux compositeurs: Robert Schumann et Félix Mendelssohn.
Voilà une idée fort bien venue. Schumann et Mendelssohn: deux compositeurs contemporains, au demeurant amis, qui marquèrent tous deux profondément la vie musicale allemande de leur époque et disparurent tous deux prématurément. Les associer était donc une excellente idée." La suite sur francianyelv.hu

Le soldat oublié. 56 ans de captivité Un film documentaire de Balázs Ravasz 26 février 2016 à 20h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Information : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
Documentaire, VOSTF
András Toma a vécu presque 56 ans de sa vie en captivité en Russie, avant de pouvoir retourner dans son pays natal, la Hongrie. Recruté de force et envoyé sur le front par les troupes allemandes en automne 1944, il disparait et va être déclaré mort. Le documentaire de Balázs Ravasz raconte son histoire, histoire du dernier prisonnier de la Seconde Guerre Mondiale.
« Il me raconte tant d'histoires sur la guerre et sur la période pendant laquelle il était prisonnier de guerre. Pourtant, il refuse de parler des années passées dans cet asile. Quand va-t-il enfin briser ce silence ? » - Pannika, la soeur d’Andras
Entrée libre

Tourisme : des agents de voyage hongrois et des journalistes allemands en Tunisie

"Une centaine d’agents de voyages hongrois et vingt journalistes allemands séjournent en Tunisie, du 28 au 31 janvier, dans le cadre de la promotion de la destination tunisienne sur les marchés émetteurs d’Europe a indiqué samedi, le Ministère du tourisme et de l’artisanat, dans un communiqué.
Les agents de voyages hongrois sont réunis dans le cadre d’un éductour pour découvrir l’offre touristique tunisienne à Sousse, Hammamet et Tunis et ce à l’initiative du ministère et du tour-opérateur hongrois Taurus Reisen." La suite sur maghrebemergent.com

samedi 30 janvier 2016

Hongrie: le terrorisme, une aubaine pour Viktor Orbán?

Par Pierre Waline
"Alors qu’en Allemagne, Angela Merkel voit sa cote tomber en chute libre dans les sondages, son homologue hongrois Viktor Orbán, connaît un mouvement inverse, sa cote remontant de façon, certes moins spectaculaire, mais malgré tout significative.
Et pourtant, les problèmes ne manquent pas: malaise et grogne chez les enseignants et le personnel hospitalier, conflits ouverts entre le Premier ministre et certains de ses proches, tels le maire de Budapest István Tarlos ou encore son ancien ami Lajos Simicska, avec qui est engagée une guerre sans merci. Dans un pays où la fuite  des jeunes à l’étranger prend une ampleur préoccupante (un demi million partis définitivement en moins de 5 ans sur un population de 10 millions)." La suite sur francianyelv.hu

Carnaval pour enfants 2016 le 10 février 2016 à 15h30 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Information : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

photo : Franciska Dede
Comme les années précédentes, nous invitons les plus jeunes à participer à notre bal masqué qui verra défiler des princesses, des Zorros et des Petites chaperons rouges, ainsi qu’à un concours de déguisement où les masques les plus drôles, les plus sophistiqués et les plus beaux sont récompensés. Programme en langue hongroise.
Entrée libre

Catastrophe des boues rouges en Hongrie: relaxe générale

"En Hongrie, après plus de trois ans de procès, les responsables d’une usine d’aluminium dont une digue avait cédé en 2010, provoquant la mort de dix personnes, ont tous été acquittés ce jeudi 28 janvier.
Le 4 octobre 2010, la digue d'un réservoir de déchets toxiques s'effondrait en Hongrie, à 160 km à l'ouest de Budapest. Une gigantesque vague de boue rouge haute de 2 mètres frappait de plein fouet quatre villages. Bilan : 10 morts, 200 blessés brûlés par les boues, des centaines de maisons ravagées et des champs dévastés. L'état d'urgence avait même été décrété dans trois départements de l'ouest du pays." La suite sur rfi.fr

La migration devient le premier problème de sécurité publique de l'UE, selon le PM hongrois

"Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré vendredi à Sofia que la migration est devenue le premier problème de sécurité publique de l'Union Européenne (UE) et que le peuple doit être protégé.
A ce jour, la crise migratoire est gérée comme un problème économique et culturel, a déclaré M. Orban lors d'une conférence de presse conjointe après sa rencontre avec son homologue bulgare Boyko Borissov." La suite sur china.org.cn

Les dentistes hongrois débarquent en ville

"Santé - Des praticiens se déplacent de Budapest pour des préconsultations gratuites. Agacement chez les dentistes genevois.
Consultation complète ce week-end. Mais une place est encore disponible samedi prochain à Thônex, annonce la téléphoniste à l’autre bout de l’Europe. Venus tout droit de Budapest à bord de leur vol à bas coût, les dentistes hongrois reçoivent désormais gratuitement à Genève. Au terme de la consultation, le patient reçoit son devis. S’il l’accepte, son traitement se poursuivra dans une clinique de la capitale hongroise. Le billet d’avion et une nuit d’hôtel sont offerts." La suite sur tdg.ch

Migrants : pas de clôture avec la Roumanie

"La Hongrie n'exclut pas de construire une clôture à sa frontière avec la Roumanie pour stopper la vague migratoire si la situation l'imposait, mais n'en a pas l'intention pour le moment, a déclaré aujourd'hui le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto. «Nous n'érigeons pas de clôture en ce moment sur la frontière avec la Roumanie. Cela sera possible à l'avenir, mais nous espérons que la situation ne l'imposera pas», a indiqué Peter Szijjarto au cours d'une conférence de presse à Bucarest." La suite sur lefigaro.fr

jeudi 28 janvier 2016

Pourquoi la Hongrie est-elle devenue le nouveau Benidorm, la nouvelle terre promise de nombreux Belges ?

"Une langue incompréhensible, un passé plombé par la grisaille communiste et Viktor Orban comme premier ministre: la Hongrie n'a pas vraiment l'image d'un paradis. Et pourtant, de plus en plus de Belges s'y installent. Mais qu'espèrent-ils trouver ?
En 2011, 463 Belges étaient inscrits à l'ambassade belge en Hongrie. En 2015, ce nombre a presque doublé. Mais leur nombre exact reste en réalité un mystère, car les Belges ne sont pas obligés de se signaler à l'ambassade. On remarque tout de même que de plus en plus de pensions sont versées par l'état belge à des compatriotes qui vivent en Hongrie. Tout comme le boom des pages Facebook de Belges partageant des informations sur leur expérience de la Hongrie.
Un tel engouement n'a rien de surprenant pour l'agent immobilier Evert Brons : "Les pensionnés et invalides ne payent pas d'impôts en Hongrie. Une règle qui vaut aussi pour les étrangers qui sont inscrits dans notre pays et y vivent une grande partie de l'année. À la fin du mois, ça fait quand même une sacrée différence." La suite sur levif.be

Catastrophe des boues rouges en Hongrie: relaxe générale au pénal

"Un tribunal hongrois a relaxé jeudi au pénal les responsables d'une usine d'aluminium de l'ouest de la Hongrie à l'origine d'une gigantesque coulée de boue rouge qui avait fait dix morts et occasionné une pollution majeure dans la région danubienne en 2010.
Quinze personnes, dont le patron de la société de bauxite-aluminium MAL, répondaient d'homicide par négligence, d'atteinte aux biens publics, de violation des processus de gestion de déchets et de d'atteinte à l'environnement.
Le parquet avait requis des peines de prison ferme contre tous les prévenus, dans ce procès-fleuve débuté en 2012. Le tribunal de Veszprém a toutefois estimé jeudi que leur responsabilité pénale n'était pas engagée." La suite sur swissinfo.ch

Azerbaïdjan - Un député hongrois accuse l’Arménie de l’occupation

"Budapest, 27 janvier, AZERTAC
Lors de la discussion des articles sur l’Azerbaïdjan en marge de la session d‘hiver de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, le député hongrois de l’APCE Márton Gyöngyösi a fait une déclaration soutenant la position juste de l’Azerbaïdjan.
M. Gyöngyösi a abordé la politique d’agression des forces armées arméniennes au Haut-Karabagh et dans les régions avoisinantes, leurs férocités contre la population civile et a souligné que l’Azerbaïdjan avait subi une perte de territoire et était confronté à une catastrophe humanitaire suite à ce conflit." La suite sur azertag.az

CFT ajoute le forint hongrois à sa plateforme de négoce ParFX

"Lausanne (awp) - Le broker lausannois Compagnie Financière Tradition (CFT) a ajouté le forint hongrois (HUF) à sa plateforme de négociation électronique pour professionnels ParFX. Selon le communiqué diffusé mercredi, cette devise connaît un succès croissant auprès des acteurs du marché mondial des changes, environ 90% des transactions en forints étant exécutées hors du territoire hongrois. La Banque des Règlements Internationaux estime que le forint est devenu une des 25 monnaies les plus négociées au monde, a ajouté CFT." La suite sur romandie.com

Budapest, entre ombres et lumières

(photo: REUTERS/Laszlo Balogh)
Le pont des Chaînes dans le centre de Budapest plongé dans le brouillard, mardi 26 janvier.
Source : euronews.com

JO 2024: Le conseil municipal de Budapest approuve la construction de bâtiments

"BUDAPEST, Hongrie — Le conseil municipal de Budapest a approuvé la construction d’une série de bâtiments qui seront inclus dans sa candidature pour les Jeux olympiques d’été de 2024.
Ce projet inclut l’érection d’un stade de 60 000 personnes pour l’athlétisme, un vélodrome, un stade de tennis de 10 000 sièges, ainsi que des bâtiments temporaires au centre-ville pour des épreuves telles que le volleyball de plage et le tir à l’arc." La suite sur journalmetro.com

Uber n’est pas le bienvenu en Hongrie non plus

"Il n’y a pas qu’en France qu’on manifeste ces jours-ci contre la société de chauffeurs privés.
La semaine dernière, les taximen de Budapest ont bloqué le trafic à plusieurs reprises au niveau de la place Deák, dans le centre-ville de Budapest. Comme en France et ailleurs, ils protestent contre la concurrence jugée « déloyale » des chauffeurs de Uber." La suite sur hu-lala.org

La Hongrie à la dérive…sécuritaire

"L’« état de menace terroriste » voulu par le gouvernement hongrois fait froid dans le dos.
La Hongrie est déjà dotée de cinq types d’état d’urgence adaptés à différentes situations. Son gouvernement veut maintenant la doter d’un nouvel état d’urgence, spécifique aux menaces terroristes.
Le projet élaboré par le Ministère de la Défense – qu’a fait fuiter il y a quelques jours dans la presse un député du parti Jobbik (extrême-droite) – définit un régime d’exception particulièrement dur qui donnerait au gouvernement des pouvoirs très larges en cas de menace terroriste :" La suite sur hu-lala.org

Transparency International juge la corruption en Hongrie « très préoccupante »

"Transparency International a diffusé son rapport annuel sur la corruption dans le monde. L’ONG juge « très préoccupante » la corruption en Hongrie.
La Hongrie a obtenu un score de 54 points sur 100, en recul par rapport aux deux années précédentes (54 points). Elle se situe à la 50e place du classement, aux côtés de deux de ses voisines, la Slovaquie et la Croatie. La Pologne est en revanche loin devant, à la 30e place des pays les moins corrompus, tandis que la Roumanie est 58e." La suite sur hu-lala.org

mercredi 27 janvier 2016

Budapest üzlet du 10 au 31 mars 2016 à Paris

La marque de street wear BP en POP-UP dans le Budapest üzlet du 10 au 31 mars 2016 au 132, rue de Turenne 75003 Paris

Night circus Recirquel / Bence Vági 28 au 30 janvier 2016 - Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines


Première compagnie hongroise de cirque contemporain, le collectif Recirquel renouvelle la grande tradition du cirque d'Europe Centrale.
Animé par un souffle d'étrangeté et d'extravagance, il conjugue prouesses, beauté et élégance. Vous en aurez le souffle coupé !
Night Circus est né de la rencontre entre le talentueux metteur en scène, Vági Bence, issu du Liverpool Institute for Performing Arts, et les neuf jeunes acrobates hongrois du collectif Recirquel, formés au prestigieux Institut hongrois du cirque Baross.

Le metteur en scène exploite avec brio les multiples talents de la troupe hongroise, en traversant toutes les disciplines des cirques d'Europe Centrale : trapèze, contorsion, clown, corde lisse, mât chinois, roue cyr ou encore funambulisme. Dans l'atmosphère sombre et enfumée, décalée et tapageuse des cabarets berlinois, les acrobates, accompagnés par une chanteuse et un pianiste, offrent au spectateur émerveillé une illustration du mythe d'Icare. La poésie de la voltige s'accorde au burlesque du clown, les prouesses d'équilibre, exécutées avec une maestria confondante, se succèdent en un chant doux et suave. Dans ce monde fait de symboles et de références mythiques, la musique originale du compositeur et pianiste de jazz Péter Sárik vient rehausser la performance virtuose et lyrique des artistes.
Informations et réservations sur theatresqy.org

Les femmes de Budapest arrivent à Paris Chefs-d'œuvre de Budapest. Dürer, Greco, Tiepolo, Manet, Rippl-Rónai...

"Le musée des beaux-arts de Budapest se refait une beauté, le Musée du Luxembourg va lui servir d’écrin pour accueillir ses grands chefs-d’œuvre. Dès le 9 mars 2016 et jusqu’au 10 juillet 2016 découvrez ou redécouvrez ces tableaux de grands maîtres du Moyen Âge à nos jours."
Toute l'information sur museeduluxembourg.fr


Le Hungarian Press Photo marqué par la crise des migrants

"La 34e édition du concours Hungarian Press Photo a rendu son verdict lundi 25 janvier. Plus de 7 000 clichés de 240 photographes ont été passés en revue par le jury.
Le Grand Prix a été remis à un photographe de l’hebdomadaire HVG, István Fazekas, qui a réalisé une superbe série intitulée « Tranzitország » (pays de transit) et qui est axée sur le passage des réfugiés en Hongrie cet été." La suite sur hu-lala.org

Réunion du groupe de Visegrad avant le sommet européen de février

"PRAGUE, 26 janvier (Reuters) - Le groupe de Visegrad, composé de la République tchèque, la Pologne, la Hongrie et la Slovaquie, a prévu de se réunir pour un sommet le 15 février avant celui de l'Union européenne des 18 et 19 février consacré à la crise des réfugiés." La suite sur boursorama.com

mardi 26 janvier 2016

Chefs-d’œuvre de Budapest Musée du Luxembourg du 9 mars au 10 juillet 2016

Chefs-d’œuvre des musées de Budapest. Le Musée du Luxembourg accueille les chefs-d’oeuvre des musées de Budapest. Le célèbre Szépmuvészeti Múzeum, en cours de rénovation, se joint à la Galerie Nationale Hongroise pour présenter à Paris les fleurons de leurs collections, depuis la sculpture médiévale jusqu’au symbolisme et à l’expressionnisme. L’exposition rassemble quatre-vingt peintures, dessins et sculptures de Dürer, Cranach, Greco, Goya, Manet, Gauguin, Kokoschka (…) et une dizaine d’oeuvres emblématiques de l’art hongrois offrant une perspective inattendue sur l’art européen.
Plus d'informations et réservations sur :
Musée du Luxembourg
19 rue Vaugirard 75006 Paris

lundi 25 janvier 2016

Akos Verboczy: Montrer l’immigration de l’intérieur


"Akos Verboczy est parti de sa Hongrie natale, en Europe de l’Est, à l’âge de 11 ans, avec sa mère et sa sœur. Il a atterri à Montréal en 1986, dans le très multiethnique quartier de Côtes-des-Neiges, «à une époque où la contestation de la Loi 101 battait son plein».
Il se définit aujourd’hui, à la manière de notre Elvis Gratton national, comme un «Hongro-Québécois, judéo-chrétien, d’expression française, Est-Européen d’Amérique du Nord». Dans un récit humoristique qui traite du très complexe sujet de l’immigration, Akos Verboczy, en expliquant d’où il vient, se demande finalement où nous allons." La suite sur journalmetro.com
Voir aussi : editionsboreal.qc.ca

dimanche 24 janvier 2016

Hongrie: des centaines de manifestants contre des projets antiterroristes du gouvernement

"Plusieurs centaines de personnes ont manifesté dimanche à Budapest contre un projet de mesures antiterroristes du gouvernement prévoyant notamment des restrictions sur internet et le couvre-feu."Ce plan sonnerait la fin de la démocratie, une fois pour toute", a lancé l'organisateur de la manifestation, Lajos Bokros, à la foule estimée à quelque 800 personnes par un journaliste de l'AFP, rassemblées devant le parlement. Selon un projet qui a fuité dans les médias la semaine dernière, le gouvernement veut amender la constitution en créant une nouvelle catégorie d'urgence --"la situation de menace terroriste"-- qui, si elle était instaurée, autoriserait la prise de décrets d'exception, suspendrait certaines lois et en modifierait d'autres. Parmi la trentaine de propositions figurent le contrôle d'internet, le déploiement de l'armée dans le pays, et l'imposition d'un couvre-feu dans les zones concernées par une menace terroriste." La suite sur rtl.be

Chaire tournante - Lukács et Guy Debord : réification et société du spectacle - Conférence 9 février 2016 à 19h30 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
 Afin d’ouvrir leur formation en langue, littérature et civilisation hongroises à des expériences et pratiques variées, l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO), l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, l’Université Sorbonne-Paris 4 et l’Institut hongrois ont pris l’initiative de créer une chaire tournante. Elle accueille des personnalités francophones connues pour la qualité de leurs travaux et l'originalité de leurs activités pour une conférence-débat ouverte au grand public.
 
Lukács et Guy Debord : réification et société du spectacle
La réification, concept élaboré par Georg Lukács dans son recueil publié en 1923, Histoire et conscience de classe, désigne une pathologie sociale déterminante des sociétés capitalistes modernes : l’abstraction de l’échange marchand et la rationalisation du travail engendrent, non seulement dans l’économie mais dans toutes les sphères de la vie sociale, une attitude contemplative qui nous incite à percevoir nous-mêmes et les autres, en les réduisant à l’état de choses. La conférence montrera, d’abord, que le concept du spectacle, ainsi que certains thèmes développés par Guy Debord dans La société du spectacle (1967), sont des réélaborations de la théorie de la réification (et de leur source commune : l’analyse marxienne du fétichisme de la marchandise) et finira par quelques arguments en faveur de l’actualité de ces concepts pour la critique sociale contemporaine.
Intervenant : Attila Szigeti,  maître-assistant de philosophie à l'Université Babeș-Bolyai de Cluj/Kolozsvár
Soirée animée par András Kányádi, maître de conférences à l’INALCO
Entrée libre

Conférence - Les relations entre les historiens français et hongrois dans les années 1960. - 2 février 2016 à 19h30 Institut hongrois

L’accueil réservé à « l’école des Annales » en Hongrie
Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
La France et la Hongrie ont pu reprendre leurs relations scientifiques et culturelles au début des années 1960. La conférence analyse l’importance de ces contacts renoués et le contexte dans lequel se déroulait cette coopération entre l’historiographie hongroise et les historiens français, autour de Fernand Braudel, héritier de « l’école des Annales » qui avait déjà conquis une réputation mondiale.
Intervenant : Gábor Czoch, historien
Soirée animée par Gergely Fejérdy, historien
Entrée libre

Conférence - Budapest est autant la ville des cafés que Paris… 12 février à 20h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

La conférence sera donnée par Dr. Noémi Saly, muséologue, historienne de la littérature et du patrimoine, et écrivain. Dans une présentation plein d’entrain elle parlera - et illustrera par des projections - l’évolution et la vocation des cafés de Budapest jusqu’à nos jours.
La conférence est proposée par l’Association des Amis de l’Institut hongrois.
Entrée libre

Sur scène à guichets fermés, une rescapée d'Auschwitz danse pour la vie

"Budapest - Eva Fahidi est de ces rescapés d'Auschwitz qui témoignent, écrivent, transmettent, inlassablement. Au soir de sa vie, cette Hongroise de 90 ans monte également sur scène pour danser, "parce qu'il n'est jamais trop tard".
"Au début, je ne sentais que mes limites, tout ce que je n'arrivais pas à faire", raconte la fine nonagénaire dans une salle de Budapest, où elle a répété son duo avec la danseuse Emese Cuhorka, d'un demi-siècle plus jeune qu'elle.
"Puis lentement, j'ai appris à m'échauffer, c'est fantastique de sentir de nouvelles envies dans mon vieux corps", confie Eva en s'étirant sur le sol du studio." La suite sur lexpress.fr 

samedi 23 janvier 2016

Water polo Championnat d'Europe (Femmes)

"La Hongrie est devenue championne d'Europe après sa victoire, vendredi à Belgrade, en finale contre les Pays-Bas (9-7), et décroche son billet pour les Jeux Olympiques. C'est le troisième titre européen des Hongroises après 1991 et 2001. Pour les Néerlandaises, quatre fois championnes d'Europe (1985, 1987, 1989 et 1993) et championnes olympiques en 2008, la longue période de vingt-trois ans de disette se poursuit, après une précédent échec en 2014." La suite sur lequipe.fr

Voici le Rubik’s Cube le plus gros au monde, et il fonctionne !

"Un Rubik’s Cube géant a été créé par une équipe de fans du célèbre casse-tête inventé en 1974 par Ernő Rubik, un architecte et professeur de design hongrois. Après un premier échec, le second essai est un succès !
En novembre 2015, un fan de Rubik’s Cube avait posté une vidéo (visible ci-dessous) d’1h30 dans laquelle il dévoilait son projet baptisé Cerberus project. Le fan, faisant partie du collectif Coren Puzzle, avait mis 7 mois pour fabriquer un Rubik’s Cube 22X22 !" La suite sur sciencepost.fr

jeudi 21 janvier 2016

Csaba Palotaï – Joseph Lavandier : « The Manivelle Project » Samedi 19 mars 20h30 Ciné-concert au Paul B à Massy

Né de la rencontre entre le guitariste Csaba Palotaï et le projectionniste Joseph Lavandier, le « Manivelle Project » croise un format cinématographique rare, datant de l’entre-deux guerres, le  Pathé Baby (9,5mm) et un univers sonore contemporain. Mêlées à quelques voix parlées ou enregistrées in situ, et aux bruits mécaniques du projecteur, des créations musicales inédites forment la partition sonore électrique d’un cinéma étonnant, proche et distant à la fois. Au travers d’un subtil montage d’images diverses (actualités, films amateurs, vulgarisation scientifique), ce sont des visages et des silhouettes captées au présent d’une époque passée qui défilent devant nous. Des moments de vies qui témoignent de la complexité d’une époque, celle de l’entre-deux-guerre, qui semble parfois faire écho à la nôtre…
Paul B
01 69 75 12 80
contact@paul-b.fr
6 Allée de Québec, 91300 Massy
Informations et réservations : Paul B

Coffret DVD Miklós Jancsó chez Clavis Films !

Après le succès de la rétrospective des films de MIKLÓS JANCSÓ à La Cinémathèque française et la ressortie des Sans-Espoir dans les salles en novembre dernier, CLAVIS FILMS édite le Grand coffret DVD collector de Miklós Jancsó !
Date de sortie : 15 février 2016
Le coffret contient : 
  • - 10 longs-métrages en version restaurée (Cantate, Mon Chemin, Les Sans-Espoir, Rouges et Blancs, Silence et Cri, Sirocco d'hiver, Psaume Rouge, Pour Electre, Le Coeur du Tyran, La Saison des Monstres)
  • 6 courts-métrages inédits, réalisés par Miklós Jancsó
  • Livret Jancsó par lui même (et par ses amis) (44 pages) 
  • Entretiens avec Miklós Jancsó, Martin Scorsese, Marina Vlady, Noël Simosolo, Gérard Mordillat, János Kende, Yvette Biro, Tamás Banovich (chef décorateur de Miklós Jancsó) 
  • Cinéastes de notre temps : Miklós Jancsó (52’) documentaire de Jean-Louis Comolli (15/12/1969 © INA) 
  • Deux making of : Etude de Georg Pintér (Sirocco d’hiver), Avec une caméra à Kostroma de Zsolt Kézdi-Kovács (Rouges et Blancs
  • Une coproduction hungaro-soviétique (52’) documentaire d’Iván Forgách sur la censure soviétique du film Rouges et Blancs 
  • « Qui êtes-vous Miklós Jancsó, en dix minutes, par Emilie Cauquy » réalisé par La Cinémathèque française 
  • János Kende visite les collections d'appareils de La Cinémathèque française (9') 
  • Rencontre du public avec Marina Vlady et János Kende à La Cinémathèque française (41')
Profitez de l'offre spéciale "Mardis Hongrois" chez Clavis Films jusqu’au 15 février :
- Prix de lancement du coffret à 65 euros (frais d'envoi compris) pour les suiveurs des Mardis Hongrois
- Pour 15 euros supplémentaires vous pouvez commander une affiche de cinéma (40x60 ou 60x80) des Sans-Espoir (2015) avec la signature imprimée de Miklós Jancsó dessus (série limitée à 100 pièces)

Vous pouvez faire la réservation de votre coffret en écrivant à l'adresse clavisfilms@gmail.com 

VICTOR VASARELY MultipliCITE 2 juin - 2 octobre 2016

Une exposition triptyque pour célébrer les 40 ans
de la Fondation Vasarely et les 110 ans
de la naissance de l’artiste Victor Vasarely.
MARZAN-2   I  acrylique / toile  I  195 x 114  I  Budapest, Musée Vasarely
Un parcours en 3 lieux au coeur de la Provence

Avignon - Fondation Vouland
De nombreuses oeuvres inédites de
1929 aux années 1980 seront présentées
essentiellement grâce à une collection







Gordes - Château Renaissance L'invention d'un alphabet plastique ouvre la voie à l'élaboration de nouvelles recherches et à des Multiples présentés au Château de Gordes. Ce second volet évoque le musée didactique installé par Vasarely au Château de Gordes en 1970.



Aix-en-Provence - Fondation Vasarely

Une synthèse des arts plastiques à la dimension architecturale et urbaine conduit Vasarely à la vision utopique de la cité polychrome du bonheur, dans le rêve d'un environnement urbain transfiguré.
Des nombreuses oeuvres originales inédites issues des deux musées Vasarely hongrois (Pécs et Budapest) seront présentées pour l'exposition MultipliCITE.

Participez activement à cet événement majeur en devenant mécène : suivez le guide en cliquant sur le lien ci-après ! Fondation Vasarely

Pas besoin de référendum, dit la Cour suprême de Hongrie

"Le plus haut tribunal de Hongrie a rejeté l'idée d'organiser un référendum au sujet de la candidature de Budapest pour l'obtention des Jeux de 2024.
Le tribunal a indiqué mercredi que la question proposée était invalide puisque le scrutin serait tenu après le 17 février, date butoir afin de soumettre les documents de candidature au Comité international olympique." La suite sur radio-canada.ca

Surveillance : la Hongrie condamnée… avant la France ?

"La loi hongroise sur les opérations de surveillance antiterroriste bafoue le droit au respect de la vie privée, selon la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).
Dans un arrêt rendu le 12 janvier 2016, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné la Hongrie pour violation de l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme relatif au droit au respect de la vie privée et familiale, du domicile et de la correspondance." La suite sur silicon.fr

Que se passe-t-il en Pologne et en Hongrie? "Ils souhaitent devenir les leaders de l'Europe de demain"

"La Hongrie et la Pologne mènent de plus en plus une politique de confrontation par rapport à l'UE. "Elles partent du principe qu'en 2020 l'Union européenne n'existera plus sous sa forme actuelle" explique le politologue hongrois Péter Krekó.
Ce mardi, le parlement européen a débattu sur l'enquête de la Commission européenne à propos de l'état de droit polonais. Le politologue hongrois Péter Krekó explique à nos confrères de Knack.be pourquoi la démocratie y est en perte de vitesse et quels sont les motifs de l'écart entre l'Europe de l'Est et l'Europe de l'Ouest. "Les pays de l'Europe de l'Est basent leur stratégie politique sur l'idée que l'Union européenne n'existera plus sous sa forme actuelle en 2020." Le budget de l'UE pour les nouveaux états membres, tels que la Pologne, est fixé jusqu'en 2020. "Ces pays profitent un maximum de ce budget, car ils estiment qu'après ils n'auront plus d'argent." La suite sur levif.be

En Hongrie, les limites du travail d’intérêt public pour les Roms

"Dans les villages de Hongrie comme sur les grands chantiers de la capitale, il est difficile de les manquer : vêtus d’uniformes et de gilets jaune fluo, ils balaient les rues, arrachent des broussailles, retapent des bâtiments. Ce sont les « Közmunkas », les travailleurs communaux, payés en dessous du smic : ils gagnent 50 000 forints nets (158 euros) par mois pour accomplir des tâches d’intérêt public. S’ils refusent, ils n’ont plus droit pendant trois ans aux allocations sociales." La suite sur lemonde.fr (version abonnés)

Handball - Euro : le Danemark domine la Hongrie (30-22), les deux équipes qualifiées au 2e tour

"Le Danemark a pris le meilleur sur la Hongrie (30-22), mercredi pour la 3e journée de la première phase de l'Euro, à Gdansk. Les Danois obtiennent ainsi leur billet pour le tour principal en tant que vainqueurs du groupe D, et la Hongrie, 3e, se qualifie également. La Russie, vainqueur du Monténégro plus tôt dans la journée, était déjà qualifiée." Source : lequipe.fr

mercredi 20 janvier 2016

Handball En direct/Live. Danemark - Hongrie Championnat d'Europe - 20 janvier 2016

"Championnat d'Europe - Suivez en live la rencontre de Handball opposant Danemark et Hongrie. Ce match se déroule le 20 janvier 2016 et débute à 20:00. Eurosport propose pour cette rencontre un suivi en direct permettant de connaître l'évolution du score et les actions importantes.
Vous avez également la possibilité de donner votre avis sur le match en votant ci-dessous: qui va gagner la rencontre entre Danemark et Hongrie ?" La suite et vote sur eurosport.fr

mardi 19 janvier 2016

Concert Hélène Grimaud à Budapest: les Hongrois sous le charme.

"Par Pierre Waline
S’il est une artiste dont la personnalité sort du commun, c’est bien elle. Hélène Grimaud est connue pour des traits de son caractère parfois surprenants - telle cette phobie de l’asymétrie - et son fort tempérament. D’aucuns la comparent à Glenn Gould dont on sait les caprices. Même s’il lui est arrivé d’annuler des concerts suite à des différends avec un chef, la comparaison me semble outrée. Ne serait-ce qu’en raison de son physique, ainsi que du charme et du charisme qui émanent de sa personne. Mais aussi et surtout pour son jeu infiniment plus respectueux de l’oeuvre, exempt de ces fantaisies et sautes d’humeur par lesquelles, malgré son génie, le pianiste canadien avait parfois le don d’agacer..." La suite sur francianyelv.hu

Táncház február 5.-én 20:00-tól - Táncház le 5 février 2016 à partir de 20 h à Paris


A Tours, toutes les nuances de Robert Capa

"Connu pour ses clichés de guerre en noir et blanc, Capa s'est mis à la couleur dès 1938 : mode, reportages en URSS... Puis retour au front, en Indochine. Ses photos sont rassemblées à Tours, jusqu'au 29 mai 2016.
Des photos de Robert Capa (1913-1954), on croyait tout savoir : les portraits de Trotsky qui l'ont fait connaître en 1932, la guerre d'Espagne saisie au plus près des combats, les rares photos du débarquement, la libération de l'Europe, les portraits d'artistes après guerre, les dernières images en Indochine. On découvre aujourd'hui au château de Tours un pan peu connu de son travail : la couleur. Mais pas seulement. Car cette enivrante exposition, également riche en documents divers comme les lettres (étonnamment pas traduites pour le public) adressées à ses proches ou à ses collègues, permet d'approcher au plus près la personnalité complexe de ce photographe exceptionnel. Et l'on finit par percevoir, au fil des images présentées dans un ordre chronologique, un certain mal-être, un sentiment de désoeuvrement aussi après 1945. Celui d'un homme orphelin de la guerre, pratiquée dix ans durant." La suite sur telerama.fr

Les taxis de Budapest disent “Non à Uber”

"Après des dizaines de villes d’Europe et du monde, c’est au tour de Budapest d‘être paralysée par les taxis.
“Uber, non merci”, voilà le message des chauffeurs. Ils demandent l’interdiction en Hongrie du service américain de réservation de voitures.
Ce lundi matin, une centaine de taxis a bloqué le centre-ville de Budapest. Une manifestation surprise qui a causé d’importants embouteillages.
“On en est arrivé à un point où une société qui s’appelle Uber est devenue si puissante qu’elle nous a pris entre 50 et 55% de nos courses !”, explique un manifestant." La suite sur euronews.com

Les taxis hongrois manifestent pour demander la fermeture d'Uber

"BUDAPEST, 18 janvier (Reuters) - Les chauffeurs de taxi hongrois ont manifesté lundi à Budapest pour demander l'interdiction du service de voiture de tourisme à la demande Uber, à la popularité croissante, alors qu'eux-mêmes sont confrontés à une nouvelle réglementation qui les défavorise par rapport aux VTC. Les manifestants, qui ont réussi à bloquer l'essentiel du trafic dans le centre de la capitale, ont dit qu'ils resteraient sur place jusqu'à ce que l'application Uber ne soit plus téléchargeable sur les smartphones en Hongrie." La suite sur boursorama.com

La Hongrie n’acceptera aucun retour de réfugié, affirme Zoltán Kovács

"Le porte-parole du gouvernement, Zoltán Kovács, a réaffirmé jeudi sur la chaîne de télévision publique M1 que la Hongrie n’acceptera aucun réfugié « relocalisé » selon le plan de distribution élaboré par la Commission européenne. M. Kovács a mis en avant deux raisons : les migrants n’ont pas pour objectif de rester en Hongrie et la Hongrie n’est pas le premier pays de l’UE qu’ils ont rencontré sur leur parcours." La suite sur hu-lala.org

Essai thérapeutique : la molécule a été produite en Hongrie

"La molécule testée lors de l'essai clinique de Biotrial à Rennes, qui a fait un mort et nécessité l'hospitalisation de cinq autres patients, a été fabriquée en Hongrie et conditionnée en Italie, a déclaré lundi le laboratoire portugais Bial.
Les deux entreprises certifiées par l'UE. "La molécule a été produite par une entreprise hongroise et conditionnée par une entreprise italienne, toutes deux étant des entreprises certifiées par les autorités européennes", a fait savoir Bial, confirmant des informations de presse, sans divulguer les noms des deux sociétés. Considéré comme un fleuron national au Portugal pour ses efforts en matière d'innovation et de recherche, Bial avait développé la molécule BIA 10-2474 en vue d'un médicament censé aider à lutter contre la douleur et l'anxiété." La suite sur europe1.fr

lundi 18 janvier 2016

Handball - En direct/Live. Russie - Hongrie Championnat d'Europe - 18 janvier 2016

"Championnat d'Europe - Suivez en live la rencontre de Handball opposant Russie et Hongrie. Ce match se déroule le 18 janvier 2016 et débute à 18:00. Eurosport propose pour cette rencontre un suivi en direct permettant de connaître l'évolution du score et les actions importantes." La suite sur eurosport.fr

dimanche 17 janvier 2016

La cuisine hongroise entre tradition et modernisme

"La renommée des vins doux du Tokay n'est plus à faire.
Dans le nord-est de la Hongrie, il se produit aussi des vins secs d'étonnante qualité, notamment autour de la vallée de Mad, au coeur du Tokay (ou Tokaj), l'une des 22 régions viticoles de la Hongrie.
Ils commencent à percer dans les marchés étrangers, mais il faut du temps. Au Canada, Sandor Balla, de Tokay Wine Boutique, en banlieue de Toronto, représente plusieurs producteurs." La suite sur lapresse.ca

Handball Euro (Hommes) Hongrie - Monténégro: 32-27

"La Hongrie a débuté l'Euro 2016 par une victoire, contre le Monténégro (32-27), à Gdansk. Les Hongrois menaient déjà de quatre buts à la mi-temps (16-12). L'autre premier match du groupe D opposera à 20h15 le Danemark et la Russie." Source : lequipe.fr

Viktor Orban attendu à Moscou le 17 février

"Le 17 février prochain le premier ministre de Hongrie Viktor Orban se rendra en visite à Moscou, rapporte le quotidien Magyar Nemzet se référant à ses propres sources.
Selon le quotidien, M.Orban se rendra en Russie afin de discuter du développement de la centrale nucléaire de Paks. En décembre 2015, le groupe Rosatom a annoncé la signature d'un contrat de 10 ans portant sur la fourniture de combustible et l'octroi de services afférents pour les 5e et 6e unités de la centrale en construction." La suite sur sputniknews.com

samedi 16 janvier 2016

La force des symboles par Flora

Partout dans le monde, des foules en liesse fêtent l'avènement de la nouvelle année. Pourtant, ce jour est comme un autre. De plus, il n'est pas toujours tombé sur un 1er janvier. Sans compter que notre calendrier est relativement récent...
Depuis ma plus tendre enfance, j'ai le souvenir de la douce excitation qui régnait dans la maison: les préparatifs s'annonçaient par des effluves alléchants provenant de la cuisine et plusieurs sortes de gâteaux s'amoncelaient au frais. Dans le four en briques, confectionné par mon père, des choux farcis mitonnaient dans une grande marmite pendant des heures, tout doucement, pour être dégustés après minuit, avec une généreuse cuillerée de crème épaisse... 
La maison a été astiquée à fond car il convenait de recevoir l'hôte précieux qu'était la Nouvelle Année, avec tous les honneurs. Elle arrivait, fraîche, pleine d’énergie et de promesses, effaçant nos ardoises et nous offrant des chances nouvelles. Dehors, la plupart du temps, une épaisse couche de neige craquetait sous les pas, gommant la limite des trottoirs, comblant les caniveaux. Un ciel de plomb enveloppait la nuit, éclairée par la neige vierge.
Ce soir-là, les enfants avaient le droit de veiller, eux aussi. Les douze coups de minuit à la radio, plus tard à la télévision nous trouvaient debout, les mines en émoi, à écouter l'hymne national qui précédait les embrassades. Tout le monde était conscient de l'importance du moment, de ce rituel immuable qui nous soudait entre les membres d'une même nation, partageant le même destin, bon ou mauvais, sur cette terre qui nous a vus naître et qui devrait nous recevoir. “C'est ton berceau, et ce sera aussi ta sépulture / qui te nourrit et te recouvrira” dit Vörösmarty dans “Szózat” (Exhortation) et la beauté, la profondeur de ces vers nous plongeait dans l'émotion... Nous n'avons jamais éprouvé ce sentiment “national” comme hostile, dirigé contre quiconque... Seulement nous réunissant, solidaires.
Rozsa Tatar
Rozsa Millet
mes blogs (cliquer):

Sarkozi récompensé !

Crédit photo : Pierre Jury, LeDroit

Le chef Akos Sarkozi n'est pas peu fier de la récompense du Michelin pour le restaurant Borkonya, à Budapest: il s'est fait tatouer le macaron du Guide Michelin sur le poignet.
Source : lapresse.ca

Le film hongrois sur l’Holocauste “Le Fils de Saul” nommé aux Oscars"

"Le fils de Saul” poursuit son ascension. Après avoir remporté un Golden Globe, le film hongrois sur l’Holocauste vient d‘être sélectionné aux Oscars, dans la catégorie du meilleur film étranger. Une nomination qui est déjà presque en soi une récompense.
“Le but était de faire réaliser aux gens aujourd’hui ce qu’est un camp de concentration, depuis l’intérieur, plutôt que de le voir de l’extérieur, a posteriori ou d’un point de vue externe. Je pense que c’est une prise de conscience pour beaucoup de gens”, explique le réalisateur László Nemes." La suite sur euronews.com

Le dernier amour d'Attila Kiss - Roman de Julia Kerninon

«Par la suite, il se demanderait souvent s’il devait voir quelque chose d’extraordinaire dans leur rencontre – cette fille venant à lui sur la terrasse d’un café qui n’était même pas son préféré, qu’il ne fréquentait que rarement. Si elle était passée par là la veille, ou simplement une heure plus tôt ou plus tard, elle l’aurait manqué – il ne l’aurait jamais connue, il serait resté seul avec ses poussins et sa peinture et sa tristesse et sa dureté. Mais elle était venue, et il avait poussé doucement la lourde chaise de métal pour qu’elle puisse s’installer, et c’était comme ça que tout avait commencé.» À Budapest, Attila Kiss, 51 ans, travailleur de nuit hongrois, rencontre Theodora Babbenberg, 25 ans, riche héritière viennoise. En racontant la naissance d’un couple, Julia Kerninon déploie les mouvements de l’amour dans ses balbutiements. Car l’amour est aussi un art de la guerre, nous démontre-t-elle avec virtuosité dans son deuxième roman.

14 x 20,5
janvier 2016
128 pages
13,80 €
ISBN 978-2-8126-0990-9
Gencod 9782812609909
Éditions : Rouergue

Budapest déploie les grands moyens pour favoriser la natalité"

"Nous aimerions que nos filles considèrent que le paroxysme de l’accomplissement de soi est de nous faire des petits-enfants." Ces paroles, tenues par László Kövér dans l’hémicycle en décembre, n’ont pas manqué de susciter une vive polémique en Hongrie. Sa chevelure longue et rebelle a été coupée il y a quelques années, mais la moustache est restée. A 56 ans, le président du Parlement incarne cette garde vieillissante du Fidesz, le parti au pouvoir, qui tente d’imposer sa révolution conservatrice à une population pas assez réceptive à son goût." La suite sur lalibre.be (version abonnés)

vendredi 15 janvier 2016

Interview avec Agnès Járfás, traductrice littéraire, lauréate du grand prix de traduction de la ville d’Arles.

« J’ai découvert le style, la langue d’un auteur grâce à Victor Hugo. » 
Le grand prix de traduction de la ville d’Arles vous a été attribué pour votre traduction du roman de Szilárd Borbély, La Miséricorde des cœurs (Christian Bourgois, 2015). Quel était votre premier sentiment en apprenant la nouvelle ?
Une très grande joie. C’est une consécration. Surtout parce que ce prix a été attribué par mes pairs, les traducteurs de l’ATLAS [Association pour la promotion de la traduction littéraire]. À l’occasion de la remise du prix, j’ai appris qu’il y avait vingt livres en lice au premier tour, qu’il y en avait trois au second et que le jury m’a accordé le prix à l’unanimité. Cela m’a beaucoup touchée. J’espère que ce prix m’aidera à convaincre des éditeurs à publier les livres que je leur propose. Certains éditeurs, comme Dominique Bourgois, comptent beaucoup sur les traducteurs dans le choix des ouvrages. C’était le cas pour le livre d’Esterházy, Voyage au bout des seize mètres [Christian Bourgois, 2008]." La suite sur litteraturehongroise.fr

CP Wizz Air a mis un Airbus A321 en service sur la route Bruxelles/Charleroi - Budapest

"Wizz Air, la plus grande compagnie à bas prix d’Europe centrale et orientale, a mis un Airbus A321ceo1 en service sur la route entre l’aéroport de Charleroi et Budapest. La flotte de Wizz Air compte actuellement 65 avions : 63 Airbus A320 et deux A321. L’A321 peut accueillir 230 passagers, alors qu’un Airbus A320 offre de la place à 180 passagers. Les A321 sont utilisés sur les routes les plus fréquentées du réseau Wizz Air.
Wizz Air vole tous les jours de Brussels South Charleroi Airport à Budapest. Le vendredi et le dimanche il y a même deux vols par jour vers la capitale hongroise." La suite sur pagtour.net

jeudi 14 janvier 2016

Migrants en Hongrie : le Commissaire aux droits de l'homme du CoE tire la sonnette d'alarme

"En raison des changements radicaux apportés ces derniers mois en Hongrie à la législation et à la pratique relatives à l'asile, les demandeurs d'asile qui sont renvoyés dans ce pays courent un risque considérable de subir des violations des droits de l'homme", a fait savoir mercredi le Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe (CoE), Nils Muiznieks.
M. Muiznieks a rendu public mercredi les observations écrites qu'il avait présentées à la Cour européenne des droits de l'homme le 17 décembre 2015 dans deux affaires contre l'Autriche qui concernent le transfert des requérants de l'Autriche vers la Hongrie en vertu du règlement appelé Dublin III. Ce texte prévoit que les candidats à l'asile doivent en faire la demande dans le pays de l'Union européenne (UE) où ils sont arrivés." La suite sur china.org.cn

Les Hongrois préfèrent Obama

"Qui d’Angela Merkel, Vladimir Poutine, Jean-Claude Juncker et Barack Obama a la meilleure image auprès des Hongrois ? C’est ce qu’a cherché à savoir l’Institut Nezöpont en sondant mille personnes aussi représentatives que possible des dix millions de Hongrois, au début du mois de janvier.
La réponse est dans le titre, c’est le président américain qui jouit de l’image la plus positive auprès des Hongrois. 59% ont de lui une bonne image contre seulement 18% une image négative." La suite sur hu-lala.org

Inauguration du consulat général de Hongrie à Ho Chi Minh-Ville

"Ho Chi Minh-Ville (VNA) – Le gouvernement hongrois prend en considération les relations entre la Hongrie et le Vietnam, en souhaitant être un pilier dans les relations entre l’Union européenne (UE) et l’ASEAN.
C’est ce qu’a déclaré le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, M. Szijjarto Peter, lors d’une cérémonie inaugurale du consulat général de Hongrie à Ho Chi Minh-Ville tenue le 13 novembre." La suite sur vietnamplus.vn

Louis Burton et Nandor Fa inscrits au Vendée Globe

"A dix mois du départ du Vendée Globe, dix-neuf marins sont déjà inscrits au tour du monde en solitaire et sans escale. On retrouvera ainsi Jérémie Beyou (inscrit n°1), Tanguy de Lamotte (n°2), Vincent Riou (n°3), Morgan Lagravière (n°4), Armel Le Cléac’h (n°5), Paul Meilhat (n°6), Sébastien Destremau (n°7), Eric Bellion (n°8), Jean-Pierre Dick (n°9), Fabrice Amedeo (n°10), Sébastien Josse (n°11), Yann Eliès (n°12), Nicolas Boidevézi (n°14), Kito de Pavant (n°15) auxquels viennent donc s’ajouter aujourd’hui Louis Burton (n°18) et Nandor Fa (n°19). D’autres navigateurs s’inscriront dans les semaines et les mois à venir et il est plus que probable que les 27 places seront occupées sur les pontons de Port Olona." La suite sur courseaularge.com

Cinq ans de face-à-face entre l’UE et la Hongrie

"Depuis l’arrivée au pouvoir de Viktor Orban en 2010, les périodes de tensions entre Bruxelles et Budapest se sont succédé. Sur certains points, le Premier ministre hongrois a été obligé de reculer, mais les moyens d’action européens restent limités.
De 2002 à 2010, la Hongrie est gouvernée par une coalition de gauche. En 2006, de violentes manifestations ont à Budapest, quelques mois après l’entrée en fonction du Premier ministre Ferenc Gyurcsany. Dans un enregistrement audio, diffusé dans la presse, il reconnaît avoir menti sur l’état des finances du pays pour se faire élire. Quelques semaines plus tard, les premières mesures d’austérité sont prises." La suite sur contexte.com

mercredi 13 janvier 2016

Partenariat algéro-hongrois en perspective

"Des contrats de partenariats seront signés entre des chefs d’entreprises privées algériens et hongrois durant les prochaines semaines, selon le patron de la Confédération Algérienne du Patronat (CAP), Boualem M'rakech. Dans ce cadre, une autre réunion sera tenue, jeudi prochain, au siège de l’ambassade de Hongrie." La suite sur leconews.com

Le Vietnam et la Hongrie s’engagent à renforcer la coopération multiforme

"Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, et le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, Szijjarto Peter, en visite officielle du 11 au 13 janvier au Vietnam, se sont accordés sur les mesures à prendre pour renforcer les relations bilatérales lors de leur rencontre, le 12 janvier à Hanoi.
La politique, la diplomatie, le commerce, l’investissement, la culture, l'éducation et la formation, la coopération au développement, et la défense et la sécurité, seront les priorités de leur coopération future.
Les deux parties ont ​décidé de multiplier les visites de haut rang, d'approfondir leur collaboration au sein des forums régionaux et mondiaux, notamment à l’ONU et au sein de l’ASEAN." La suite sur lecourrier.vn

La Hongrie condamnée par la CEDH pour sa loi antiterroriste

"La Cour européenne des droits de l'Homme a condamné mardi la Hongrie pour sa loi sur la surveillance antiterroriste qui ne prévoit, selon les juges européens, pas de garde-fous suffisants et pourrait virtuellement toucher "n'importe qui en Hongrie".
La CEDH était saisie par deux membres d'une ONG de défense des droits de l'Homme qui avaient en vain contesté la loi de 2011 devant la cour constitutionnelle hongroise.
Cette loi autorise une cellule antiterroriste de la police à intercepter et à enregistrer le courrier et les communications de suspects, de fouiller et de surveiller des logements à l'insu de leurs occupants." La suite sur notretemps.com

Drôle d’attelage eurosceptique

"La Grande-Bretagne et la Hongrie ne sont plus les seuls poils à gratter de l’Union européenne. La Pologne, qui a pourtant bénéficié, comme aucun autre pays, de la politique de convergence et du fonds social européen, les a rejoints.
Installés en novembre, les nationaux populistes du parti Droit et Justice (Pis) sont en train de dynamiter l’Etat de droit à Varsovie, comme l’avaient fait avant eux Viktor Orban et le Fidesz à Budapest. En ligne de mire: la culture, la justice et la presse indépendantes." La suite sur tdg.ch

#Cologne - Quand la télévision hongroise fait passer la place Tahrir pour Cologne

"La télévision publique hongroise a diffusé ce mardi des images d'une agression sexuelle tournées sur la place Tahrir au Caire en 2013 en les faisant passer pour une séquence filmée à Cologne lors de la vague d'agressions de la Saint-Sylvestre, a révélé le site hongrois indépendant Index.hu." La suite sur nouvelobs.com

Handball - Euro 2016 La Hongrie emmène la classe biberon

"A la tête de la sélection hongroise depuis octobre 2014, Talant Dujshebaev va connaître sa première compétition internationale en tant que coach après une brillante campagne de qualification avec six victoires en autant de matchs.
Mais cet EURO sera surtout un premier galop d’essai pour une sélection hongroise très rajeunie. Timuszin Schuch, Gergo Ivancsik, Roland Mikler, Laszlo Nagy, Kornel Nagy, Szabolcs Zubai et Gabor Ancsin sont les seuls rescapés de l’EURO 2014." La suite sur handnews.fr

mardi 12 janvier 2016

Primé à Cannes, “Le Fils de Saul” reçoit un Golden Globe

"C’est la première fois que la Hongrie est récompensée aux Golden Globes. Lors de cette répétition générale des Oscars, “Le Fils de Saul” de Laszlo Nemes a remporté le prix du meilleur film étranger.
Ce premier long-métrage du réalisateur hongrois avait déjà décroché le Grand Prix du jury au dernier festival de Cannes." La suite sur euronews.com

Erzsébetváros dans le Top 16 des quartiers à visiter en 2016 selon Airbnb

Erzsébetváros (district VII), le quartier juif de Budapest, en défense duquel les Mardis hongrois de Paris ont mené un combat voici quelques années, se trouve dans le Top 16 des quartiers à visiter en 2016 selon Airbnb
13. District VII à Budapest, en Hongrie - 148% de croissance
lci.tf1.fr

Regain d’optimisme chez les Hongrois

"Les Hongrois se montrent modérément optimistes pour leur pays en 2016.
Un sondage téléphonique auprès de 1000 personnes commandé par l’hebdomadaire de droite « Heti Válasz » et réalisé par l’institut Nézopont montre qu’un peu moins de la moitié des Hongrois estime que 2016 sera une bonne année pour le pays (48%). A l’opposé, 32% se disent pessimistes quant aux perspectives du pays." La suite sur hu-lala.org

Pourquoi la "démocratie illibérale" fracture de nouveau l'Europe

"INTERNATIONAL - Si le 'Brexit' dominera l'agenda européen de la première moitié de 2016, ce ne sera pas le seul danger pour l'Europe, ni même peut-être le principal à terme ; il y a du nouveau à l'Est. En effet, un spectre hante l'Europe orientale : celui des démocraties illibérales.
Brièvement, l'idée des "démocraties illibérales" (Fareed Zakaria) est apparue dans les années 1990, et désigne une situation dans laquelle les dirigeants sont élus, mais n'ont pas de contre-pouvoirs suffisamment efficaces pour limiter leurs actions. En d'autres termes, ces régimes hybrides procèdent à des élections mais ne sont que des formes dégradées d'État de droit. L'élargissement de l'Union européenne avait semblé conjurer ce type de développement en Europe orientale, malgré des traditions d'autoritarisme ancrée ; nul n'entre ici s'il n'est démocrate, avançaient les critères de Copenhague (1993)." La suite sur huffingtonpost.fr

lundi 11 janvier 2016

David Bowie qui vient de mourir avait joué au Festival Sziget

"Qui se souvient que David Bowie avait joué au Sziget Fesztival qui était alors le Diak Sziget dans les années 90 ? C'était le 14 août 1997 et un live avait même été enregistré !" nous interpelle hu-lala sur Facebook

"Le Fils de Saul" de László Nemes a reçu le Golden Globe du meilleur film étranger !

Source : lemonde.fr
Voir aussi la vidéo Son of Saul wins at 2016 Golden Globes

dimanche 10 janvier 2016

Concours de belle prononciation 23 janvier 2016 à 16h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Information : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

A l’occasion de la journée de la culture hongroise, l’Institut hongrois lance un concours de belle prononciation ouvert à tous ceux qui apprennent le hongrois. Le concours est lancé à quatre niveaux et les candidats doivent lire un des poèmes obligatoires (la liste des poèmes et la fiche d’inscription : instituthongrois.fr/enseignement/concours) et un poème librement choisi. Inscription jusqu’au 21 janvier 2015 à l’accueil ou à la bibliothèque de l’Institut hongrois ou par écrit : f.dede@instituthongrois.fr
Entrée libre

Mercredi des bouquins Les Orphées du Danube 20 janvier 2016 à 19h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Information : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

La littérature française, depuis le Siècle des Lumières, a toujours influencé la culture hongroise. L’une des plus belles preuves de ces liens, dans la deuxième moitié du 20e siècle, fut l’amitié sincère liant trois hommes, l’écrivain et traducteur Ladislas Gara et les deux grands poètes Gyula Illyés et Jean Rousselot. Christophe Dauphin, poète lui-même, directeur de la revue Les Hommes sans Épaules, secrétaire général de l’Académie Mallarmé et qui fut l’ami de Rousselot y a trouvé un très beau sujet, essais et poèmes à l’appui. Ainsi naquit sous sa plume et celle de l’historienne d’art Anna Tüskés, Les Orphées du Danube (éditions Rafael de Surtis/Editinter 2015), qu’ils présentent en compagnie de l’écrivain et journaliste André Farkas, ami proche de Gara. Poèmes lus par Eurydice El-Etr, comédienne.
Entrée libre

samedi 9 janvier 2016

Poussières d’étoiles : Real Madrid 1955/1960

"Le Real Madrid des années 1955 à 1960: l’histoire d’une équipe espagnole, la première légende Blanche.
Entre les années 1955 et 1960, le Real Madrid est déjà en train de forger sa propre légende, une démonstration de force de la Maison Blanche qui poussera même les observateurs du football à décrire cette équipe comme la meilleure de tous les temps. Et s’il est toujours difficile de comparer des équipes qui n’ont pas évolué en même temps, une chose est sûre, ce premier Grand Real Madrid est l’équipe de football la plus titrée, enquillant cinq titres de champions d’Europe d’affilés, cinq consécrations européennes comme autant de reflets de la classe présente sur le terrain: Di Stefano, Puskas, Kopa, Gento, Santamaria, des noms prestigieux dont les triomphes resteront à jamais inscrits dans l’Histoire du football." La suite sur toolito.com

Un Congolais privé de droit d’asile à Saint-Lô

"Le collectif d’aide aux migrants a manifesté son soutien à un congolais menacé d’expulsion, à la préfecture de Saint-Lô, ce vendredi 8 janvier.
Arrivé à Saint-Lô le 1er août 2015, Chadrac Kamalandua est un demandeur d’asile en provenance du Congo. Passé par la Libye et la Grèce, c’est en Hongrie qu’il arrive avant de rejoindre la France.

Aujourd’hui, il est menacé d’être renvoyé en Hongrie, en application de la règlementation européenne dite Dublin II." La suite sur ouest-france.fr

La Hongrie s'opposera aux éventuelles sanctions contre la Pologne

"La Hongrie s'opposera à toute sanction de l'Union européenne contre la Pologne, a annoncé vendredi le Premier ministre hongrois Viktor Orban, sur fond de renforcement d'un axe conservateur Varsovie-Budapest.
"La Hongrie ne va jamais soutenir de sanctions contre la Pologne", a déclaré M. Orban à la radio nationale MR1, demandant à ses partenaires européens "plus de respect pour les Polonais", "car ils le méritent bien"." La suite sur 7sur7.be

La communauté musulmane de Budapest rejetée malgré sa discrétion

"Suite aux attentats de Paris en Novembre dernier, la vague anti-islam ne cesse de déferler en Europe. Même ces communautés musulmanes qui se font très petites sont discriminées. Le cas de Budapest, capitale de la Hongrie, démontre à quel point un tel sentiment peut être véhiculé par le gouvernement comme les populations locales, et l'impact que cela peut avoir sur les individus concernés." La suite sur cafebabel.fr

Varsovie multiplie les signes de rapprochement avec Budapest

"Rencontre privée , la Première ministre polonaise bientôt à Budapest, éloges des succès hongrois: la convergence entre les conservateurs polonais et les populistes hongrois, tous deux en délicatesse avec l'UE, est désormais évidente à Varsovie.
"Pas de Budapest à Varsovie" avaient scandé des manifestants polonais qui protestaient en décembre contre des changements imposés par le parti Droit et Justice (PiS) au Tribunal constitutionnel.
Ils faisaient alors allusion à la sympathie manifestée par le chef du PiS à l'égard de la politique du Premier ministre populiste hongrois Viktor Orban et de son parti Fidesz." La suite sur leparisien.fr

Sandor Ferenczi - Confusion de langue entre les adultes et l'enfant

Traduit de l'allemand par Coq HERON
Préface de : Gisele HARRUS-REVIDI
Genre : Psychanalyse
Collection : Petite Bibliothèque Payot Numéro : 521
Poche 96 pages.
Paru en : Janvier 2016
Prix : 5.10 €
GENCOD : 9782228914260
Editions : Payot

« Vas-y, mon bébé, roule-toi par terre… » (s. Ferenczi)
Ce texte fondamental de Sándor Ferenczi, l’un de ses plus célèbres, est d’une terrible actualité. Car en décrivant deux processus névrotiques essentiels chez l’enfant : l’identification à l’agresseur, la prématuration psychique face à la folie adulte et au « terrorisme de la souffrance », il explique une séduction liée aux pratiques violentes et passionnelles des parents face aux besoins de tendresse physique émanant des enfants.
Sándor Ferenczi (1873-1933) est l’un des plus brillants psychanalystes de l’histoire. Toute son œuvre est publiée aux Éditions Payot, notamment Le Traumatisme et Sur les addictions.
Sandor Ferenczi (1873-1933), psychiatre et psychanalyste hongrois, fut, selon Élisabeth Roudinesco et Michel Plon, « non seulement le disciple préféré de Freud, mais aussi le clinicien le plus doué de l’histoire du freudisme ». Melanie Klein et Michael Balint ont été analysés par lui. Toute son oeuvre est publiée aux Editions Payot.

vendredi 8 janvier 2016

Migrants : Orban veut une frontière au nord de la Grèce

"L'Union européenne doit établir une nouvelle frontière au nord de la Grèce, l'accord conclu avec la Turquie risquant de se révéler insuffisant pour dissuader les centaines de milliers de migrants de venir en Europe, a déclaré vendredi le Premier ministre hongrois Viktor Orban sur la radio publique.
"Je pense que la prochaine ligne de défense que nous devons construire se situe à la frontière nord de la Grèce", a déclaré Viktor Orban." La suite sur zamanfrance.fr

Tennis : Tímea Babos commence l’année 2016 pied au plancher

Par Grégory Sabadel
Babos est surtout connue pour ses résultats en double. Mais après avoir réussi à gagner son dernier tournoi de 2015, à savoir le tournoi de Taipei, elle a magistralement enchaîné lors du premier Open de l’année 2016, l’Open de Shenzhen, un tournoi de la catégorie WTA International.
Elle y a battu au premier tour la Russe de 26 ans Evgeniya Rodina.
Ensuite, elle s’est défaite de la tête de série numéro 4, la Roumaine Monica Niculescu, avant de battre la finaliste de Wimbledon en 2014, ancienne numéro 5 mondiale, la Canadienne Eugenie Bouchard. Ces trois victoires ont eu lieu en deux sets.
En demi-finale, la Hongroise était opposée à l’Américaine Alison Riske, 40ème mondiale en 2014 et s'est inclinée. Ceci dit, son parcours reste remarquable. Battre notamment Niculescu et Bouchard n'est pas donné à tout le monde.
Le prochain tournoi de Babos est celui de Sydney, où elle s'alignera seulement en double avec l'ancienne partenaire de Caroline Garcia, la Slovène Katarina Srebotnik. L'ancienne partenaire de la native de Sopron, Kristina Mladenovic, a en effet voulu s'associer à Garcia, pour préparer au mieux les Jeux Olympiques de Rio.

Sortie de l'UE: Cameron reçoit un accueil encourageant à Berlin et Budapest

"Engagé dans une tournée pour obtenir des soutiens européens, David Cameron a reçu jeudi des signaux encourageants à Berlin et Budapest, sans toutefois obtenir l'appui inconditionnel aux réformes qu'il réclame pour maintenir le Royaume-Uni dans l'UE.
Le Premier ministre britannique a reconnu que son temps était compté, à moins de deux mois d'un sommet européen à Bruxelles, qui sera dominé par la question du maintien ou non de son pays dans l'UE." La suite sur lepoint.fr

jeudi 7 janvier 2016

Le réseau social des amateurs de bouffe qui détestent le foodporn

"Imaginée par un ancien expat’ magyar en panne de nourriture maison, l’appli Piqniq propose de partager sa popote entre connaissances et ses meilleures histoires culinaires. L’idée : faire ami-ami autour d’un goulash ou d’une salade composée.
(De Budapest) On commence à connaître le truc. Un jeune actif, soit BCBG sorti de HEC, soit du genre geek intello pressé, s’aventure à l’étranger, pioche une idée dans sa vie de déplacé temporaire et la convertit en business.
Voilà trait pour trait le profil de Tamás Kiss, ex-consultant à binocles souvent éloigné de la Hongrie pour des raisons pro et beaucoup moins souvent satisfait de ses repas pris très très souvent à l’arrache.
Le cadre voulait découvrir ses voisins via leurs frigos. Il a pondu un simili-Facebook, appelé Piqniq et axé bonne chère." La suite sur rue89.nouvelobs.com

“C’est une victoire idéologique de Viktor Orban”

"Sévèrement critiquée pour sa politique de fermeté à l‘égard des réfugiés et pour avoir construit des barrières le long de ses frontières, la Hongrie bénéficie d’un retournement de situation. Les mesures prises par le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, pour répondre à la crise migratoire se répandent au sein de l’Union et les frontières se ferment au sein de l’espace Schengen.
En Pologne cet « exemple hongrois » dépasse même les questions d’immigration. Viktor Orban est-il devenu un nouveau leader idéologique en Europe ? Nous avons interrogé le correspondant de Libération à Bruxelles, Jean Quatremer.
Euronews :
“Les États membres, chacun leur tour réintroduisent les contrôles aux frontières, on voit des barrières se construire en Europe. On a l’impression que la réponse hongroise à la crise des réfugiés semble l’emporter au sein de l’Union européenne?” La suite sur euronews.com

Exposition MultipliCITE du 2 juin au 2 octobre 2016 au cœur de la Provence

La synthèse des arts plastiques (peinture, sculpture, architecture, urbanisme) est un fait accompli [...]. Peinture et sculpture deviennent des termes anachroniques, il est plus juste de parler d’une plastique bi-, tri- et multidimensionnelle. (Vasarely, 1955)
A l’occasion du 110ème anniversaire de la naissance de Victor Vasarely, du 40ème anniversaire du Centre architectonique d’Aix-en-Provence et du Musée Vasarely de Pécs, la Fondation Vasarely coproduit avec la Fondation Vouland, en partenariat avec la Commune de Gordes, le Musée Vasarely de Pécs et le Musée Vasarely de Budapest l’exposition MultipliCITE du 2 juin au 2 octobre 2016.
Cette exposition de l’œuvre de Victor Vasarely (Pécs 1906 - Paris 1997) a pour ambition de présenter l’œuvre du plasticien dans son processus créatif.
Elle propose un parcours en trois volets (Musée Vouland à Avignon, Château de Gordes et Fondation Vasarely à Aix-en-Provence); un triangle au cœur de la Provence où Victor Vasarely a mis en œuvre son projet de fondation : Musée didactique de Gordes (1970-1996) et Centre architectonique à Aix-en Provence (1976).
Dans les années 1960-1970, à l’apogée de sa notoriété, Victor Vasarely incarne la modernité. Acteur majeur de l’art cinétique et père de l’op art, il bouscule les repères de l’art traditionnel. Il rejette la figure romantique de l’artiste et s’affirme plasticien. Il implique le spectateur en créant l’illusion de l’espace et du mouvement dans l’œuvre et invente un langage universel, basé sur des phénomènes optiques qui animent l’œuvre. Il a la volonté de démocratiser l’art en le déclinant à l’échelle urbaine et en le rendant accessible dans la vie quotidienne.
L’exposition MultipliCITE, révèle le parcours de Vasarely, de la Hongrie de son enfance et de sa formation à la Provence, sa terre d’élection pour ses grands projets de diffusion sociale de l’art. Elle propose un cheminement inédit à travers ses recherches de plasticien et de théoricien visionnaire dans l’Europe politique et artistique du XXe siècle.
Aujourd’hui, l’œuvre de Vasarely, plasticien utopiste et visionnaire, rayonne mondialement. Elle préfigure l’art numérique et l’art urbain en plein essor, qui font écho à ses programmations complexes, à sa volonté d’intégrer l’art à tous les domaines de la vie et à son rêve de cité polychrome du bonheur.
Cette exposition fait entrer l’œuvre incontournable de Vasarely de plain-pied dans le XXIe siècle.
Le partenariat des écoles d’art d’Aix-en-Provence et d’Avignon, l’intervention d’Etienne Rey, artiste contemporain, la prolonge par des installations numériques à l’échelle urbaine, grâce au concours de Mécènes du Sud et de la Fondation Edis pour l’art.

Le Polonais Kaczynski a rencontré mercredi le Premier ministre hongrois

"Varsovie - Le chef du parti conservateur polonais au pouvoir Droit et Justice (PiS), Jaroslaw Kaczynski, a rencontré mercredi pendant six heures à Niedzica, dans le sud de la Pologne, le chef du gouvernement hongrois, le conservateur Viktor Orban, a indiqué un journal local.
Aucun détail n'a filtré sur la teneur de cette rencontre, confirmée auparavant par l'entourage de M. Kaczynski.
Il s'agit d'une rencontre des chefs de deux partis de droite, Jaroslaw Kaczynski du PiS et Viktor Orban du Fidesz, a déclaré sans autre précision un responsable du parti PiS à l'agence polonaise PAP." La suite sur romandie.com

Pierre Boulez : “Je dois à Bartók le début d’une vocation”

"Etudiant au Conservatoire, Pierre Boulez pastichait déjà Bartók. Cinquante ans après, le chef louait toujours un compositeur qui avait su allier l'inspiration folklorique à une rigueur musicale digne de Beethoven.
A l’occasion du décès de Pierre Boulez, nous republions cet entretien paru dans Télérama en juin 2001.
« Li-bé-rez la gamme ! » Pareil cri de guerre rassemble les compositeurs majeurs au début du XXe siècle, ceux qui jettent le vieux corset du mode majeur et du mode mineur par-dessus les pupitres… Les plus radicaux choisissent la manière viennoise, en trois temps nommés Berg, Webern, Schönberg, qui élaborent un nouveau langage atonal à base de séries mathématiques : la musique sérielle.
D'autres, tel le Hongrois Béla Bartók (1881-1945), font leur miel de l'histoire de la musique en mouvement, ne rejettent rien, mais tentent de se ressourcer à la « musique paysanne, simple, souvent brute mais jamais stupide, qui constitue un point de départ idéal pour une renaissance musicale »." La suite sur telerama.fr

Cette Budapest enneigée qui vous coupera le souffle

"Une vidéo filmée par un drone montre la capitale hongroise enneigée qui s'avère être encore plus belle si l'on regarde depuis le ciel.
En hiver, Budapest se transforme en vrai havre de paix. Dans la vidéo-dessus, on observe le fleuve Danube qui divise la capitale en deux parties, Buda et Pest, ainsi que le château de Buda, le parlement hongrois, l'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavar et d'autres sites culturels." La vidéo sur sputniknews.com

La Hongrie, une destination privilégiée pour le tourisme dentaire

"Une étude menée par Santéclair, la société spécialisée dans l'aide à l'accès aux soins, nous révèle que près de 40 % des personnes préfèrent ne pas réaliser les soins dentaires recommandés par les dentistes, et ceci notamment en raison des tarifs élevés qui dépassent leur budget. Cette conclusion amène les principaux acteurs du secteur à rechercher des solutions pour prévenir le renoncement aux soins dentaires." La suite sur newsplanete.fr

Hongrie: 143 personnes sur 400 000 obtiennent le statut de réfugié

"Selon les données des Services d'immigration et de citoyenneté, 177 122 migrants sur les 391 384 arrivés en 2015 en Hongrie ont demandé l'asile.
Seulement 143 personnes sur les 400 000 arrivées en Hongrie en 2015 ont pu avoir un statut de réfugié." La suite sur trt.net.tr

mercredi 6 janvier 2016